Éversion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mouvement d'éversion du pied.

Le mouvement d'éversion du pied (aussi appelé valgus du pied) est le fait de porter la face plantaire en latéral (vers l'extérieur), en soulevant le bord latéral du pied.

Description[modifier | modifier le code]

Elle se produit au niveau de l’arrière du pied dans 2 articulations :

  • l’articulation subtalaire,
  • l’articulation de Chopart qui associe :
    • l’articulation talo-naviculaire
    • l’articulation calcanéo-cuboïdienne

Le mouvement d'éversion est en réalité l'association d'une rotation latérale de l'articulation transverse du tarse et d'une abduction de l'articulation sub-talaire.

Elle est favorisée par la flexion du pied (ou flexion dorsale) de l'articulation talo-crurale.

Son amplitude est d'environ 25°.

Attention : l'éversion est couramment assimilée à la pronation (comme pour la main), mais c'est un abus de langage à ne pas entériner car le pied (humain en tout cas) n'est pas doué de préhension.

Néanmoins, les termes pronation et supination sont utilisés par analogie, notamment lorsqu'on étudie la cinésiologie du pied

Muscles[modifier | modifier le code]

Les muscles éverseurs principaux sont le muscle court fibulaire, le muscle long fibulaire et le muscle troisième fibulaire.

Innervation[modifier | modifier le code]

C'est la racine nerveuse L5 (qui sort dans le foramen de conjugaison formé par les vertèbres L5 et S1) qui est responsable de ce mouvement à travers son myotome (groupe musculaire innervé par un nerf).

Pathologie[modifier | modifier le code]

Une fixation pathologique du pied dans cette position est appelée pied bot talus valgus.


Articles connexes[modifier | modifier le code]

Mouvement d'inversion