Île du Pharaon (Égypte)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Île du Pharaon.
Île du Pharaon
Pharaoh Island (en)
Vue de l'île du Pharaon et de sa citadelle.
Vue de l'île du Pharaon et de sa citadelle.
Géographie
Pays Drapeau de l'Égypte Égypte
Archipel aucun
Localisation Golfe d'Aqaba (mer Rouge, océan Indien)
Coordonnées 29° 27′ 48″ N 34° 51′ 34″ E / 29.463333, 34.859444 ()29° 27′ 48″ N 34° 51′ 34″ E / 29.463333, 34.859444 ()  
Géologie Île continentale
Administration
Gouvernorat Sinaï Sud
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+1

Géolocalisation sur la carte : Égypte

(Voir situation sur carte : Égypte)
Île du Pharaon
Île du Pharaon
Îles d'Égypte

L'île du Pharaon, aussi appelée île de Graye par les croisés et Ayla par les chroniqueurs arabes, est une île d'Égypte baignée par la mer Rouge sur laquelle se dresse une forteresse.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'île du Pharaon est située en Égypte, dans le fond du golfe d'Aqaba de la mer Rouge, à proximité immédiate des côtes orientales du Sinaï.

Les récifs coralliens proches de l'île en font un lieu apprécié des touristes pour la plongée sous-marine.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'île de Graye est idéalement située au temps des croisades car elle permet de contrôler la route entre Le Caire et Damas. Vers 1160, les croisades construisent une citadelle sur l'île afin de protéger l'oasis d'Ayla[1]. En décembre 1170, Saladin prend la forteresse et la renforce. Lors de son expédition en Mer Rouge (1182), Renaud de Châtillon assaillit l'île, mais ne parvient pas à s'en rendre maître. Elle subit un nouveau siège en 1184, sans effet. La forteresse est finalement abandonnée vers 1320 par son gouverneur mamelouk[2].

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les chroniqueurs arabes utilisent ce nom pour désigner la forteresse bien qu'elle soit à 15 kilomètres au sud-ouest de la ville.
  2. (en) Alan V. Murray (dir.) et al., The Crusades : an encyclopedia, États-Unis, ABC-CLIO,‎ 2006, 1e éd., 1200 p. (ISBN 978-1576078624, LCCN 2006019410), « Aila and Ile de Graye », p. 23