Évêque errant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le terme « évêque errant » (traduit du latin : Episcopus vagans) désigne un certain nombre de personnes ayant reçu le sacrement de l'ordination épiscopale, mais qui ne sont pas en communion avec l'Église catholique romaine, une Église orthodoxe canonique, ou une Église établie (Église d'Angleterre, Église de Suède).

Cela concerne, par exemple, des évêques se réclamant de l'Église catholique romaine, mais qui ne sont pas en communion avec le Saint-Siège, et s'affirmant Vieux-Catholiques, voire Vieux-Catholique romain. Beaucoup d'autres évêques vagabonds (Episcopi vagantes) ont, eux, préféré rejoindre (ou même fonder) des églises éloignées de Rome, faisant valoir la validité de leur sacrement.

Le point de vue catholique[modifier | modifier le code]

L'Église catholique romaine accorde la primauté du sacrement sur la communauté, considère qu'une consécration épiscopale suivant un rite canonique et par un évêque ordonné canoniquement est valide mais illicite. Pour elle, une personne canoniquement consacrée évêque, le reste toute sa vie, même si elle n'est plus en communion avec le Pape. [citation nécessaire]

Le point de vue orthodoxe[modifier | modifier le code]

Les Églises orthodoxes accordent la primauté à la communauté sur le sacrement, la consécration épiscopale ne peut avoir lieu qu'au sein d'une véritable communauté, une personne ne peut donc être évêque seule[1].

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Il existe à l'heure actuelle un certain nombre de personnes ayant été consacrés à l'épiscopat et animant des groupes religieux dans la succession apostolique de telle ou telle église. Beaucoup de ces évêques affirment descendre des sacres de Arnold Harris Matthew de l'Église vieille-catholique romaine ou de ceux de Joseph-René Vilatte.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Église orthodoxe et la conception de l'épiscopat, Mgr Jean (Eugraph Kovalevsky), évêque de Saint-Denis, Présence Orthodoxe n° 4-2001

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bernard Vignot, Les églises parallèles, Paris, Éditions du Cerf, coll. « Bref »,‎ 1991, 125 p. (ISBN 276211781X)
  • Bernard Vignot, Le phénomène des Églises parallèles, Paris, Éditions du Cerf, coll. « L'Histoire à vif »,‎ 2010, 127 p. (ISBN 9782204088015)
  • (en) John P. Plummer et John R. Mabry, Who Are the Independent Catholics ?, Berkeley, Apocryphile Press,‎ 2006, 100 p. (ISBN 9781933993003)
  • (en) John P. Plummer, The Many Paths of the Independent Sacramental Movement, Berkeley, Apocryphile Press,‎ 2006, 236 p. (ISBN 9780977146123)
  • (en) Alistair Bate, A Strange Vocation : Independent Bishops Tell Their Stories, Berkeley, Apocryphile Press,‎ 2009, 214 p. (ISBN 9781933993751)
  • (en) Henry R.T. Brandreth, Episcopi Vagantes And the Anglican Church, Berkeley, Apocryphile Press,‎ 2006 (1re éd. 1961), 108 p. (ISBN 0977146170)
  • (en) Peter F. Anson, Bishops at Large, Berkeley, Apocryphile Press,‎ 2006 (1re éd. 1964), 628 p. (ISBN 9780977146192)
  • (en) Gary L. Ward, Bertil Person et Alan Bain, Independent bishops : an international directory, Detroit, Apogee Books,‎ 1990, xix - 524 p. (ISBN 155888307X)
  • (en) Karl Pruter, Bishops extraordinary, San Bernardino, Borgo Press,‎ 1986, 58 p. (ISBN 0893705446)