Établissement de l'Est

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

61° 00′ N 45° 25′ O / 61, -45.417

Carte de l'établissement de l'Est.

L'Établissement de l'Est (en vieux norrois : Eystribyggð) était la première et la plus importante des trois colonies fondées par les Vikings Islandais vers 985. À son apogée il abritait environ 4000 habitants. La dernière trace écrite de cette colonie concerne un mariage célébré en 1408, ce qui le situe environ 50 à 100 ans après la fin de la colonie plus septentrionale de l'établissement de l'Ouest.

Malgré ce que laisse penser son nom, l'établissement de l'Est était plus au sud qu'à l'est de son compagnon et, comme lui, était situé sur la côte sud-ouest du Groenland, au fond de longs fjords tels que : Tunulliarfik ou Eiriksfjord, Igaliku ou Einarsfjord, Sermilik. Environ 500 groupes de ruines de fermes nordiques se trouvent dans le secteur, incluant 16 ruines d'églises telles que celles de Brattahlíð, Dyrnæs, Garðar, et Hvalsey.

L'économie des colonies nordiques médiévales était basée sur l'agriculture pastorale, principalement moutons et bovins, avec un supplément significatif issu de la chasse des phoques. Un changement climatique au XIVe siècle pourrait avoir augmenté la demande de fourrage en hiver et dans le même temps diminué la productivité des prairies à foin. L'analyse isotopique d'os extraits lors de fouilles archéologiques dans la colonie a montré que la pêche a joué un rôle de plus en plus important à l'approche de la fin de la période d'habitation de l'établissement de l'Est. Alors que le régime alimentaire des premiers colons était composé de 80% de produits agricoles et 20% de produits de la mer, au XIVe siècle les vikings du Groenland tiraient 50 à 80% de leur nourriture de la mer. [1]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jette Arneborg, Jan Heinemeier, Niels Lynnerup, Henrik L. Nielsen, Niels Rud et Árný E Sveinbjörnsdóttir, « Change of diet of the Greenland vikings determined from stable carbon isotope analysis and 14C dating of their bones », Radiocarbon, vol. 41, no 2,‎ 1999, p. 157–168