Étaiement (construction)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Étai.
Étaiement de bois du début du XXe siècle, dans les anciens ateliers du Mirat en Espagne.

Dans la construction, l'étai est une pièce de charpente en bois et/ou en métal destinée à soutenir provisoirement un édifice ou une formation en matériau naturel. L'étaiement indique l'action qui consiste à poser une telle pièce ou installer des éléments de soutien ou de renfort qui s'y apparentent.

Étymon[modifier | modifier le code]

Le moyen-néerlandais staye ou staeye au sens de pièce de bois de soutien provient du francique *stakka, pieu de frappe, de soutien ou d'attache. Il est à l'origine de l'apparition en ancien français, attestée en 1304, de estaie , ce terme féminin évolue ensuite vers étai au XVIIe siècle. Notons que étaiement et étayage n'apparaissent respectivement que vers 1459 et 1864.

Types[modifier | modifier le code]

Le plancher hourdis est soutenu par des étais pendant toute la période de cure du béton.

Un étaiement est tout procédé consistant à maintenir provisoirement des roches, des terres ou des immeubles :

  • étais en bois ou étais métalliques ;
  • tours d'étaiement constituées d'étais simples et contreventés par des cadres ;
  • pylônes d'étaiement constitués de caissons treillis empilables ;

Calcul[modifier | modifier le code]

Le calcul d'un étaiement se fait en fonction de la charge à supporter et de la hauteur de l'étaiement

Dans le calcul des charges, on veillera à prendre en compte :

  • le poids du béton frais ;
  • le poids du coffrage ;
  • les charges de construction (personnel, engins, stockage de matériaux, descente de charge d'étage supérieur...)

Points à surveiller[modifier | modifier le code]

De par les forces qu'il est amené à reprendre, la stabilité de l'étai et sa résistance à la rupture sont à surveiller. L'étai étant un élément élancé soumis à compression, il faut également être très prudent vis-à-vis du risque de flambement.

Les causes les plus courantes de ruine d'un étaiement sont:

  • la surcharge trop importante au vu de la résistance intrinsèque de l'étai ;
  • un mauvais contreventement conduisant a une non reprise des efforts horizontaux (effet château de carte) ;
  • une rupture des cales se trouvant sous l'étai ou un tassement du sol.