Île Saltspring

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

48° 50′ N 123° 30′ O / 48.83, -123.5 ()

Saltspring Island.

L'île Saltspring (en anglais : Saltspring Island[1]), aussi connue sous le nom de île Salt Spring (Salt Spring Island), est la plus grande île des Îles Gulf du sud, en Colombie-Britannique au Canada. Littéralement, son nom se traduit de l’anglais par source salée. Elle fut nommée ainsi par des officiers de la Compagnie de la Baie d'Hudson en raison de la présence de sources d’eaux froides et salées se trouvant au nord de l’île.

Histoire[modifier | modifier le code]

Carte indiquant la localisation de l’île au sud des îles Gulf.

L’île Saltspring était un lieu de résidence saisonnier pour les amérindiens de la région et cela bien avant l’arrivée des Européens si l’on en croit les découvertes faites au sud de l’île à l’emplacement de la réserve Tsawout Band.

La population Wsanec de la péninsule de Saanich et la population Cowichan de la Vallée Cowichan fréquentaient les côtes de l’île en y récoltant les ressources naturelles.

L’île fut explorée par les espagnols et les anglais dans les années 1700. Les premiers pionniers s’établirent dans les années 1850. Ils étaient composés de personnes qui avaient perdu tout espoir dans la ruée vers l’or sur le fleuve Fraser. Un groupe de 9 esclaves noirs américains sont arrivés en 1857 à Vesuvius pour gagner leur liberté en fuyant les États-Unis.

D’autres migrants africains venant de Californie furent suivis par des migrants en provenance du Portugal, de Scandinavie, d’Angleterre et même d’Hawaïens de souche (Kanakas) recrutés à l’origine par la compagnie de la baie d’Hudson. Beaucoup de japonais arrivèrent sur l’île pour pêcher. La population actuelle est en grande partie descendante de toutes ces nationalités.

Une légende dit que durant la seconde guerre mondiale, un avion japonais Zero s’est crashé dans la région et que la carcasse de l’avion se trouve encore sur une des nombreuses montagnes boisées de l’île…

Dans les années 1960 et 1970, beaucoup de jeunes arrivèrent dans l’île attirés par le style de vie calme et le climat doux. Durant la guerre du Vietnam, l’île attira des hippies et des opposants à la guerre menée par les États-Unis.

En 2001, Saltspring débuta une initiative pour promouvoir l’île notamment auprès des touristes. Des dollars Salt Spring furent tirés à partir du 15 septembre. Ceux-ci peuvent être utilisés dans certains commerces de l’île et ont la parité avec le dollar canadien. Ils ne sont valables que sur l’île.

Aujourd’hui, Salt Spring attire des personnes du monde entier recherchant un lieu calme et tempéré ainsi que des artisans profitant de l’environnement créatif de l’île et des galeries d’art.

Le nom Saltspring ou Salt Spring[modifier | modifier le code]

Le gouvernement de Colombie Britannique nomme l’île en fonction du nom donné par la compagnie de la baie d’Hudson (île Saltspring si l’on se réfère aux cartes datant de 1855 et 1856). Le dictionnaire des lieux canadiens d’Oxford indique néanmoins que le nom Salt Spring apparut à partir des années 1800. La poste canadienne accepte de son côté les deux appellations.

Autres noms de lieux de l’île[modifier | modifier le code]

La ville de Ganges fut nommée en référence au bateau HMS Ganges qui stationna à proximité entre 1857 et 1861. Le HMS Ganges était un bâtiment naval de guerre de la Royal Navy de catégorie 2 de 2.284 tonnes équipé de 84 canons. De la même façon, la localité de Vesuvius Bay fut nommée d‘après le navire HMS Vesuvius. Le pic Baynes, aussi appelé plus communément Mont Maxwell, se trouve au centre de l’île. Son nom vient de l’amiral Baynes qui était l‘officier dirigeant durant la gouvernance de James Douglas dans la base de Callao au Pérou. D’autres noms de militaires furent utilisés pour nommer des lieux de la région. Le port Fulford Harbour d’après le nom d’un capitaine, la baie Burgoyne d’après un commandant, la pointe Southey d’après le secrétaire de l’amiral, le mont Bruce selon un commandant en chef, et le cap Keppel d’après le nom d’un ami de Baynes.

Géographie[modifier | modifier le code]

L’île fait partie intégrante du district le plus peuplé et le plus vaste des îles Gulf. On y trouve le Parc Provincial Ruckle. Les côtes sont composées de falaises rocheuses, de baies, et de plages de sable. 4 plages sur 22 sont destinées à la natation.

Le sol est composé de sables granuleux. La granulométrie du sol est rarement plus fine sauf dans la vallée de Fulford. Le sol est en général un mélange de sables et de roches dans les régions montagneuses.

La partie escarpée du sud de l’île est dominée par les monts Tuam et Bruce qui sont séparés par la vallée de Fulford. Le centre de l’île est dominé par le mont Maxwell (Pic Baynes) et le mont Erskine. Le nord de l’île est moins escarpé et il est composé de prairies, de forêts et de la majorité des lieux résidentiel autour du village de Ganges.

L’île fait 29 km de long pour une largeur allant jusque 14 km. L’île a 133 km de côtes et sa superficie est de 182.27 km². La population était de 9.279 personnes en 2001.

Accès[modifier | modifier le code]

L’île Saltspring est située à proximité de l’île de Vancouver ce qui la rend facilement accessible par bateaux. BC Ferries relie le port Fulford Harbour avec Swartz Bay, et aussi Vesuvius à Crofton sur l’île de Vancouver. BC Ferries relie également Long Harbour avec Tsawwassen sur le continent. Des hydravions relient également le village de Ganges à Vancouver, Victoria et Seattle.

Tourisme et culture artistique[modifier | modifier le code]

Saltspring a beaucoup d’attraits pour les touristes mais son marché est un des principaux attraits. Environ 150 vendeurs locaux se réunissent tous les samedis sur le parc du centenaire pour faire le bonheur des nombreux touristes. On y trouve de la nourriture et de l’artisanat local qui symbolise le style de vie de l’île.

Résidents célèbres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Référence sur le toponyme Saltspring Island dans la base de données BCGNIS (BC Geographical Names Information System) sur le site GeoBC du Integrated land Management Bureau de Colombie-Britannique

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :