Île Tabor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thabor.
Île Tabor (« Maria Theresia Felsen », « le rocher de Marie-Thérèse »), sur une carte allemande de l'Antarctique de 1904.

L’île Tabor, nommée également récif Maria-Theresa, est un récif du Pacifique sud, entre l'archipel des Tuamotu et la Nouvelle-Zélande. C'est sans doute une île fantôme.

Sa position a été signalée pour la première fois par le 16 novembre 1843 par le capitaine Asaph P. Taber (et non Tabor) à bord de la Maria-Theresa, de New Bedford dans le Massachusetts avec les valeurs 37° 00′ S 151° 13′ O / -37, -151.217 (). En 1957, l'île a été recherchée dans ces parages sans succès. En 1983, la position du récif a été recalculée à 36° 50′ S 136° 39′ O / -36.83, -136.65 (), plus de 1 000 km plus à l'est, mais les recherches furent encore une fois infructueuses. Son existence est maintenant considérée comme douteuse.

D'autres îles ont parfois été signalées par erreur dans la même région : en particulier le récif Ernest Legouvé. Encore aujourd'hui, des atlas indiquent les récifs Maria-Theresa et Ernest Legouvé.

L'île est nommée récif Maria-Theresa sur les cartes de la plupart des Etats comme les pays anglo-saxons et l'Allemagne mais elle est nommée île Tabor sur les cartes françaises bien qu'elle soit aussi francisée en récif Marie-Thérèse.

Littérature[modifier | modifier le code]

L'île apparaît dans deux romans de Jules Verne :