Éric Vigner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Éric Vigner

Naissance 27 octobre 1960
Rennes
Lieux de résidence Lorient, Paris
Activité principale Directeur de théâtre, metteur en scène, scénographe
Années d'activité Directeur du CDDB-Théâtre de Lorient depuis 1996 Directeur artistique du Théâtre de Lorient depuis 2011
Formation CAPES d'arts plastiques, ENSATT, CNSAD Drapeau de la France France
Récompenses Nomination aux Molières pour le meilleur spectacle de la décentralisation 1996, prix régional à la création artistique 2003, prix culturel France-Corée 2004, prix du festival Bharat Rang Mahotsav en Inde 2011
Distinctions honorifiques Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres
Site internet Le Théâtre de Lorient

Éric Vigner, né le 27 octobre 1960 à Rennes, est un homme de théâtre français, metteur en scène et scénographe. Depuis 1996, il dirige le CDDB-Théâtre de Lorient, Centre Dramatique national.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études supérieures d'arts plastiques à l’Université de Rennes (CAPES), Éric Vigner étudie l’art dramatique à l’École de la rue Blanche, puis au Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris.

"Mieux vaut parler comme on veut que comme il faut, ou sinon, je vais me taire, c’est à choisir. " Rolland Dubillard, La Maison d’Os

En 1990, il fonde la Compagnie Suzanne M. Éric Vigner avec La Maison d’Os de Roland Dubillard qu’il crée dans une usine désaffectée d’Issy-les-Moulineaux comme un manifeste esthétique, artistique et politique du théâtre qu’il désire produire : travailler à partir de l’écriture contemporaine ou classique, dramatique ou poétique et la confronter dans un rapport dialectique à la réalité des lieux qu’il investit. Usine, cinéma, cloître, tribunal, musée, théâtre à l’italienne…

"Placer le spectateur dans le corps même de l’écriture." Éric Vigner

À l’invitation du Festival d’Automne 1991, il recrée La Maison d’Os dans les fondations de la Grande Arche de la Défense à Nanterre.

Éric Vigner rencontre Marguerite Duras en 1993 lorsqu’il crée La Pluie d’été, livre écrit en 1991. Cette première adaptation de son livre à la scène est largement saluée par l’auteur et marquera le début d’une filiation artistique pour le metteur en scène. Au fil des années, Éric Vigner crée Savannah Bay à la Comédie-Française, Salle Richelieu, pour l’entrée de l’auteur au répertoire, La Bête dans la Jungle au Kennedy Center, pour le French Festival à Washington, Pluie d’été à Hiroshima au Cloître des Carmes pour le 60e Festival d’Avignon, Gates to India Song à Bombay, Calcutta et New Delhi pour le Festival Bonjour India 2013.

"Duras m’a donné les fondamentaux et le vocabulaire du théâtre que je veux faire dans son rapport à la littérature." Éric Vigner

Éric Vigner est nommé à la direction du CDDB-Théâtre de Lorient, Centre Dramatique de Bretagne en 1996. Il quitte Paris pour participer dans l’institution au renouvellement des générations et à l’avenir du théâtre français. Avec sa sœur, Bénédicte Vigner, ils mettent en place un projet artistique consacré à la découverte, à l’accompagnement et à la production d’une nouvelle génération d’hommes et de femmes de théâtre. Auteurs et metteurs en scènes. Les artistes graphiques M/M (Paris) sont chargés de la communication visuelle. Le CDDB a produit 80 créations depuis 1996.

Le CDDB-Théâtre de Lorient devient Centre Dramatique National en 2002 avec la construction du Grand Théâtre (1038 places) par l’architecte Henri Gaudin. En s’inscrivant dans l’histoire de la ville fondée en 1666 pour implanter la seconde Compagnie des Indes orientales - Lorient devient un port d’attache pour développer des liens de productions avec l’international et des théâtres nationaux. Éric Vigner crée des pièces du répertoire français dans les langues des pays étrangers: Molière en Corée du sud, Beaumarchais en Albanie, Koltès aux Etats-Unis, Duras en Inde - "plutôt qu’un commerce dans un esprit marchand ou impérialiste, un commerce au sens noble du terme – celui d’un échange, du partage, d’une envie de connaissance".

Cette volonté de transmettre le conduit tout naturellement à créer pour son dernier mandat 2010/13 à Lorient une Académie Internationale de Théâtre pour sept jeunes acteurs originaires du Maroc, de Corée du sud, de Roumanie, d’Allemagne, de Belgique, du Mali et d’Israël. Au sein du Centre Dramatique National, l’Académie est conçue comme un espace de transmission, de recherche et de production sur trois ans. Éric Vigner invite des chercheurs, philosophes, scientifiques, artistes venus d’autres horizons, à rencontrer les académiciens et à partager avec eux leurs questionnements soulevés par le travail du plateau. Trois œuvres, qu’apparemment tout distingue, La Place royale de Pierre Corneille, Guantanamo de Frank Smith et La Faculté que le cinéaste Christophe Honoré écrit spécialement pour l’Académie, forment les trois volets d’une unique recherche.

En 2011, le maire de Lorient, Norbert Métairie, en accord avec le Ministère de la culture, confie à Éric Vigner la direction artistique d’un projet pluridisciplinaire, regroupant l’activité du Centre Dramatique National et celle du Théâtre municipal, Scène pour la danse.

Éric Vigner conçoit Le Théâtre de Lorient comme une maison d’artistes. Aux metteurs en scène associés au Centre Dramatique National : Christophe Honoré, Madeleine Louarn et Marc Lainé, se joignent Boris Charmatz pour la danse et Jean-Christophe Spinosi pour la musique.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Comédien[modifier | modifier le code]

Mises en scène de théâtre[modifier | modifier le code]

"Le théâtre qui m’intéresse et que j’essaie de faire est effectivement un théâtre sur lequel le spectateur peut se projeter, s’inventer en toute liberté. Le théâtre n’est pas, pour moi, un endroit où on viendrait trouver des réponses mais un lieu où il est possible de revisiter des histoires, nos histoires intimes, oubliées. Pour que le spectateur puisse accéder aux choses inconnues – c’est-à-dire oubliées de lui – il faut que le théâtre porte en lui son double, son paradoxe : qu’il soit quelque chose et en même temps autre chose. Par exemple quand Cézanne peint des pommes et dit « Avec une pomme, je veux étonner Paris », son sujet n’est pas la pomme, son sujet, c’est la peinture elle-même. C’est un peu pareil pour le théâtre, on s’accroche à l’histoire, à la fable pour accéder au théâtre."

Mises en scène d'opéra[modifier | modifier le code]

Décors[modifier | modifier le code]

L'Académie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]