Île Saint-Joseph

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Île Saint-Joseph
L'île Saint-Joseph vue depuis l'île Royale
L'île Saint-Joseph vue depuis l'île Royale
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Archipel Îles du Salut
Localisation Océan Atlantique
Coordonnées 5° 16′ 53″ N 52° 34′ 54″ O / 5.281389, -52.581667 ()5° 16′ 53″ N 52° 34′ 54″ O / 5.281389, -52.581667 ()  
Superficie 0,2 km2
Point culminant non nommé (30 m)
Géologie Île continentale
Administration
Région d'outre-mer Guyane
Département d'outre-mer Guyane
Commune Kourou
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC-3

Géolocalisation sur la carte : Guyane

(Voir situation sur carte : Guyane)
Île Saint-Joseph
Île Saint-Joseph
Îles de France

L’île Saint-Joseph est une des îles du Salut sur la côte de la Guyane. Elle dépend de la commune de Cayenne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle fut choisie pendant la période du bagne, comme lieu de réclusion cellulaire, d'asile de fous et de cimetière des surveillants. Le traitement des forçats lui valut d'être surnommée « l'île du silence », « la mangeuse d'homme » ou qualifiée de « guillotine sèche ». La Commission Disler fit remplacer en 1836 le chain gang par la réclusion cellulaire : cellules[1] sans toit ou cachots dans le noir complet (dans ce dernier cas, le bagnard est allongé sur un bat-flanc muni de « barre de justice » enchaînant ses chevilles avec une manille)[2].

Des ruines importantes y subsistent, envahies par la végétation, ce qui donne à l'endroit une ambiance très particulière.

L'île Saint-Joseph abrite la seule plage des îles du Salut sur la côte Nord. Un poste de la Légion étrangère y est établi. Aucune liaison directe n'existe depuis Kourou, mais la société maritime qui assure la liaison entre Kourou et l'île Royale propose également des navettes entre les deux îles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Photos des cellule
  2. Jean-Claude Michelot, La Guillotine Sèche, Histoire Du bagne de Cayenne, Fayard,‎ 1989, 370 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]