Étruscologie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'étruscologie est l'étude de la civilisation étrusque en Italie. Elle fait suite à l'étruscomanie des collectionnistes de la Renaissance italienne (cherchant, comme les Médicis, à prouver leur ascendance royale ancienne).

La reconnaissance de l'étruscologie comme une discipline bien identifiée parmi les sciences de l'Antiquité s'est faite entre les deux guerres mondiales. En 1925 est créé le Comitato Permanente per l’Etruria, qui deviendra en 1932 l'Istituto di Studi etruschi (aujourd'hui Istituto Nazionale di Studi Etruschi ed Italici). En 1926 a lieu le Primo convegno nazionale etrusco, à Florence ; l'année suivante, la revue de référence de l'étruscologie, les Studi etruschi, voit le jour. En 1928 se tient le premier congrès international consacré à l'étruscologie, à Florence et Bologne[1]. Derrière la désignation d'étruscologue, on trouve des historiens, des archéologues et des historiens de l'art, des épigraphistes et des linguistes, des philologues et spécialistes des langues anciennes qui ont en commun d'étudier et d'interpréter les vestiges de toute sorte que la civilisation étrusque a laissés.

Comme le signale Dominique Briquel en substance[2] : « La problématique de l'origine des Étrusques, qu’on ne constate pas dans le cas d’autres civilisations existait déjà dans l’Antiquité : à l’époque d’Auguste le Grec Denys d'Halicarnasse relevait déjà la singularité de la langue étrusque et des origines de ce peuple et il peut passer pour le « premier des étruscologues » dont les interrogations ont été reprises à la Renaissance puis par les scientifiques modernes ».

Étruscologues[modifier | modifier le code]

classés par ordre chronologique (date de naissance)

Antiquité[modifier | modifier le code]

1500 - 1799[modifier | modifier le code]

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

XXe siècle[modifier | modifier le code]

Années 1900
Années 1910
Années 1920
Années 1930
Années 1940
Années 1950
Années 1960

Non classés[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Raymond Bloch, « Les études étruscologiques », Bulletin de la Société nationale des antiquaires de France, 1948-49, pp. 229-239.
  • Pol Defosse, Bibliographie étrusque, t. II (1927-1950), coll. Latomus, 144, Bruxelles, 1976.
  • Massimo Pallottino, Etruscologia, Milan, Hoepli, 1942.

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Studi etruschi (Site de l'Istituto Nazionale di Studi Etruschi ed Italici et de la revue Studi etruschi.