Étienne Terrus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vue d'Elne par Étienne Terrus (v. 1900).

Étienne Terrus, né en septembre 1857 à Elne (Pyrénées-Orientales) et mort en juin 1922 à Elne, est un peintre français, spécialiste des paysages du Roussillon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Talent précoce, il part étudier à Paris dans l'atelier d'Alexandre Cabanel à l'âge de 17 ans. Ce Catalan attaché à ses racines ne se plaît cependant pas dans la vie parisienne. Il ne se lie pas avec ses condisciples et retourne rapidement à Elne, où il réalise la majorité de ses œuvres.

Cheminant à pied avec son chevalet et son materiel, il peint des vues du Roussillon. Il n'est toutefois en rien un peintre traditionaliste et subit tour à tour l'influence des impressionnistes, des nabis, de Camille Corot et de Paul Cézanne. Considéré comme un précurseur du fauvisme, Terrus est apprécié de son vivant par un grand nombre d'artistes, parmi lesquels George-Daniel de Monfreid, André Derain et Henri Matisse, avec qui il échange une abondante correspondance entre 1905 et 1917.

Ami et mentor d'un autre grand artiste roussillonnais, Aristide Maillol, il préfère, contrairement à ce dernier, se blottir dans son Roussillon natal. Aussi est-il tombé dans l'oubli avant d'être à nouveau révélé par l'exposition « Le Roussillon à l'origine de l'Art Moderne » à Perpignan en 1998.

En 1994, un musée municipal Étienne Terrus a vu le jour dans sa ville natale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]