Érythropoïèse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hématopoïèse et notamment la voie de l'érythropoïèse aboutissant à la formation d'érythrocyte (ou globule rouge).

L'érythropoïèse est l'ensemble des processus de production des érythrocytes (globules rouges) dans la moelle osseuse rouge à partir de cellules souches hématopoïétiques totipotentes, sous la dépendance de l'érythropoïétine. L'érythropoïèse dure environ 5 jours[1], mais en cas de stimulation par l'érythropoïétine, sa durée peut atteindre 2 jours.

Les différentes cellules[modifier | modifier le code]

  • un pool de géniteurs totipotents, puis pluripotents
  • le proérythroblaste : cellule arrondie mesurant 20 à 30 µm de diamètre, le noyau est gros et rond, le cytoplasme est riche en ARN (basophile).
  • l'érythroblaste basophile I : il a une taille de 15 à 18 µm, sa chromatine se condense alors que le cytoplasme reste basophile.
  • l'érythroblaste basophile II
  • l'érythroblaste polychromatophile I : le cytoplasme devient gris, l'ARN (bleu) se mélangeant à l'hémoglobine nouvellement synthétisée (rouge).
  • l'érythroblaste polychromatophile
  • l'érythroblaste acidophile : sa taille a diminué (10 µm), le noyau est petit, rond et dense, le cytoplasme, riche en hémoglobine a quasiment la couleur d'un globule rouge.
  • le réticulocyte : il correspond à un érythroblaste qui a expulsé son noyau.
  • l'érythrocyte (ou hématie) du sang circulant.

Origine[modifier | modifier le code]

L'érythropoïèse débute par une cellule souche pluripotente de la moelle osseuse (CFU: colonie forming unit) et aboutit à des millions de cellules souches matures (production de 2 500 000 hématies par seconde).

Régulation[modifier | modifier le code]

L'érythropoïèse peut être régulée entre autres par la vitamine B12 (augmente la production) et par une hormone rénale, l'érythropoïétine (augmente le nombre de divisions de l'hémocytoblaste et en accélère le processus), elle-même activée par la testostérone (synthétisée par les testicules, les ovaires, la cortico-surrénale). L'érythropoïèse nécessite absolument une quantité suffisante de fer, élément clef de l'hémoglobine, dans l'organisme.[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Société française d'hématologie, Hématologie, Elsevier Health Sciences,‎ 7 décembre 2011, 657 p. (ISBN 9782294712234, lire en ligne), p. 9

Voir aussi[modifier | modifier le code]