Évrard de Frioul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eberhard.

Évrard ou Eberhard[1], né vers 805 / 810, mort en 866, est nommé marquis de Frioul après l'assemblée générale d'Aix-la-Chapelle en février 828[2]. Il est le fils d'Unroch, comte de Ternois, issu de la famille des Unrochides, et de Engeltrude.

Saint de l'Église catholique romaine, La Saint-Évrard est fêtée localement le 16 décembre[3],[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Étant parvenu à repousser une invasion de Bulgares, le coempereur Lothaire Ier lui donne en récompense la marche de Frioul qu'il défend contre les incursions venues de l'est et en fait un des territoires les plus importants de l'Italie.

Vers 836, Évrard épouse Gisèle (Gisela) († 874), fille de l'empereur Louis le Pieux. Ce dernier donne en dot le domaine royal d'Annappes, avec ses dépendances Ascq, Flers et Gruson, à sa fille Gisèle[5].

Évrard et Gisèle fondent l'Abbaye Sainte-Calixte de Cysoing[6], près de Lille. Il rédige son testament en 863-864 en son palais de Musestre sur le Sile[réf. nécessaire], dans le comté de Trévise. Il meurt le 16 décembre 866.

Avec Gisèle il eut les dix enfants suivants :

  1. Évrard ( vers 837 - † après le 20 juin 840).
  2. Ingeltrude de Frioul (vers 837/840 - † vers 874) épouse Henri de la Marche († 886), marquis de Neustrie
  3. Unroch III de Frioul (vers 840 - 874) époux de Ève de Tours.
  4. Raoul († 1er mai 892), abbé laïc de l'abbaye de Cysoing et de l'abbaye Saint-Vaast d'Arras. En 883 le roi Carloman II de France lui donna l'Artois et le Ternois qui furent saisis à sa mort par le comte Baudouin II de Flandre.
  5. Bérenger Ier de Frioul (vers 840/845 - † 924) époux de Berthe de Spolète, élu roi des Lombards à Pavie en 888. Le jour de Pâques 24 mars 916 à Rome, il est couronné empereur des Romains par le pape Jean X[7].
  6. Adahard († après le 1er juillet 874), abbé de Cysoing.
  7. Alpais, morte jeune et inhumée à l'abbaye de Cysoing.
  8. Heilwide de Frioul († après 895) qui épousa vers 874 Huchald (Hucbald) d'Ostrevant (850 - 890) puis peut-être Roger Ier de Laon (v. 867 - † 926) comte de Laon.
  9. Gisèle († après 863), nonne à l'abbaye Saint-Sauveur de Brescia.
  10. Judith de Frioul († vers 874) qui épousa Arnulf Ier, duc de Bavière et margrave de Nordgau.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Eberhard, marquis de Frioul sur le site de la Fondation pour la généalogie médiévale
  2. Noëlle Deflou-Leca, Alain Dubreucq Sociétés en Europe: mi VIe-fin IXe siècle Atlande, 2003 (ISBN 2912232392 et 9782912232397)
  3. Cyrille Jean Destombes, Les vies des saints et des personnes d'une éminente piété, des diocèses de Cambrai et d'Arras, Dechristé, 1868, [1]
  4. Nominis : Saint Evrard
  5. « Ascq sous Charlemagne en l'an 800 », Part. 1, Chap. 2, pages 13 à 16, Essai de l'histoire d'Ascq et de ses environs, P. Delebart, Imprimerie R. Boulonnais, Ascq, 1952.
  6. Société de Saint-Jean,Revue de l'art chrétien, Volume 1, chez St. Augustin, Desclée, De Brouwer et Cie, 1857,[2]
  7. Giovanni Antonio Bianchi, Traité de la puissance ecclésiastique..., traduit par Adolphe Charles Peltier, 1857, p. 269