Ésioff-Léon Patenaude

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ésioff-Léon Patenaude
Image illustrative de l'article Ésioff-Léon Patenaude
Fonctions
17e lieutenant-gouverneur du Québec
29 avril 193430 décembre 1939
Monarque George VÉdouard VIII
George VI
Prédécesseur Henry George Carroll
Successeur Eugène Fiset
Biographie
Date de naissance 12 février 1875
Lieu de naissance Châteauguay
Date de décès 7 février 1963 (à 87 ans)
Lieu de décès Montréal
Parti politique Parti conservateur du Québec
Diplômé de Université Laval à Montréal

Ésioff-Léon Patenaude
Lieutenants-gouverneurs du Québec

Ésioff-Léon Patenaude C.P., C.R. (12 février 1875 à Châteauguay - 7 février 1963 à Montréal) était un avocat, un homme politique et un homme d'affaires canadien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudia au collège de Montréal et à l'Université Laval à Montréal. Ayant complété ses études en droit, il fut admis au barreau de la province de Québec en septembre 1899.

Il fit de la politique et se lia avec maîtres Auguste Boyer, Gustave Monette et Siméon Beaudin. En 1908 et 1912, il est élu député du Parti conservateur du Québec dans La Prairie.

En 1915, il passe à la Chambre des communes du Canada, devenant le député fédéral d'Hochelaga. Robert Borden le nomme ministre du Revenu, poste qu'il occupe jusqu'en 1917, lorsqu'il est sert brièvement à titre de ministre des Mines pendant six mois.

Ésioff-Léon Patenaude, vers 1925

En 1923, il est élu dans Jacques-Cartier à l'Assemblée législative de la province de Québec, mais il démissionne deux ans plus tard en 1925. Défait dans la circonscription fédérale de Jacques-Cartier en 1925 et 1926, le premier ministre Arthur Meighen le nomme tout de même ministre de la Justice.

En 1934, il est nommé lieutenant-gouverneur du Québec, fonction qu'il occupe jusqu'en 1939. Toujours en 1934, il reçoit un doctorat honorifique en droit de l'Université Laval, un mérite que l'Université Bishop's, l'Université McGill et l'Université de Montréal sauront aussi lui accorder.

Après qu'il eut cessé ses activités politiques, il se tourna vers les affaires, devenant président de la Banque provinciale du Canada en 1946. Il fut par ailleurs à la tête de plusieurs sociétés, dont McColl Frontenac, Texaco Canada, L'Alliance, Crown Life Insurance, la Compagnie canadienne mercantile et du Crédit foncier franco-canadien. En outre, il présida le club Rideau, à Ottawa.

Le 7 février 1963, il meurt à Montréal. Il est enterré au cimetière Notre-Dame-des-Neiges.

Le fonds d'archives Ésioff-Léon Patenaude est conservé au centre d'archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fonds Ésioff-Léon Patenaude (P16) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Liens externes[modifier | modifier le code]