Île Alexandre-Ier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alexandre Ier.
Île Alexandre-Ier
Vue satellite
Vue satellite
Géographie
Pays Drapeau de l'Antarctique Antarctique
Localisation Mer de Bellingshausen (océan Austral)
Coordonnées 70° 46′ S 71° 15′ O / -70.76, -71.2570° 46′ S 71° 15′ O / -70.76, -71.25  
Superficie 49 069,9 km2
Point culminant Mont Stephenson (2 987 m)
Géologie Île continentale
Administration
Secteur Territoire chilien de l'Antarctique, Territoire britannique antarctique, Antarctique argentine
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Découverte 1821

Géolocalisation sur la carte : Antarctique

(Voir situation sur carte : Antarctique)
Île Alexandre-Ier
Île Alexandre-Ier
Îles de l'Antarctique

L'Île Alexandre-Ier, appelée aussi île ou Terre Alexandre, est la plus grande île de l'Antarctique.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située dans la mer de Bellingshausen, le long de la côte ouest de la péninsule Antarctique dont elle n'est séparée que par le détroit Georges VI, large d'une quarantaine de kilomètres et par la baie Marguerite au nord, elle a une superficie totale de 49 069,9 km2[1].

L'île Alexandre mesure environ 390 km de long dans un sens nord-sud pour 80 km de large dans le nord et 240 km dans le sud.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'île a été découverte le 21 janvier 1821 par l'explorateur Fabian Gottlieb von Bellingshausen, lors de l'expédition antarctique russe. L'île fut nommée ainsi en l'honneur du tsar régnant Alexandre Ier. Mais elle fut au départ appelée Terre d'Alexandre Ier car on a cru jusqu'en 1940, qu'elle était une partie du continent antarctique. Sa nature insulaire ne fut prouvée qu'en décembre 1940, lors d'une expédition en traîneau menée par Finn Ronne du United States Antarctic Service (USAS), le Département américain de l'Antarctique[2]. Dans les années 1950, une base britannique administrée comme partie du territoire antarctique britannique a été construite à Fossil Bluff. Elle est maintenant utilisée comme centre d'observation météo et comme réserve de carburant.

La souveraineté de l'île est réclamée par le Royaume-Uni, le Chili et l'Argentine mais l'île se trouve sous le traité sur l'Antarctique.


Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]