Île Santa Catalina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Santa Catalina.

33° 23′ 00″ N 118° 25′ 00″ O / 33.383333, -118.416667 ()

Baie d'Avalon

L'île de Santa Catalina est une île rocheuse de 194 km2 située sur la côte de Californie faisant partie de Channel Islands. Elle est située à 35 km environ de San Pedro et fait partie du Comté de Los Angeles.

C'est la seule des îles de cette région qui possède une population permanente et soit urbanisée : la plupart des quelque 3 000 résidents vivent à Avalon. Le reste de Santa Catalina est possédé par le Catalina Island Conservancy.

Histoire[modifier | modifier le code]

Image infrarouge de Catalina, la végétation apparaît en rouge.

Avant l'ère moderne, l'île était habitée par la tribu des Tongva, dont le domaine s'étendait aussi sur toute la région de Los Angeles. Catalina s'appelait alors Pimu ou Pimungna et était une base commerciale.

Le premier européen à avoir posé le pied sur l'île fut l'explorateur portugais Juan Rodríguez Cabrillo, le . L'Espagne devint alors maîtresse de l'île, nommée San Salvador. Un autre explorateur, Sebastián Vizcaíno, la redécouvrant le jour de Sainte Catherine, la renomma Santa Catalina en 1602.

La baie d'Avalon dans les années 1910

Durant les trois cents années suivantes, l'île servit de base d'opérations pour toutes sortes de visiteurs, chasseurs russes, contrebandiers, pirates... Les moines franciscains essayèrent d'y bâtir une mission mais échouèrent à cause du manque d'eau douce. Les autochtones disparurent progressivement durant le XIXe siècle. L'île connut une ruée vers l'or, d'ailleurs infructueuse, durant les années 1860. À la fin du XIXe siècle l'île n'était plus habitée que par quelques bergers. Ce fut l'évolution rapide de Los Angeles, qui commença à cette époque à voir sa population augmenter rapidement, qui contribua à faire développer l'île comme une destination de vacances.

Les enfants de Phineas Banning achetèrent l'île en 1891 et y établirent la compagnie de l'île de Santa Catalina pour la développer. Leurs efforts restèrent vains, à cause d'un feu qui brûla la moitié des bâtisses d'Avalon. Ils durent vendre l'île. En 1914, l'hebdomadaire Catalina Islander vit le jour.

William Wrigley Jr. l'acheta par la suite en 1919 et se consacra à la préserver et à la promouvoir. En 1929 fut créé le Casino, qui ne servit pas aux jeux mais à la danse ; ce dernier contribua largement au développement de l'île. La baie d'Avalon servit de cadre au film Les Révoltés du Bounty tourné en 1935, avec Clark Gable. Un aéroport fut construit en 1946 pour assurer un accès plus facile à l'île.

En 1975, Philip Wrigley alloua l'île au Catalina Island Conservancy qu'il aida à créer et qui est aujourd'hui propriétaire de la plus grande partie de ce territoire.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Two Harbors, la seconde communauté de l'île

Environ un million de touristes visitent l'île chaque année. Catalina est desservie par des ferrys et son « Airport in the Sky ». L'usage des véhicules motorisés est restreint : il y a une limite au nombre de voitures enregistrées ; les habitants se déplacent à vélo et surtout avec des véhicules de golf.

Two Harbors est le second et le plus petit village de l'île, situé dans l'isthme au nord d'Avalon.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Hannes Keller, plongeur en haut profonde ayant réalisé un record de plongée en 1962 (1000 pieds)

Liens externes[modifier | modifier le code]