Île White Head

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Île White Head
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Nouveau-Brunswick Nouveau-Brunswick
Comté ou équivalent Charlotte
Statut municipal District de services locaux
Maire
Mandat
Aucun
Aucun
Constitution 9 novembre 1966
Démographie
Population 162 hab. (2011 en diminution)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 37′ 54″ N 66° 42′ 27″ O / 44.631528, -66.70761144° 37′ 54″ Nord 66° 42′ 27″ Ouest / 44.631528, -66.707611  
Altitude Min. 0 m
Superficie 617 ha = 6,17 km2
Divers
Langue(s) Anglais
Fuseau horaire UTC-4
Indicatif +1-506
Code géographique 130102
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouveau-Brunswick

Voir la carte administrative du Nouveau-Brunswick
City locator 14.svg
Île White Head

Géolocalisation sur la carte : Nouveau-Brunswick

Voir la carte topographique du Nouveau-Brunswick
City locator 14.svg
Île White Head

L'Île White Head est située à l'extrême sud-ouest de la province canadienne du Nouveau-Brunswick.

Toponyme[modifier | modifier le code]

Article connexe : Toponymie néo-brunswickoise.

En malécite-passamaquoddy, l'île s'appelle Wabatpemiguk, ce qui signifie « au promontoire blanc visible de loin ». L'île était possiblement appelée île Gravée par les Français[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte géologique de Grand Manan et des environs.

L'île White Head est située dans la baie de Fundy, à l'extrémité sud-ouest du comté de Charlotte. L'île est située à 45 kilomètres à vol d'oiseau au nord-ouest de la Nouvelle-Écosse et à 80 km au sud-ouest de Saint-Jean. Grand Manan est situé au nord-ouest.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article connexe : Histoire du Nouveau-Brunswick.

C'est probablement l'île Gravée où Samuel de Champlain a fait réparer un bateau en 1606[1].

L'école élémentaire est inaugurée en 1971[2].

DSL de White Head Island[modifier | modifier le code]

Le DSL de White Head Island comprend l'île du même nom et quelques îlots. Il comptait 190 habitants en 2006, comparativement à 188 en 2001, soit une hausse de 1,1 %. Il y a 107 logements privés dont 79 occupés par des résidents habituels. La superficie est de 6,17 km2 et la densité de population est de 30,8 habitants au kilomètre carré[3].

Administration[modifier | modifier le code]

Comité consultatif[modifier | modifier le code]

En tant que district de services locaux, l'île White Head est administré directement par le Ministère des Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick, secondé par un comité consultatif élu composé de cinq membres dont un président. Il n'y a actuellement aucun comité consultatif.

Budget et fiscalité[modifier | modifier le code]

Commission de services régionaux[modifier | modifier le code]

L'île White Head fait partie de la Région 10[4], une commission de services régionaux (CSR) devant commencer officiellement ses activités le 1er janvier 2013[5]. Contrairement aux municipalités, les DSL sont représentés au conseil par un nombre de représentants proportionnel à leur population et leur assiette fiscale[6]. Ces représentants sont élus par les présidents des DSL mais sont nommés par le gouvernement s'il n'y a pas assez de présidents en fonction[6]. Les services obligatoirement offerts par les CSR sont l'aménagement régional, l'aménagement local dans le cas des DSL, la gestion des déchets solides, la planification des mesures d'urgence ainsi que la collaboration en matière de services de police, la planification et le partage des coûts des infrastructures régionales de sport, de loisirs et de culture; d'autres services pourraient s'ajouter à cette liste[7].

Représentation et tendances politiques[modifier | modifier le code]

Drapeau : Nouveau-Brunswick Nouveau-Brunswick: L'île White Head fait partie de la circonscription provinciale de Charlotte-Les-îles, qui est représentée à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick par Rick Doucet, du Parti libéral. Il fut élu en 2006 et réélu en 2010.

Drapeau du Canada Canada: L'île White Head fait partie de la circonscription électorale fédérale de Nouveau-Brunswick-Sud-Ouest, qui est représentée à la Chambre des communes du Canada par Gregory Francis Thompson, ministre des Anciens Combattants et membre du Parti conservateur. Il fut élu lors de la 40e élection fédérale, en 1988, défait en 1993 puis réélu à chaque fois depuis 1997.

Économie[modifier | modifier le code]

Article connexe : Économie du Nouveau-Brunswick.

Entreprise Charlotte, membre du Réseau Entreprise, a la responsabilité du développement économique[8].

L'économie est fortement reliée à la pêche et à l'aquaculture.

Vivre à l'île White Head[modifier | modifier le code]

L'école anglophone White Head Elementary School, dépendante du district scolaire 10, accueille les élèves de la maternelle à la 6e année. Il n'y a aucune école francophone dans le comté, les plus proches étant à Saint-Jean ou Fredericton. Les établissements d'enseignement supérieurs les plus proches sont quant à eux situés dans le Grand Moncton.

L'électricité, fournie par Énergie NB, arrive à l'île par un câble sous-marin parti d'Ingalls Head, sur Grand Manan. L'île possède un bureau de poste.

Wilsons Beach possède un port, géré par la Harbour Authority of Grand Manan Island, qui gère aussi ceux de l'île Grand Manan.

White Head possède aussi une caserne de pompiers. Le détachement de la Gendarmerie royale du Canada le plus proche est à Grand Manan.

Les anglophones bénéficient du quotidien Telegraph-Journal, publié à Saint-Jean, et de l'hebdomadaire Saint Croix Courier, publié à Saint-Stephen. Les francophones ont accès par abonnement au quotidien L'Acadie nouvelle, publié à Caraquet, ainsi qu'à l'hebdomadaire L'Étoile, de Dieppe.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Grand Manan
baie de Fundy
baie de Fundy Saint-Jean
baie de Fundy
Rose des vents
Grand Manan, baie de Fundy N baie de Fundy, Drapeau : Nouvelle-Écosse Nouvelle-Écosse
O    Île White Head    E
S
baie de Fundy
Grand Manan
baie de Fundy baie de Fundy
Drapeau : Nouvelle-Écosse Nouvelle-Écosse

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) William F. Ganong, A Monograph of the Origins of the Settlements in New Brunswick, Ottawa, J. Hope,‎ 1904, 185 p.
  • (en) Alan Rayburn, Geographical Names of New Brunswick, Ottawa, Énergie, Mines et Ressources Canada,‎ 1975