Étienne le Sabaïte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Étienne Le Sabaïte (né en 725 et mort en 794 ou 807), appelé le Poète, est un hymnographe originaire d'Ascalon en Palestine, orphelin, neveu de Jean Damascène et de Cosmas le Mélode, et un moine et ermite (Mar-Sabas, Chariton près du Cédron).

Ce saint est fêté le 13 juillet chez les catholiques et le 28 octobre dans l'Église orthodoxe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Recueilli par les moines de la laure de Saint-Sabas, sa vie monastique commence à l'âge de dix ans, moine puis higoumène (abbé) d'un autre monastère.

Mar Saba

Il vécut en solitaire dans la laure de Saint-Saba en Palestine. Il écrivit beaucoup de poèmes dont un sur la Circoncision et un autre sur la Passion de Notre-Seigneur, qui nous sont parvenus[1]. Il serait coauteur du très bel hymne Κόπον τε καὶ κάματον (Art you weary are you languish, traduit par le Dr Neale[2] et qui servait d'hymne pascal aux méthodistes et aux protestants)[3]. Il connut aussi de très humbles fonctions, y compris celle d'être hôtelier. Il pratiquait plusieurs carêmes par an. Il nous est resté un extrait de sa vie en géorgien et une Vie en arabe retrouvée dans le Sinaï. « Dans la pauvreté totale il possédait toute chose » .

Sur la porte de sa cellule, était écrit : « Pères, pardonnez moi, mais je vous prie de ne pas me déranger excepté le samedi et le dimanche. »

Il est représenté jeune avec une barbe en pointe dans l'iconographie orthodoxe[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) A Hymn of The Cross Clow, William Maccallum, 1853-1930
  2. Traduit du grec par Dr John Mason, Neale Hymns for the Eastern Church, 1862 sous le titre “Idiomela, in the Week of the First Oblique Tone.”
  3. [1] Paroles et musique
  4. Source principale : Nominis

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Vie d'Étienne le Sabaïte de Léonce de Damas texte arabe et Life of Stephen of Mar Sabas traduit par John C. Lamoreaux .. (Corpus Scriptorum Christianorum Orientalium)Peeters Publishers
  • Garitte, Gérard : Le début de la Vie de S. Étienne le Sabaïte retrouvé en arabe au Sinaï Analecta Bollandiana 77 (1959), 332-369
  • Garitte, Gérard : Un extrait géorgien de la vie d'Étienne le Sabaïte, Muséon 67. (1954) 71-92. Studies: BHG 1670-70b
  • Auzepy Marie France : De la Palestine à Constantinople : Étienne le Sabaïte et Jean Damascène , Travaux et Mémoires 12, 1994, p. 183-218.
  • E. Villeneuve : Israël, Mar Saba : Saint Étienne le Sabaïte

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Localisation des monastères[modifier | modifier le code]

Articles :[2] et [3]