État libre du Goulot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

État libre du Goulot
Freistaat Flaschenhals de

19191923

Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de la région indiquant les limites des zones d'occupation américaine et française, conduisant à la formation de fait de l'État libre du Goulot.

Informations générales
Statut Territoire non-occupé en Allemagne après la Première Guerre mondiale
Capitale Lorch
Langue Allemand
Monnaie Taler de l'État libre (Freistaattaler)
Démographie
Population 8 000 hab.
Histoire et événements
10 janvier 1919 Création
25 février 1923 Occupation de la Ruhr

Entités précédentes :

Entités suivantes :

L'État libre du Goulot (traduction du nom allemand Freistaat Flaschenhals) fut un territoire quasi-indépendant qui exista en Allemagne au début de la République de Weimar, du 10 janvier 1919 au 25 février 1923. Il fut créé à partir de la province prussienne de Hesse-Nassau à la suite de l'occupation franco-américaine de la Rhénanie après la Première Guerre mondiale. Les territoires de cet État éphémère sont aujourd'hui à cheval sur les Länder allemands de Hesse et de Rhénanie-Palatinat.

Création[modifier | modifier le code]

À la suite de l'armistice de 1918, les forces américaines, britanniques et françaises occupèrent le territoire allemand à l'ouest du Rhin. Afin d'acquérir des positions stratégiques, les puissances alliées étendirent leurs zones d'occupation en créant trois têtes de pont semi-circulaires de 30 km de rayon autour de Cologne (zone britannique), Coblence (zone américaine) et Mayence (zone française).

À cause d'une erreur de mesure, les têtes de pont américaine et française ne se rencontraient pas. Il en résultait un étroit « corridor » non occupé sur la rive droite du Rhin, recouvrant la vallée de Wisper, les villes de Lorch et Kaub et les villages de Lorchhausen, Sauerthal, Ransel, Wollmerschied, Welterod, Zorn, Strüth et Egenrod. Entourée par les deux têtes de pont alliées, la chaîne du Taunus au nord-est et le Rhin au sud-ouest, cette petite région fut de fait séparée du reste de l'Allemagne et de l'administration de la République de Weimar. À cause de la nature circulaire des zones d'occupation, le territoire avait la forme d'un goulot de bouteille, d'où le nom qui fut donné au micro-État lorsqu'il fut proclamé le 10 janvier 1919.

Vie courante[modifier | modifier le code]

Un billet émit par l'État libre du Goulot.

La région était peuplée d’environ 8 000 habitants et sa plus grande ville, Lorch, fut désignée comme capitale. Le maire de Lorch, E. Pnischeck, fut ensuite élu comme président du petit territoire. Pnischeck dirigea l'administration du Goulot pendant toute son existence, qui vit même la production de ses propres timbres et de sa propre monnaie.

Aucune route ne reliait le Goulot au reste de l'Allemagne non occupée, les trains n'avaient pas le droit de s'y arrêter et le transport aérien et fluvial était impossible. Les transports de marchandises et postaux n'étaient possibles que par contrebande.

Relations diplomatiques[modifier | modifier le code]

L'État émit ses propres passeports et planifiait l'établissement d'une ambassade à Berlin. En outre, il avait l'intention d'établir des relations diplomatiques avec d'autres pays mais il cessa d'exister avant que ces plans ne se réalisent.

Abolition[modifier | modifier le code]

Occupation de la place de Lorch par les troupes auxiliaires marocaines de l'armée français le dimanche 25 février 1923 signifiant la fin de l'État libre du Goulot.

Après quatre années d'existence, l'État libre du Goulot fut aboli le 23 février 1923 à la suite de l'occupation de la Ruhr par la France. Finalement, le Goulot fut réincorporé dans la province prussienne de Hesse-Nassau.

Au XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Panneau sur une berge du Rhin indiquant l'existence historique du micro-État.

Au XXIe siècle, le territoire du Goulot fait partie de la vallée du Rhin, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. L'histoire du Goulot est une attraction touristique dans la région, particulièrement dans les deux villes principales de Lorch et Kaub.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]