États dirigés par les anciens lamanes sérères

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour des articles plus généraux, voir Lamane, Histoire ancienne des Sérères et Religion sérère.

Il s'agit d'une liste des États dirigés par les anciens lamanes sérères. Les lamanes sérères ont en effet une grande importance historique, économique et religieuse dans les pays sérères[1].

Liée aux pangool (saints et esprits des ancêtres dans la religion sérère), leur existence peut être située aux environs du néolithique, il y a 10 000 ans, lorsque les proto-Sérères de la région de Sénégambie, de la Mauritanie et du Sahara occidental, etc.[2],[3] représentaient les pangool sur les peintures rupestres du Tassili n'Ajjer[3]. Cette époque marque le développement de la religion et de la culture sérères[4],[3].

Les royaumes précoloniaux qui suivent et les nouveaux États post-indépendance émergent bien plus tard, mais sont déjà depuis longtemps dominés par la classe lamanique sérère :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Dennis Charles Galvan, « The State Must Be Our Master of Fire » : How Peasants Craft Culturally Sustainable Development in Senegal, University of California Press, Berkeley, 2004, p. 42 (ISBN 0-520-23591-6)
  2. (en) Rake, Alan, New African Yearbook, Volumes 1999-2000, Africa Book Centre Limited, 2000, p. 391 (ISBN 0905268636)
  3. a, b et c (fr) Gravrand, Henry, La Civilisation Sereer - Pangool, vol. 2, Les Nouvelles éditions africaines du Sénégal, 1990, p. 9, 20 et 77 (ISBN 2-7236-1055-1)
  4. (fr) Gravrand, Pangool, p. 150-72 et Gravrand, Cosaan, p. 62-87
  5. a, b, c, d, e, f, g et h (fr) Gravrand, Henry, La Civilisation Sereer - Cosaan, vol.1, p. 263- 295, 303, Nouvelles éditions africaines, 1983 (ISBN 2-7236-0877-8)
  6. a, b, c, d, e et f For more on the Lamanes' ancient religious significance, see also : Gravrand, Henry, La civilisation Sereer, Pangool, Nouvelles éditions africaines, 1990
  7. (fr) Boulègue, Jean, Le Grand Jolof, (XVIIIe - XVIe siècle), Karthala, Paris, 1987, p. 30
  8. (fr) Dyao, Yoro, « Légendes et coutumes sénégalaises, Cahiers de Yoro Dyao », publiés et commentés par Henri Gaden, E. Leroux, Paris, 1912, p. 12
  9. (fr) Gravrand, Cosaan, p. 62-87

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Henry Gravrand, La Civilisation Sereer - Cosaan, Nouvelles éditions africaines, Dakar, 1983, (ISBN 2-7236-0877-8)
  • (fr) Henry Gravrand, La Civilisation Sereer - Pangool, Nouvelles éditions africaines, Dakar, 1990 (ISBN 2-7236-1055-1)
  • (fr) Charles Becker, Vestiges historiques, témoins matériels du passé dans les pays sérères, CNRS-ORSTOM, Dakar, 1993
  • (fr) Jean Boulègue, Le Grand Jolof, (XVIIIe- XVIe siècle), Karthala, Paris, 1987
  • (fr) Yoro Dyao, « Légendes et coutumes sénégalaises. Cahiers de Yoro Dyao », publiés et commentés par Henri Gaden, E. Leroux, Paris, 1912
  • (en) Dennis Charles Galvan, « The State Must Be Our Master of Fire » : How Peasants Craft Culturally Sustainable Development in Senegal, University of California Press, Berkeley, 2004 (ISBN 0-520-23591-6)