État des lieux (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir État des lieux.

État des lieux est un film français de Jean-François Richet, sorti en 1995.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La banlieue est le poumon de Paris. Si chaque matin, des milliers de travailleurs quittent la banlieue pour aller vers la capitale, il existe une fraction de la population banlieusarde qui refuse ce schéma. Pierre Céphas est un de ceux-là. Il travaille en usine, traîne au pied de son immeuble, s'entraîne au club de boxe du quartier.

Quotidiennement, il est confronté aux zèle des forces de l'ordre, à la rudesse du monde du travail et à l'omniprésence des petits chefs. Pour oublier cet univers aussi violent que dangereux, il se ressource au sein de sa famille et au contact de quelques amis. Personnage réaliste, il est tout à fait conscient de sa condition sociale. "État des lieux" est une chronique sociale, parfois drôle, parfois acide ou cynique, qui conte les joies et les déboires d'un citoyen de France.

Le discours du film est clairement marxiste. Il appelle le prolétariat à l'insurrection, à travers le discours de plusieurs personnages, dont le principal, mais encore par le vidéo clip du rappeur Base Enemy, qui constitue l'une des séquences du film.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

puis, par séquence :

Dans la cité

Dans le garage

Sur le ring

Chez les parents

Sur le pont

L'entretien d'embauche

Sur la route

Le clip

La séquence des photos

Liens externes[modifier | modifier le code]