Éric X de Suède

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Erik X (Erik Knutson) (1180?-1216) fut roi de Suède de 1208 à 1216.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre tombale d'Erik Knutsson (XVIe siècle)

Seul survivant des quatre fils de Knut Ier Eriksson, Érik Knutsson se réfugie en Norvège après le meurtre de ses frères en novembre 1205. De retour dans son pays après trois ans d'exil, il bat avec ses partisans, le 31 janvier 1208 à Kungslena en Västergötland, une armée danoise qui soutenait son compétiteur et qui était conduite par les fils de Sune.

Sverker II se réfugie au Danemark avec l'archevêque Valerius d'Upsal et les évêques de Skara et de Linköping qui font appel au Pape Innocent III. Malgré l'excommunication fulminée contre lui Érik refuse de s'incliner.

Une tentative de médiation avec partage du royaume menée par l'épouse de Sveker II exilé au Danemark échoue et l'ancien roi trouve la mort le 17 juillet 1210 à Gestilren en Wästergötland lors d’une nouvelle tentative pour recouvrer son trône. Le Jarl Folke Bigersson est lui aussi tué dans le camp d'Erik.

Victorieux, Erik Knutsson se réconcilie avec l'église et il sera ainsi le premier roi de Suède à être couronné en novembre 1210 par l’archevêque d’Uppsala. Erik Knutsson fait également la paix avec le Danemark. Il épouse en 1210 Richiza, une fille du roi Valdemar Ier de Danemark.

Erik poursuit la colonisation de la Finlande mais meurt à Visingsö le 10 avril 1216 et il est inhumé à Varnhem. La reine Richiza disparaît à son tour en 1220 âgée seulement de trente ans. Elle sera inhumée dans l’église de St Bengts à Ringsted.

Postérité[modifier | modifier le code]

De son union avec Richiza, il laisse :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ingvar Andersson, Histoire de la Suède… des origines à nos jours, Éditions Horvath, Roanne, 1973
  • (en) Philip Line, Kingship and state formation in Sweden, 1130-1290, Library of Congres, 2007 (ISBN 9789004155787)
  • Lucien Musset, Les Peuples scandinaves au Moyen Âge, Paris, Presses universitaires de France,‎ 1951, 342 p. (lien OCLC?)
  • Ragnar Svanström et Carl Fredrik Palmstierna, Histoire de Suède, Stock, Paris, 1944