Öland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Öland
Blason de Öland
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suède Suède
Région historique Götaland
Plus grande ville Borgholm
Démographie
Population 24 628 hab. (2007)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 56° 44′ N 16° 40′ E / 56.7319, 16.659256° 44′ Nord 16° 40′ Est / 56.7319, 16.6592  
Superficie 134 200 ha = 1 342 km2
Localisation
Localisation de Öland

Öland (Œlandia en latin et Œlande francisé) est une grande île de la mer Baltique. Large de 4 à 14 km, elle s'étire sur 140 km le long de la côte sud-est de la Suède.

Surnommée « l'île du soleil et des vents », elle est une des vingt-cinq provinces historiques suédoises, bien qu'elle dépende aujourd'hui du comté de Kalmar (en suédois Kalmar län). L'île est reliée au continent depuis 1972 par un pont de 6100 m qui part de Kalmar et arrive à Färjestaden.

Dans son Merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède, Selma Lagerlöf compare l'île à un papillon qui perdit ses ailes dans une tempête au-dessus de la Baltique avant de s'y échouer.

Öland[modifier | modifier le code]

L'île est composée d'un vaste plateau calcaire recouvert d'une fine couche de terre arable. Au sud se trouve une grande étendue de steppe sauvage, Stora Alvaret, dépourvue d'arbres. C'est une zone de grand intérêt biologique en raison de la présence de nombreuses orchidées, de la potentille ligneuse (ölandstock), et de l'hélianthème d'Öland (ölands solvända) qui est l'emblème de l'île.

Carl von Linné y fit un séjour en juin 1741 pour y étudier les pierres runiques. Il y répertoria une grande partie de la faune et de la flore ainsi que celle de l'île voisine Blå Jungfrun (la vierge bleue).

Öland est inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, et se caractérise aussi par ses nombreux moulins à vent, dont seuls 350 subsistent sur les 2 000 qui tournaient au XIXe siècle. Le moulin à pivot qui tourne sur lui-même selon la direction du vent est le type de moulin le plus courant à Öland.

Jouissant d'un micro climat particulièrement doux et ensoleillé, l'île est très prisée du tourisme suédois.

Sur l'île se trouve la villa Solliden, la résidence d'été de la famille royale suédoise.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'île d'Öland est célèbre pour ses innombrables vestiges. Ses forteresses, qui datent de l'âge du fer (période précédant la période l'époque viking), Ismanstorp, Graborg, Eketorp, ont fait l'objet de fouilles systématiques. Eketorp a même été reconstruit à l'identique.

Les tumulus et cercles de pierres levées (dont le site de Gettlinge), en forme caractéristique de bateau, se trouvent majoritairement au sud de l'île. Ces tombes et lieux sacrés rappellent l'importance de la navigation à l'époque des Vikings et attestent la mise en place des premiers royaumes régionaux.

De 1569 à 1804, Öland devint la chasse gardée du roi. On construisit même un mur en travers de l'île pour empêcher le gibier de s'enfuir dans les champs des paysans lors des chasses royales. C'est aussi durant cette période que fut construit le château de Borgholm qui défendait le détroit de Kalmar. Il brûla en 1806 et ne fut jamais reconstruit. Ses ruines massives dominent toujours Alvaret.

Durant le XIXe siècle, à cause de la pauvreté, beaucoup d'habitants de l'île émigrèrent aux États-Unis.

En raison de sa nature et de la beauté de sa lumière, Öland, depuis le début du XXe siècle, a attiré beaucoup d'artistes notamment des peintres, comme sv:Per Ekström.

L'île a inspiré entre autres les écrivains August Strindberg pour sa nouvelle Une arme nouvelle, tirée de Destins et Visages, ainsi que plus récemment Johan Theorin pour ses thrillers.

Articles connexes[modifier | modifier le code]