IJ (digramme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis IJ)
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir IJ.
IJ
IJ ij IJ ij
Graphies
Capitale IJ
Bas-de-casse ij
Utilisation
Alphabets Néerlandais
Ordre Comme Y
Phonèmes principaux /eɪ/, /ɛɪ/

IJ (minuscule ij) est un digramme et une ligature utilisé en néerlandais.

Linguistique[modifier | modifier le code]

IJ est utilisée pour représenter la diphtongue néerlandaise [eɪ] ou [ɛɪ]. Quand elle n'est pas accentuée, IJ se prononce comme un schwa. On l'appelle parfois « IJ long », par opposition au « IJ court » noté ei et prononcé de la même façon dans la plupart des dialectes néerlandais.

Au début d'une phrase ou d'un nom propre, le J de IJ est écrit en capitale : IJssel, IJmuiden.

Classement alphabétique[modifier | modifier le code]

De nos jours, IJ est classée comme la lettre Y ; d'ailleurs, IJ remplace parfois Y : en néerlandais, Y n'apparaît que dans des emprunts ou dans des formes archaïques et est appelé ypsilon, Griekse IJ ou I-grec (emprunt au français). Inversement, Y remplace habituellement IJ en afrikaans.

Toutefois, de nombreux dictionnaires utilisent maintenant un ordre alphabétique dissociant le digramme en i-j. Ainsi, le mot ijs (glace) se trouve entre iglo et ik, et non plus entre le x et le z. De même, kijken se placera avant kil.

Histoire[modifier | modifier le code]

IJ majuscule en monogramme.

Au Moyen Âge et à la Renaissance, le digramme double i ‹ ii › représentant un i long est traditionnellement transcrit ‹ ij › avec un deuxième i allongé d’un crochet — à l’époque le j n’est pas encore une lettre à part entière représentant un son différent mais est traditionnellement utilisé pour terminer une suite de i.

Au xviie siècle, l’orthographe néerlandaise commence à se normaliser et était auparavant aussi variée que les différents dialectes régionaux. De manière générale, le ij et y sont utilisés pour transcrire des sons différents. À cette époque, pour Milde, le i court entre deux consonnes est transcrit ‹ y ›, comme par exemple bynnen, et celui-ci est aussi utilisé en combinaison avec d’autre voyelle comme semi-consonne ou dans les diphtongues, le i long d’aujourd’hui est transcrit ‹ ij ›, comme par exemple ijmand ou brijven[1]. La Bible des États, traduction en néerlandais de la Bible, adoptée par l’Église réformée, permet une normalisation de l’orthographe et sa diffusion[2].

C’est au xixe siècle qu’une prononciation standard se répend[2]. Matthijs Siegenbeek établit les bases de l’orthographe néerlandaise actuelle dans Verhandeling over de Nederduitsche spelling ter bevordering van de eenparigheid in dezelve publié en 1804. Ces règles sont adoptées officiellement par la République batave en 1804, ce qui n’avait jamais été fait jusqu’alors. Siegenbeek publie le Woordenboek voor de Nederduitsche spelling en 1805. Siegenbeek utilise le ‹ ij › dans les mots qui utilisaient précédemment des graphies variés avec ‹ ij › ou ‹ y ›, et ce dernier ne se retrouve plus que dans les mots étrangers.

Aujourd'hui, ij est prononcé comme ei, à l'exception du suffixe -lijk, où il est prononcé comme un schwa [-lək], et certains mots comme bijzonder prononcé [biˈzɔn.dəɾ].

Représentation informatique[modifier | modifier le code]

IJ

Unicode
Code U+0133
Nom DIGRAMME SOUDÉ MAJUSCULE LATIN IJ
Bloc Latin étendu A
(U+0100 à U+017F)
Tracé
Symétrie aucune
Trait courbe et rectiligne

ij

Image du caractère
Unicode
Code U+0132
Nom DIGRAMME SOUDÉ MINUSCULE LATIN IJ
Bloc Latin étendu A
(U+0100 à U+017F)
Tracé
Symétrie aucune
Trait courbe et rectiligne

Le digramme IJ possède les représentations Unicode suivantes :

  • caractères utilisés couramment :
formes représentations chaînes
de caractères
points de code descriptions
capitale IJ IU+0049JU+004A U+0049
U+004A
lettre majuscule latine i
lettre majuscule latine j
minuscule ij iU+0069jU+006A U+0069
U+006A
lettre minuscule latine i
lettre minuscule latine j
formes représentations chaînes
de caractères
points de code descriptions
capitale IJ IJU+0132 U+0132 digramme soudé majuscule latin ij
minuscule ij ijU+0133 U+0133 digramme soudé minuscule latin ij

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Milde 2009
  2. a et b van Oostendorp 2006

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « ij-y », sur Nederlandse Familiebank (consulté le 13 aout 2013)
  • « IJ - alfabetiseren », sur Taaladvies, Nederlandse Taalunie,‎ 2012 (consulté le 11 aout 2013)
  • Wouter E. Milde, « Guidelines for the transcription of 17th century Dutch manuscripts », 東京大学史料編纂所研究紀要 (=Bulletin de l’Institut d’historiographie, Université de Tokyo), no 19,‎ mars 2009, p. 19‒32
  • Marc van Oostendorp (Meertens Instituut, Amsterdam), « Topics in the phonology of Dutch »,‎ 8 juin 2006 (consulté le 13 aout 2013)


Voir aussi[modifier | modifier le code]