Étourneau de Rothschild

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Leucopsar rothschildi

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Étourneau de Rothschild

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Sturnidae
Tribu Sturnini

Genre

Leucopsar
Stresemann, 1912

Nom binominal

Leucopsar rothschildi
Stresemann, 1912

Statut de conservation UICN

( CR )
CR  :
En danger critique d'extinction

L'Étourneau de Rothschild (Leucopsar rothschildi), également connu sous le nom d'Étourneau de Bali ou Martin de Rothschild, est une espèce de passereau de taille moyenne (longueur 25 cm) est apparenté aux mainates. Il est entièrement blanc, à l'exception de la pointe des ailes et la queue qui sont noirs. Il possède également une huppe. Le tour de son œil est nu et laisse apparaître une peau de couleur bleue. La femelle est un peu plus petite que le mâle et sa huppe est plus courte.

Identification[modifier | modifier le code]

Situé dans le genre monotypique Leucospar, il se rapproche de l'Étourneau des pagodes et fait partie de la famille des sturnidés. Son nom scientifique commémore l'ornithologiste britannique Lionel Walter Rothschild, qui décrivit cet oiseau en 1912.

Répartition[modifier | modifier le code]

Endémique de l'île de Bali, il a été découvert en 1910. L'autre espèce endémique de l'île est le tigre de Bali (qui est en réalité une sous-espèce), déclaré éteint en 1937 et redécouvert par Victor von Plessen. En 1991, cet oiseau a été déclaré symbole de la faune de Bali, son appellation locale étant jalak bali[1].

Une espèce en danger[modifier | modifier le code]

L'Étourneau de Rothschild est en danger critique d'extinction, et frôle l'extinction à l'état sauvage depuis plusieurs années selon le rapport de 2006 de BirdLife International. Il a été victime de l'explosion du commerce des oiseaux exotiques. C'est pourquoi un programme européen d'élevage a été mis en place pour tenter de sauver l'espèce dont l'avenir n'est malgré tout pas assuré, la population en liberté (oiseaux élevés en captivité et relâchés bagués) étant estimée à moins de 200 individus. Il resterait extrêmement peu d'oiseaux nés à l'état sauvage non bagués, les derniers individus se trouvant dans le parc national de Bali Barat. Leur nombre en captivité dans le monde est estimé à un millier.

L'Étourneau de Rothschild est inscrit à l'Annexe I de la CITES. Cette espèce n'est généralement pas accessible aux particuliers, le commerce étant strictement réglementé. Toutefois, les aviculteurs expérimentés peuvent adhérer au programme d'élevage en captivité, ce qui leur permet de préserver cette espèce légalement.

Comportement[modifier | modifier le code]

Dans son habitat naturel, l'Étourneau de Rothschild est peu visible. Il se réfugie au sommet des arbres. Contrairement aux autres espèces d'étourneau, il n'accède au niveau du sol que pour boire. Il s'agit probablement d'une adaptation pour se prémunir contre les prédateurs.

C'est aussi un animal sociable, vivant en groupes sédentaires, sauf pendant les périodes de reproduction.

Galerie[modifier | modifier le code]

Lieux où on peut le voir[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :