Óengus Tuirmech Temrach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Óengus Tuirmech Temrach, fils de Eochaid Ailtleathan, est selon les légendes médiévales et la tradition pseudo-historique irlandaise un Ard ri Erenn.

Un surnom mystérieux[modifier | modifier le code]

Le Lebor Gabála Érenn interprète son surnom comme signifiant « le calculateur de Tara », estimant que c'est lui qui à introduit pour la « première fois le calcul en Irlande »[1] Geoffrey Keating identifie cette épithète avec « Tuirbeach », et le sens de « Honteux » en se référant à la conception incestueuse de Fíacha[2].

Règne[modifier | modifier le code]

Óengus Tuirmech Temrach arrive au pouvoir après avoir tué son prédécesseur Fergus Fortamail qui était également le meurtrier de son père. Il règne 30 (F.F.E) ou 60 ans (A.F.M), et meurt exceptionnellement sur le trône à Tara. Sa succession est assurée pacifiquement par son neveu Conall Collamrach.

Une postérité prestigieuse[modifier | modifier le code]

Óengus Tuirmech Temrach laisse plusieurs fils dont Énna Aignech and Fiacha Fer Mara.

  • Fiacha est l'ancêtre d' Ailill Érann et du Clanna Dedad[3]. Óengus est réputé avoir engendré Fíacha avec sa propre fille alors qu'il était ivre. Il aurait ensuite confié l'enfant à la mer en le mettant dans bateau accompagné d' un trésor, enveloppé dans un manteau de pourpre avec une frange d'or; d'où son surnom « Fer mara », « Homme de la mer ». L'enfant recueilli par un pécheur devient l'ancêtre de plusieurs Ard ri Erenn en Irlande et ensuite des rois de Dál Riata fondateurs de la monarchie en d'Écosse.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Le Lebor Gabála Érenn synchronise le règne de Óengus Tuirmech Temrach avec celui de Ptolémée VI Philométor en Égypte Ptolémaïque (180-145 av J.-C.). La chronologie de Keating Foras Feasa ar Éirinn date son règne de 262 à 232 av. J.-C., et les Annales des quatre maîtres de 385 à -326 a. J.-C [4].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. R. A. Stewart Macalister (ed. & trans.), Lebor Gabála Érenn: The Book of the Taking of Ireland Part V, Irish Texts Society, 1956, p. 283-287
  2. Geoffrey Keating, Foras Feasa ar Éirinn 1.30.
  3. En fait, la généalogie de la famille royale de Connachta n'est pas fiable avant Tuathal Techtmar, et celle du Clanna Dedad avant l'éponyme Dedu mac Sin. Une origine commune à partir Oengus Tuirmech Temrach ferrait des Connachta une branche plus ou moins initiale des Erainn.
  4. Annales des quatre maîtres M4815-4875.

Source[modifier | modifier le code]