Ōi-juku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ōi-juku, estampe d'Hiroshige de la série Les Soixante-neuf Stations du Kiso Kaidō.

Ōi-juku (大井宿, Ōi-juku?) était la quarante-sixième des soixante-neuf stations du Nakasendō. Elle est située das la ville actuelle de Ena, préfecture de Gifu au Japon. De Ōi-juku à la station suivante, Ōkute-juku, il faut passer par 13 collines[1]. Les voyageurs qui empruntaient le Shitakaidō (下街道) s’arrêtaient souvent aussi à Ōi-juku, car ils poursuivaient leur trajet vers Makiganetsui (槙ヶ根追).

Plan de la ville[modifier | modifier le code]

La plus grande partie d'Ōi-juku fut construite sur des angles droits[1] ce qui lui donne une apparence très ordonnée. Les autres parties de la station ont pour nom Yoko-chō, Hon-machi, Tate-machi, Chaya-chō et Hashiba. Elle était située près des berges de la rivière Agi[2].

Stations voisines[modifier | modifier le code]

Nakasendō
Nakatsugawa-juku - Ōi-juku - Ōkute-juku

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (ja) Nakasendo Ōi-juku. Ibisoku Co., Ltd.
  2. (ja) Nakasendō Ōi-juku. Central Japan Railroad Company.

35° 27′ 20.1″ N 137° 24′ 53.8″ E / 35.455583, 137.414944 ()