Éric de Lorraine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Éric de Lorraine-Chaligny, né à Nancy le 14 mars 1576, mort à Nancy le 27 avril 1623, est évêque de Verdun de 1593 à 1611. Il est fils de Nicolas de Lorraine, duc de Mercœur, et de Catherine de Lorraine.

Certains ouvrages lui prêtent une jeunesse turbulente, ce qui ne l'empêche pas d'être destiné à l'église : il est pourvu de l'abbaye de Moyenmoutier le 31 mars 1588, puis il est nommé évêque de Verdun en 1593.

Dès l'année suivante, il songe à se faire jésuite. Il se rend à Rome, mais le pape l'en dissuade. Il revient à Verdun en 1597 et, encouragé par le cardinal Bellarmin, se montre un évêque modèle: il organise la tenue de synodes, dont les statuts sont publiés, pour former son clergé, et joue un rôle important dans la réforme des ordres bénédictins en Lorraine.

Tombé amoureux de Marie Dupuy, dame de Vatan dans le Berry, il l'épouse devant un prêtre complaisant. Il est suspendu le 19 décembre 1605, déféré devant le tribunal de l'Inquisition et relégué chez les Jésuites de Pont-à-Mousson. Pour se défendre, il allègue avoir été ensorcelé. Il est donc exorcisé, puis rétabli en 1608 dans son diocèse.

En 1610, il renonce à sa charge d'évêque de Verdun en faveur de son neveu Charles, et revêt la robe des capucins. Il meurt à Nancy en 1623. Inhumé une première fois en l’église du couvent des capucins de Varangéville, ses restes ont été transférés dans l'Église des Cordeliers de Nancy.

Sources[modifier | modifier le code]