Étoile sportive La Ciotat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Étoile sportive La Ciotat

Logo du
Généralités
Nom complet Étoile sportive La Ciotat
Fondation 1921
Disparition 2009
Couleurs Rouge et noir
Stade Stade Jean Bouissou
(2 200 places)
Siège Boulevard de Clavel,
13600 La Ciotat

L'Étoile sportive La Ciotat est un club français de football fondé en 1921 et basé à La Ciotat (Bouches-du-Rhône) et qui a fusionné en 2009 avec le SO Cassis Carnoux pour devenir l'Étoile Cassis-Carnoux-La Ciotat (ECCC).

Repères historiques[modifier | modifier le code]

En 1967 après de nombreuses années passées en Division d'Honneur, le seul fait d'armes au niveau national étant un seizième de finale de Coupe de France en 1952 contre l'OGC Nice, le club accède en championnat CFA, l'équivalent actuel du National (3e division). Cette saison est mémorable pour le club car après avoir éliminé le Gazélec Ajaccio de Pierre Cahuzac (qui fut quatre fois champion de CFA) trois buts à un, les joueurs sont opposés en seizième de finale au FC Nantes au Stade Mayol à Toulon ne s'inclinant que deux buts à un. Deux ans plus tard les joueurs rééditent cette performance contre le Stade Saint-Germain, genèse du Paris Saint-Germain mais il faut trois matchs pour les départager (1-1, 0-0 et 2-1). En 1970, les Ciotadens finissent deuxième de leur championnat derrière l'UMS Montélimar et montent pour la toute première fois en deuxième division. Le club passe trois saisons en D2 et on trouve alors à La Ciotat des joueurs de renom tel que : André Tassone, Lucien Cossou, Pépito Pavon, Joseph Brotons ou encore André Bordone.

En 1973 le club descend en D3 mais n'arrive pas à se maintenir et repart donc l'année suivante en Division d'Honneur. Le club est sacré champion de DH Sud-Est "Est" mais les joueurs perdent la finale pour l'accession au niveau supérieur contre l'Avignon Football 84. En 1976 La Ciotat finit deuxième du championnat derrière le Hyères Football Club, mais l'année suivante malgré l'arrivée de Pierre Sinibaldi et un sixième tour de Coupe de France à nouveau contre le Gazélec Ajaccio (les Corses prennent leur revanche non sans difficulté en s'imposant 3-2), les Ciotadens finissent onzième et sont relégués en PHA. Mais du fait de la création du championnat de quatrième division et de la DHR, l'équipe est repêchée in-extremis en DH. En 1978, La Ciotat termine une nouvelle fois à la onzième place du championnat, mais cette fois-ci le club ne connait pas la même chance et ne se voit pas repêché.

En 1980, après être remonté en DH où le club fait une bonne saison, les joueurs atteignent le sixième tour de la Coupe de France contre le FC Martigues en perdant 2-1, puis de nouveau en 1982 contre l'AS Cannes où ils sont lourdement battus 4-1. Au milieu des années 1980 l'Étoile fait l'ascenseur entre la DH et DHR avec trois relégations en 1983, 1986 et 1988 et à chaque fois (excepté en 1985) la remontée immédiate l'année suivante.

Mais en 1989 c'est la PHA qui attend à la fin de saison les joueurs de Mama Ouattara. Le club n'a alors plus connu la Promotion d'Honneur depuis quarante-six ans, et n'entend pas s'éterniser à ce niveau là. Il remonte l'année suivante, mais refait le chemin inverse en 1991 malgré l'arrivée de Robert Llorens ex-pro du Havre AC. Pour la saison 1991-1992 La Ciotat repart en PHA et remonte à la fin du championnat en DHR, mais cette fois-ci le club réalise une bonne saison et parvient à se maintenir à ce niveau. Par la suite en 1995 le club remporte le titre de DHR et remonte en Division d'Honneur. Après une saison de transition ou ils finissent en milieu de tableau, 1997 faillit être l'année de la montée en National 3 pour les Ciotadens, mais ils se font coiffer par le SC d'Orange lors de la dernière journée. La Ciotat est reléguée en DHR à l'issue de la saison 1998-1999. Le club fait alors l'ascenseur : il est promu en 2001 mais connait la relégation en 2002. Lors de la saison 2002-2003, La Ciotat termine deuxième de son groupe et reste trois saisons de suite en DH avec une troisième place lors de la saison 2004-2005.

À l'issue de la saison 2005-2006 le club est relégué en DHR et deux ans plus tard le club est relégué en PHA. Le club aurait dû ensuite être relégué sportivement en PHB mais les dirigeants annonce dès le mois de mars 2006 une fusion le Stade olympique Cassis Carnoux. Actuellement à l'état de groupement, et ne concernant que les jeunes, cette fusion sera officielle à partir de la saison 2010-2011. Le club deviendra alors l'Étoile Cassis-Carnoux-La Ciotat (ECCC).

Palmarès[modifier | modifier le code]

Bilan saison par saison[modifier | modifier le code]

Saison Div. Class. M.J. Vic. Nuls Déf. B.P. B.C. Dif. Moy. Spec. Coupe de France
1966-67 DH-Méd. 1er - - - - - - - n.c. 1/16e f.
1967-68 CFA-SE 5e - - - - - - - n.c. -
1968-69 CFA-S 2e - - - - - - - n.c. 1/16e f.
1969-70 CFA-S 2e - - - - - - - n.c. 1/32e f.
1970-71 D2-S 11e 30 9 9 12 35 45 -10 n.c. -
1971-72 D2-C 4e 30 12 9 9 30 33 -3 n.c. -
1972-73 D2-B 16e 34 8 9 17 28 56 -28 n.c. -
1973-74 D3-S 13e - - - - - - - n.c. -
1974-75 DH-Méd. 1er 22 11 8 3 39 20 +19 n.c. -

Anciens entraîneurs[modifier | modifier le code]

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

(voir aussi Catégorie:Joueur de l'ES La Ciotat)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]