Ō-soto-gari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ō-soto-gari
{{#if:
Exécution d'un O-Soto-Gari
Exécution d'un O-Soto-Gari

Pays d’origine Drapeau du Japon Japon

Ō-soto-gari (?, « grand fauchage extérieur »[N 1]) est une technique de projection du judo consistant à déséquilibrer l'adversaire vers l'arrière puis à le faire tomber en lui fauchant une jambe. C'est une technique très utilisée, et que les judokas doivent apprendre dès le début de leur formation[N 2].

Terminologie[modifier | modifier le code]

  • O : grand
  • Soto : extérieur
  • Gari : fauchage

Notes sur le vocabulaire[modifier | modifier le code]

  • uke : celui qui subit l'action
  • tori : celui qui fait l'action

Principe général[modifier | modifier le code]

Tori avance en contournant uke par le côté de manière à créer un important déséquilibre arrière, et fauche la jambe de uke, qui tombe en arrière.

Aspects techniques importants[modifier | modifier le code]

Il faut :

  1. un déséquilibre arrière assez puissant qui crée une grande ouverture, c'est le "O" de "O-Soto-Gari".
  2. un fauchage (Gari) de la jambe du partenaire qui recule suite au déséquilibre en passant par l'extérieur (Soto) des deux jambes.

D'autre part :

  • le déséquilibre arrière de Tori doit être assez puissant pour amener Uke en appui sur sa jambe.
  • l'action du bras de Tori en haut du corps est importante pour provoquer et accompagner le déséquilibre jusqu'à la chute de Uke.
  • l'optique peut être voisine d'un balayage : Tori essaye de faucher la jambe dans un bon timing. Soit le déséquilibre est très puissant et le recul de Uke rapide et ainsi le fauchage peut presque s'apparenter à un balayage, mais ce sera plus vrai pour O-Uchi-Gari Soit le déséquilibre est faible et il faudra à Uke un mouvement puissant de la jambe pour réaliser le mouvement, donc un fauchage franc avec éventuellement une prise d'appel accélérée pour faciliter l'approche.

Spécialistes de O-Soto-Gari[modifier | modifier le code]

Parmi les spécialistes de O-Soto-Gari on compte : Bernard Tchoullouyan, Djamel Bourras, Lucie Décosse, Teddy Riner.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. O, grand
    , soto, extérieur
    , gari, fauchage
  2. En France, ō-soto-gari fait partie des six techniques de projection à connaître pour obtenir la ceinture jaune.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]