Île de Lamèque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

47° 50′ N 64° 38′ O / 47.83, -64.633 L'île de Lamèque est située à la pointe nord-est du Nouveau-Brunswick au Canada.

Description[modifier | modifier le code]

La plaine de Lamèque.
Les falaises de Cap-Bateau.
La ville de Lamèque.

L'île couvre une superficie d'environ 150 km2. Elle est reliée au sud, à la ville de Shippagan par un pont et, au nord, à l'île Miscou par le pont de Miscou. Les deux îles séparent la Baie des Chaleurs du Golfe du Saint-Laurent. La pêche et l'extraction de la tourbe de sphaigne sont les activités économiques principales de la région.

Ancien territoire des Micmacs, l'île de Lamèque est maintenant peuplée presqu'entièrement d'Acadiens. La ville de Lamèque (1 580 h en 2001) est la principale agglomération de l'île. Plusieurs autres petites localités se situent autour de l'île dont le village de Sainte-Marie-Saint-Raphaël ; Cap-Bateau, où la mer sculpte continuellement les falaises de grès; et Sainte-Cécile, dont l'église, à l'intérieur multicolore et aux qualités acoustiques excellentes est le principal site du Festival international de musique baroque de Lamèque. On y retrouve aussi les hameaux de Coteau Road, Pigeon Hill, Pointe-Alexandre, Petite-Lamèque, Chiasson-Savoy, Pointe-Canot et Haut-Lamèque.

L'Île de Lamèque est un très bon endroit pour pratiquer des sports comme la planche à voile, le kitesurf et le snowkite.

Culture[modifier | modifier le code]

L'île de Lamèque fait l'objet d'un poème dans le recueil de poésie La terre tressée, de Claude Le Bouthillier[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Claude Le Bouthillier, La terre tressée : poésie, Tracadie-Sheila, La Grande Marrée,‎ 2011, 109 p. (ISBN 978-2-349-72276-8), p. 11-13

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]