Évagoras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Évagoras (ou Euagoras) était le roi de Salamine de Chypre (410374 av. J.-C.), une hellénique et florissante ville commerciale de la côte est.

Origine[modifier | modifier le code]

Évagoras est le fils de Nikokleos, roi précédent de Salamine, il se réclamait descendant divin de Teucros, demi-frère de Ajax fils de Télamon, sa famille régnant depuis longtemps sur Salamine, bien que durant son enfance Salamine soit tombée sous la domination phénicienne (ces derniers se partageant Chypre avec les Hellènes) ce qui provoqua son exil.

Règne[modifier | modifier le code]

Monnaie de Salamine émise sous le règne d'Évagoras.

Tandis qu'en Cilicie, il recueillait l'appui de 50 partisans, il s'en est retourné secrètement en 410, pour retrouver son trône. Attendant une réponse de l'empereur perse pour s'acquitter du droit de garder son trône, il testait l'amitié des Athéniens, il a d'ailleurs recueilli Conon après sa défaite à Aigos Potamos. Pendant un certain temps, il a également maintenu des relations amicales avec la Perse, ce qui garantissait l'aide de Artaxerxès II envers Athènes et contre Sparte. Il prit part à la bataille de Cnidus de 394 av. J.-C., dans laquelle la flotte spartiate fut défaite, et pour ce service rendu, il eut l'honneur de voir les Athéniens ériger sa statue à côté de celle de Conon dans le Ceramikeion. Mais l'énergie et l'entreprise d'Évagoras suscitèrent bientôt la jalousie du Grand Roi, et leurs relations devinrent tendues. En 391, ils étaient pratiquement en guerre. Sollicité et aidé par les Athéniens et le pharaon Hakor (Achoris), Évagoras étendit son pouvoir au-delà de Chypre : Il prit plusieurs villes en Phénicie, et persuada les Ciliciens de se révolter.

Selon Isocrate, orateur athénien, Évagoras était un roi modèle, ayant pour buts de favoriser le bonheur de ses sujets et le pouvoir de son état et cela par la culture et l'amélioration civilisation hellénique.

Il est assassiné en 374 par un eunuque avec son fils âiné Pnytagoras. Son second fils Nicoclès lui succéda.