État-major de force n° 1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
État-major de force no 1
Image illustrative de l'article État-major de force n° 1

Pays Drapeau de la France France
Branche armée de terre
Type état-major
Garnison Besançon
Commandant général Marcel Druart

L’état-major de force no 1 (EMF1) est un état-major de force opérationnelle, de niveau 2 (division) qui a été créé le 1er juillet 1999 au quartier Ruty à Besançon. Il s'agit d'un état-major de division type OTAN (15 000 - 20 000 hommes). Son corps de soutien était le 7e bataillon du train.

Son insigne est celui du commandement des forces terrestres dont il est une unité subordonnée, avec le blason de la ville de Besançon qui prend place sur la garde de l'épée.

Moyens de l'état-major de force no 1[modifier | modifier le code]

Chaque EMF no 1 compte environ 174 militaires dont une soixantaine de réservistes. Ils sont soutenus par des unités d'appui au commandement.

Les états-majors de Force (EMF) possèdent un gros potentiel en moyens informatiques et en transmissions. L'essentiel de ces capacités de commandement est transporté et conditionné à bord de véhicules blindés, de poids lourds et de shelters modulables.

Missions et spécificités de l'état-major de force no 1[modifier | modifier le code]

Les EMF doivent être en mesure de :

_ planifier et conduire, dans le cadre d'un engagement de haute intensité, la manœuvre interarmes et logistique du niveau division OTAN à 3 ou 4 brigades,

_ planifier et conduire des modes d'action de type « maîtrise de la violence», dans les crises de plus faibles intensité,

- assure la mise sur pied, dans le cadre de la réaction rapide (Guépard), d'un module de commandement,contribuer à la mise sur pied d'un PCTIA (FHQ).

Interchangeables, les EMF sont totalement centrés sur leur fonction de préparation opérationnelle et jouent un rôle majeur dans l'entraînement des forces.

Ils sont totalement déchargés des responsabilités organiques.

L’EMF N°1 fournit des renforts individuels au sein des formations stationnées outre-mer et sur les théâtres d’opérations extérieures. En outre, il participe à de nombreux exercices nationaux, multinationaux, otaniens ou interarmées dans le cadre de sa préparation opérationnelle et celle des états-majors de brigade de la force d’action terrestre.

Effectif et matériel de l'EMF no 1 défilant le 14 juillet 2013[modifier | modifier le code]

Autorité défilant en tête : Général de division Olivier de Bavinchove, commandant l’état-major de force no 1 et commandant le défilé des troupes à pied

Effectif défilant : 19 militaires

Matériel défilant: - 1 véhicule léger de reconnaissance et d’appui (VLRA) - 5 véhicules blindés légers (VBL)

Lien externe[modifier | modifier le code]