Étienne Liebig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Étienne Liebig, lors d'une émission des Grandes Gueules en 2012.

Étienne Liebig de son vrai nom Stéphane Maggi, né le 24 novembre 1955 à Montreuil[1], est un éducateur, musicien, compositeur et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir suivi des études d'éducateur et de saxophoniste (il pratique également le piano, l'accordéon...), Étienne Liebig devient travailleur social auprès des populations tsiganes pendant plus de 20 ans, il travaille également auprès d'adolescents comme éducateur de rue dans des quartiers de Seine-Saint-Denis (Montreuil, Bagnolet et Noisy-le-Sec notamment)[2]. Reconnu comme l'un des leurs par les gens du voyages[réf. nécessaire], il sera remarqué par sa connaissance des populations gitanes, ce qui lui permettra de faire des interventions à travers la France (dans des écoles de formation d'éducateurs pour la plupart d'entre elles). Il fait en même temps partie de plusieurs orchestres de jazz (Fela Jama, Grand orchestre de l'Ourq, Trio de Janeiro, Grand Barouf) comme leader ou sideman. Il se produit en France dans de nombreux festivals. Il monte en 2006 un duo avec Antoine Maunoury (Réplique), rejoint bientôt par le jeune percussionniste Antoine Sagette.

Il tient la partie de saxophone alto dans la fanfare Grand Waso rebaptisée parfois Siné Hebdo fanfare, qui crée de la musique de rue. En 2008, il s'associe au pianiste Jonathan Goyvaertz pour monter en duo. Il a composé et écrit un recueil de chansons pour enfants contre le sexisme (X=Y) chanté par Cécile Sarafis et produit par le mouvement du planning familial du 93. Il participe à de nombreux ouvrages collectifs sur la question des Roms et d'autres sur l'éducation spécialisée en milieu ouvert.

Il est l'auteur de 13 livres humoristiques et érotiques, de pièces de théâtre (Pinocchio la racaille, La Fille de Jenny Allworth) et de quatre livres sociologiques sur les jeunes, la banlieue ou les Roms. Ses textes issus de son livre les nouveaux cons sont également publiés dans des sites internet tel Atlantico et créent des polémiques entre internautes. Il participe à plusieurs publications dans des magazines spécialisés (Le Monde libertaire, Causette, Lien social, Kamikaze, "Psikopat"), a contribué au lancement du journal satyrique et satirique Siné Hebdo où il tient la rubrique "Débaptisons les", et écrit des articles sur les Roms et sur la banlieue parisienne.

À partir de septembre 2010, Étienne Liebig écrit des rubriques pour le journal La Mèche sous son nom ou sous les pseudos de "KUB" et de "la femme fontaine" Les fables de la femme fontaine illustrées par le jeune graphiste Flavien vaudront une certaine reconnaissance littéraire à cet auteur inconnu et l'admiration de la profession au dessinateur[réf. nécessaire]. En février 2011, il participe à la fondation du mensuel satirique Zelium avec quelques amis franco-belges. Il en est le conseiller artistique. À partir de septembre, Étienne Liebig travaille pour le nouveau journal de Siné, [[Siné M ensuel]].

Dès mai 2009, Étienne Liebig participe aux Grandes Gueules sur RMC, où il intervient aujourd'hui encore une à trois fois par semaine. Ces rencontres avec des personnalités de droite ou d’extrême droite feront le buzz sur la toile[réf. nécessaire].

Étienne Liebig est très présent dans les médias, radios, télévisions (RMC, France Culture, France Info, RTL, Le grand journal, etc… ) et journaux (Magazine littéraire, Le Monde diplomatique, Lire, 100 romans érotiques indispensables, Le Monde Magazine, Le Nouvel Observateur, Le Point, etc...) mais aussi dans ses interventions radiophoniques où il manie la provocation et l'humour.



Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Comment draguer la catholique sur les chemins de Compostelle, La Musardine. (en poche)
  • Comment draguer la militante dans les réunions politiques, La Musardine.
  • Osez coucher pour réussir (essai), La Musardine. (en poche)
  • Je n’ai jamais rencontré Mitterrand, ni sa femme ni sa fille, La Musardine.
  • Les Ados sont insupportables, lourds, inutiles, chiants, etc., mais ce sont nos enfants, Michalon.
  • La Vie sexuelle de Blanche Neige, La Musardine. (en poche)
  • Le Parfum de la chatte en noir (pastiches érotiques), La Musardine.(en poche)
  • Les pauvres préfèrent la banlieue, Michalon.
  • Les Nouveaux Cons, Michalon(en poche chez j'ai lu)
  • Le Savoir vivre des cochons [(La Musardine)] (couv' de Siné, dessins de Lindingre)
  • Comment draguer la militante 2 ( La Musardine)
  • De l’utilité des Roms... d'une peur populaire à un racisme d’état (Michalon
  • Le Dernier Dessin où l’on cause avec Large chez La Lauze
  • KLOMP! avec Giemsi, Decressac, Flavien, Sergio chez Zélium
  • Le masque de Bernardo (Roman)
  • Sexercices de Style (pastiches : La même petite histoire racontée par 60 auteurs français), La Musardine, 2013.
  • Les Nouveaux Cons N° 2, Michalon, 2013.
  • Le Prochain Goncourt, Michalon
  • " Poèmes solaires" Edition le Petit Rameur http://petitrameur.com/poemes-solaires.html
  • " Les contes de Mémé Salope" La Musardine (A Paraitre)

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Réplique avec Antoine Maunoury
  • Chantons contre le sexisme (paroles et musique avec Cécile Sarafis pour le MFPF)
  • L'Ut final avec J. Goyvaertz

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :