Český rozhlas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Český rozhlas

Description de l'image  Cesky_rozhlas_2013_logo.png.
Création 1923
Siège social Drapeau de République tchèque Prague (République tchèque)
Direction Petera Duhana
Actionnaires l'État tchèque
Activité média
Produits radiodiffusion
Site web rozhlas.cz
L'entrée de la radio publique tchèque

Český rozhlas est la société de radiodiffusion publique tchèque. Alors que ses stations nationales déclinent, ses antennes régionales connaissent un succès croissant.

Histoire[modifier | modifier le code]

Des émissions régulières commencent le 18 mai 1923 en république tchécoslovaque. En 1933 la radio publique tchécoslovaque emménage dans ses locaux actuels, 12 rue Fochová (devenue rue Vinohradská) à Prague. En 1939 le démantèlement du pays entraîne la division en deux de la radio publique et, en 1941, la radio tchèque se retrouve intégrée à la Rundfunk Böhmen und Mähren ("Radio Bohême-Moravie"). En mai 1945 Radio - Praha II, future ČRo 1 - Radiožurnál, est lancée. C'est en 1991 que la radio tchécoslovaque change de statut, pour devenir un organisme indépendant ; la séparation entre la République tchèque et la Slovaquie sera effective le 31 décembre 1992.
Le 6 novembre 1995 Český rozhlas 6 / Radio Svobodná Evropa (Radio Free Europe) apparaît sur les ondes[1].

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Stations[modifier | modifier le code]

Le siège de Český rozhlas à Prague

Český rozhlas contrôle plusieurs stations :

  • ČRo 1 – Radiožurnál : informations.
  • ČRo 2 – Praha : talk et programmes familiaux.
  • ČRo 3 – Vltava : culture, art et musique classique.
  • ČRo 4 – Radio Wave : radio pour les jeunes.
  • ČRo 5 : 12 stations régionales : ČRo Brno, ČRo České Budějovice, ČRo Hradec Králové, ČRo Olomouc, ČRo Ostrava, ČRo Pardubice, ČRo Plzeň, ČRo Region, ČRo Sever, ČRo Region Vysočina.
  • ČRo 6 : radio d'information.
  • ČRo 7 – Radio Prague : service extérieur.
  • ČRo D-Dur : la musique classique

Budget[modifier | modifier le code]

En 2005 les ressources de la radio publique tchèque s'élevaient à 1 634 millions de couronnes tchèques (57,19 millions d'euros ou 91,8 millions de dollars canadiens), pour 1 638 dépensées. Les ressources proviennent principalement de la redevance, les autres moyens de financement comme la publicité ou le sponsoring étant marginales.

Évolution du budget de la radio tchèque
2000 2001 2002 2003 2004 2005
Ressources 1 598 785 1 679 254 1 699 368 1 718 154 1 593 269 1 634 287
Dépenses 1 565 785 1 616 429 1 677 971 1 576 971 1 587 035 1 638 391
Bilan 133 212 62 825 21 397 141 776 6 234 - 24 104
En milliers de couronnes tchèques. Sources : rapports annuels de Český rozhlas de 1998 à 2005[1].

Audience[modifier | modifier le code]

En 2005 la part d'audience hebdomadaire de l'ensemble de la radio publique tchèque s'élevait à 26,4 %. Les radios nationales avaient une audience de 17 %. La plus populaire était la station d'information ČRo 1 – Radiožurnál avec 1 262 000 auditeurs(14,4 %), ainsi que ČRo 2 – Praha avec 503 000 auditeurs et 5,8 % de part d'audience. Les radios régionales(ČRo 5 ) atteignaient 9,3 %, les stations régionales les plus écoutées étant ČRo Brno(297 000 auditeurs et 3,4 % d'audience), ČRo České Budějovice (131 000 auditeurs pour une audience de 1,5 %) et ČRo Plzeň (102 000 auditeurs et 1,2 % de part d'audience).

Évolution de l'audience de la radio tchèque en part d'audience exprimée en pourcentage
1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005
Radios nationales 24,8 20,9 20,2 18,3 18,4 17,7 17
Radios régionales 5,7 6,5 6,8 7,4 8,5 9,5 9,3
Total 30,5 27,4 27 25,7 26,9 27,2 26,4
Sources : rapports annuels de Český rozhlas de 1998 à 2005[2].

La part d'audience de la radio publique diminue depuis les années 1990, passant de 30,5 % en 1998 à 26,4 % en 2005. Après une baisse continue de 1998 à 2002, la part d'audience augmente en 2003 et 2004, mais finit par diminuer en 2005. L'audience des radios nationale décroit depuis 1998(sauf en 2003), l'exemple le plus spectaculaire étant celui de ČRo 1 – Radiožurnál, qui passe de 25 % d'audience en 1998 à 14,4 % en 2005. À l'inverse, celle des stations régionales augmente, passant de 5,7 % à 9,3 %.

Évolution de l'audience des radios nationales publiques tchèques
1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005
ČRo 1 – Radiožurnál 2 142,8
(25 %)
1 868
(21,8 %)
1 599
(18,7 %)
1 454
(17 %)
1 363,1
(15,6 %)
1 290,8
(14,8 %)
1 262
(14,4 %)
ČRo 2 – Praha 959,7
(11,2 %)
795,3
(9,3 %)
714,9
(8,3 %)
598,8
(7 %)
1531,7
(6,1 %)
522,6
(6 %)
503
(5,8 %)
ČRo 3 – Vltava 177,4
(2,1 %)
168,6
(2 %)
147,5
(1,7 %)
159,1
(1,9 %)
-146,6
(1,7 %)
11,6
(1,3 %)
94
(1,1 %)
ČRo 6 223,7
(2,6 %)
152,2
(1,8 %)
118,1
(1,4 %)
99,3
(1,2 %)
32,4
(0,4 %)
42,2
(0,5 %)
36
(0,4 %)
En milliers d'auditeurs hebdomadaires. Entre parenthèses: part d'audience. Sources : rapports annuels de Český rozhlas de 1998 à 2005[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexe[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :