Étienne Drioton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Étienne Drioton
Égyptologue
Image illustrative de l'article Étienne Drioton
Plaque commémorative à Nancy
Pays de naissance Drapeau de la France France
Naissance 21 novembre 1889
Nancy
Décès 17 janvier 1961
Montgeron
Nationalité française
Distinctions Officier de la Légion d'honneur
Décorations égyptiennes et iraniennes
Autres activités chanoine

Le chanoine Étienne Drioton, né le 21 novembre 1889 à Nancy au 82 rue Stanislas[1], mort le 17 janvier 1961 à Montgeron, est un égyptologue français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Étienne Drioton passe son baccalauréat littéraire grec philosophie à l'âge de seize ans[1]. En 1905, après ses études au lycée Saint-Sigisbert, il entre au séminaire de Nancy d'où il sort prêtre en 1912. Il se rend par la suite à Rome pour suivre des études plus spécialisées et devient docteur en philosophie de l'Académie de Saint Thomas et docteur en théologie de l'université grégorienne. Il est licencié es-Sciences bibliques de la commission pontificale biblique au Vatican en 1914 et diplômé de l'École libre des langues orientales de l'Institut catholique de Paris pour l'égyptien et pour le copte en 1918.

Il est nommé professeur de philologie égyptienne et copte à l'Institut Catholique en 1919 et devient l'adjoint de Boreux au Louvre en 1926. En 1924 il est chargé de mission épigraphique auprès de l'Institut français d'archéologie orientale et participe aux fouilles de Médamoud. En 1936 il est nommé par le gouvernement égyptien directeur des Antiquités de l'Égypte en remplacement de Pierre Lacau, poste occupé durant seize ans et professeur à l'institut d'égyptologie de l'université Fouad Ier au Caire. Il conserve ces fonctions jusqu'en 1952, année lors de laquelle il est nommé conservateur en chef au musée du Louvre et directeur au CNRS. En 1957, il est professeur au Collège de France. Ses travaux dans les années 1950 permettent d'attester de l'existence d'un théâtre de l'Égypte antique.

À sa mort en 1961, la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg rachète sa bibliothèque (Fonds Drioton). Le Cercle Scientifique Étienne Drioton et la ville de Nancy lui rendent hommage le 21 novembre 2007, en apposant sur la façade de la maison de son lieu de naissance une plaque commémorative[2] .

Distinctions[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages
  • avec Pierre du Bourguet, Les Pharaons à la conquête de l'art, DDB, 1965
  • Sakkarah : les monuments de Zoser, Institut Français d'Archéologie Orientale, Le Caire, 1951
  • avec Jacques Vandier, L'Égypte - Des origines à la conquête d'Alexandre, P.U.F., 1938
  • avec Henri Sottas, Introduction à l'étude des hiéroglyphes, Librairie orientaliste Paul Geuthner, 1922
  • Essai sur la cryptographie privée de la fin de la XVIIIe dynastie
  • Recueil de cryptographie monumentale
Articles et textes de conférences
  • « La plus ancienne pièce du théâtre égyptien », Revue du Caire no 236, 1960, 23 p. catalogue.bnf.fr
  • « À la recherche du théâtre de l'ancienne Égypte », Arts As. I, p. 96-108, 1954, catalogue.bnf.fr
  • « La question du théâtre égyptien », Comptes-rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, p. 52-63, Paris 1954, catalogue.bnf.fr
  • « Le théâtre dans l'ancienne Égypte », Revue d'histoire du théâtre, volume I-II, p. 7-45, 1954, catalogue.bnf.fr
  • Le théâtre dans l'Ancienne Égypte, extrait de la Revue d'Histoire du Théâtre 1954 -I-II, 38 p. avec 4 planches n&b h.t. ;
  • Une mutilation d'image avec motif, extrait du Journal of the Czechoslovak Oriental Institute, Prague, vol. XX, nos 3-4, 1952, 5 p. avec 1 planche n&b h.t. ;
  • À propos des temples égyptiens, Éditions Revue du Caire, 1951, 22 p ;
  • L'organisation économique de l'Égypte ancienne, Cahiers d'histoire égyptienne, série III, fasc. 3, mars 1951, 15 p. ;
  • À propos d'une statue naophore d'époque ptolémaïque, extrait du Bulletin de l'Institut d'Égypte, t. XXXIII, session 1950-1951, 16 p. ;
  • Les origines pharaoniques du Nilomètre de Rodah, extrait du Bulletin de l'Institut d'Égypte, t. XXXIV, session 1950-1951, 26 p. ;
  • Le musée de Boulac, extrait des Cahiers d'histoire égyptienne, le Caire, série III, fasc. 1, nov. 1950, numéro spécial, 12 p. ;
  • Notice nécrologique : Togo Mina 1906-1949, extrait du Bulletin de l'Institut d'Égypte, t. XXXII - session 1949-50, 5 p. ;
  • « Le théâtre à l'époque pharaonique », Revue des conférences françaises en orient, Le Caire, 1949, 12 p. catalogue.bnf.fr
  • Le jugement des âmes dans l'Ancienne Égypte, Éditions de la Revue du Caire, 1949, 20 p. ;
  • Le monothéisme de l'Ancienne Égypte, extrait des Cahiers d'histoire égyptienne, janvier 1949, 19 p. ;
  • La pédagogie au temps des Pharaons, extrait de la Revue des Conférences françaises en Orient, mai 1949, 6 p. ;
  • Un orant de style populaire, (Extratto da Scritti in onore di Ippolito Rosellini pubblicati a cura dell'Università di Pisa), vol.1, 1949, 5 p. avec 2 pl. n&b h.t. ;
  • « Nouveaux fragments de théâtre égyptien », Revue du Caire, 1948, 34 p. catalogue.bnf.fr
  • « Le texte dramatique d'Edfou », Supplément aux Annales du Service des antiquités de l'Égypte, cahier no 11, Le Caire, Institut français d'archéologie orientale, 1948, 148 p. catalogue.bnf.fr
  • Paganisme égyptien et Monachisme, extrait de la Revue des Conférences françaises en Orient, décembre 1948, conférence donnée au Caire le 14 avril 1948, 8 p. ;
  • La religion égyptienne dans ses grandes lignes, Édition de la Revue du Caire, 1945, 34 p. ;
  • Cyrille d'Alexandrie et l'ancienne religion égyptienne, extrait de Kyrilliana, anniversaire-hommage, Le Scribe Égyptien, le Caire, 1947, 14 p. ;
  • « Le théâtre égyptien », Revue du Caire, 1942, 113 p. catalogue.bnf.fr
  • Notes sur le cryptogramme de Montouemhêt, extrait de l'Annuaire de l'Institut de Philologie et d'Histoire Orientales de Bruxelles, t. III, 1935, 8 p. ;
  • La cryptographie égyptienne, extrait de la Revue Lorraine d'Anthropologie, conférences 1933-1934, 23 p. ;
  • La dévotion privée à l'époque pharaonique, Cahiers d'histoire égyptienne, 10 p. ;
  • La protection magique de Thèbes à l'époque des Ptolémées, revue non précisée, sd, 10 p., 1 pl. n&b h.t.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) « Hommage au chanoine Étienne Drioton, égyptologue lorrain », sur histoirepatrimoinebleurvillois.hautetfort.com (consulté le 13 juillet 2010)
  2. (fr) « Étienne Drioton, un scientifique lorrain méconnu ... », sur maxeville.voxdany.com.over-blog.com (consulté le 13 juillet 2010)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michèle Juret, Étienne Drioton, l'Égypte une passion, éditeur Gérard Louis, 5 septembre 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]