Ħal Għargħur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ħal Għargħur
Għargħur
Blason de Ħal Għargħur
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de Malte Malte
Maire Mario Gauci
Code postal GĦR
Démographie
Population 2 693 hab. (31 mars 2013[1])
Densité 1 347 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 55′ 27″ N 14° 27′ 12″ E / 35.9241, 14.4534 ()35° 55′ 27″ Nord 14° 27′ 12″ Est / 35.9241, 14.4534 ()  
Superficie 200 ha = 2 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Malte

Voir sur la carte Malte administrative
City locator 14.svg
Ħal Għargħur
Liens
Site web http://www.gharghur.gov.mt/kportal/portal.asp

Ħal Għargħur – ou plus simplement Għargħur – est une localité de Malte d'environ 2 700 habitants, située dans le nord est de l'île de Malte, lieu d'un conseil local (Kunsilli Lokali) compris dans la région (Reġjun) Tramuntana.

La devise de Għargħur est Excelsior ("Le plus Haut"). Cette devise fait référence à la situation élevé de la ville sur les hauteurs qui surplombe la plaine nord.

Origine[modifier | modifier le code]

Quelques artéfacts romains retrouvés pendant la construction d'une route sont présentés à la Domus Romana de Rabat.

Les premières références à la ville de Għargħur remontent à 1419, dans les listes du Dejma, une milice chargée de protéger les maltais des raids barbaresques. Cette localité a en effet souffert d'une sévère crise de dépopulation pendant le haut Moyen Âge et dans les années suivantes à cause des attaques incessantes des pirates.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Ħal ou Raħal", signifie village en maltais et a été restitué au nom de la localité par la loi sur les Kunsill Lokali qui a officialisé les noms des localités. L'origine de Għargħur est plus ambigu, cela pourrait être un dérivé de Gregorio ou Casal Gregorio, du temps où le vieux sicilien était courant à Malte au quinzième siècle. Mais l'origine la plus probable du nom Għargħur est le nom de l'arbre national de Malte, le Għargħar.

Paroisse[modifier | modifier le code]

La fête paroissiale est célébrée le 24 août ou le dimanche suivant, la statue de Saint-Bartholomé est portée dans les rues illuminées, accompagnée de groupes musicaux, un feu d'artifice vient clore les festivités.

Église[modifier | modifier le code]

L'église de Saint-Bartholomé l'Apôtre date du début du dix-septième siècle, construite entre 1610 et 1638], elle a aujourd'hui une façade baroque. La façade originelle fut reconstruite en 1743 est est due à l'architecte maltais Tumas Dingli. Son intérieur est d'ordre dorique et parmi ses trésors, se trouve une statue de Saint-Bartholomé faite à Rome et attribuée à l'artiste maltais Melchiore Gafa. Réalisée autour de 1666 (c'est la seconde plus lourde statue de Malte), elle est considérée comme étant le modèle de la statue de l'archibasilique Saint-Jean de Latran, à Rome. Elle fut amenée à Għargħur en 1772, restaurée une première fois en 1912, elle est restaurée de nouveau avec sa niche en 2005.

Histoire[modifier | modifier le code]

Għargħur était une petite communauté vivant dans un endroit où l'eau potable et les sols fertiles étaient particulièrement rares. Le village accueille nombre de réfugiés de la région du Grand Harbour au cours de la Seconde Guerre mondiale qui fuyaient les bombardements continus des Forces de l'Axe. C'est l'école publique qui fut utilisée pour abriter tous les réfugiés.

Géographie[modifier | modifier le code]

Għargħur se situe entre deux wieds : le wied il-Faħant et le Wied Anglu, sur le sommet d'une colline au bord de laquelle les Britanniques ont construit les lignes Victoria.

Transport[modifier | modifier le code]

Activités économiques[modifier | modifier le code]

Patrimoine et culture[modifier | modifier le code]

Personnes notables[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gazzetta tal-Gvern ta' Malta du 31 mai 2013

Sources[modifier | modifier le code]

  • (mt) Alfie Guillaumier, Bliet u Rħula Maltin (Villes et villages maltais), Klabb Kotba Maltin, Malte, 2005.
  • (en) Juliet Rix, Malta and Gozo, Brad Travel Guide, Angleterre, 2013.
  • Alain Blondy, Malte, Guides Arthaud, coll. Grands voyages, Paris, 1997.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens extérieurs[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :