Isgandar Hamidov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis İsgandar Hamidov)
Aller à : navigation, rechercher

(Note : en azéri, la lettre ə se prononce entre a et è)

İsgəndər Məcid oğlu Həmidov (azéri : İsgəndər Həmidov[1] ; né le 10 avril 1948 à Bağlıpəyə, raion de Kəlbəcər[2]) est un ancien ministre de l'Intérieur de l'Azerbaïdjan, du gouvernement du Front populaire de 1992-1993[3].

En tant que président du Parti national démocratique d'Azerbaïdjan, connu comme les Loups gris, Həmidov plaide en faveur de la création d'une Grande Turquie[4] qui inclurait le nord de l'Iran et s'étendrait jusqu'à la Sibérie, l'Inde et la Chine. Il a notamment menacé l'Arménie de frappes nucléaires et a participé à la guerre du Haut-Karabagh[4].

Isgəndar Həmidov a démissionné en avril 1993. En 1995, il est arrêté et condamné à quatorze ans de prison pour détournement de fonds publics[3], mais est considéré comme prisonnier politique par Amnesty International[5] et le Conseil de l'Europe[6]. Il est gracié en 2004 par un décret du président İlham Əliyev.

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Ce nom est souvent transcrit selon différents systèmes ; on trouve aussi par exemple :
    Iskender Majid oglu Hamidov dans (en) Historic background of the MIA ;
    Iskander Medjid oglu Hamidov dans (en) Eldar Zeynalov, « The Case of Iskander Hamidov: A mirror of human rights violations in Azerbaijan »Human Rights Center of Azerbaijan (HRCA), 28 décembre 1996 ;
    etc.
  2. (en) Eldar Zeynalov, « The Case of Iskander Hamidov: A mirror of human rights violations in Azerbaijan »Human Rights Center of Azerbaijan (HRCA), 28 décembre 1996.
  3. a et b (en) Fariz Ismailzade, « Iskandar Hamidov is free. What is next for him? », Central Asia and Caucasus Analyst, 14 janvier 2004.
  4. a et b Martin A. Lee, « Les liaisons dangereuses de la police turque », dans Le Monde diplomatique, mars 1997.
  5. (en) Amnesty International, « Political prisoners in Azerbaijan and Armenia », 20 janvier 2002.
  6. (en) Amnesty International, « Concerns in Europe and Central Asia », juillet–décembre 2003.