Éric Joisel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Éric Joisel est un origamiste français, né à Montmorency le 15 novembre 1956, et décédé le 11 octobre 2010[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Éric Joisel est né en 1956. Il fait des études de dessin et de sculpture à partir de 1973. Il commence l'origami en 1984[3]. Il expose pour la première fois en 1987, à l'Espace Japon à Paris avec un artiste Japonais Usataro Kimura. Il est plieur professionnel depuis 1992, inscrit comme sculpteur à la Maison des Artistes.

En 1992, Éric Joisel réalise des pliages et packaging pour les parfums Cartier photographiés pour plusieurs PLV.

En 1993, il devient associé dans la société France Origami où il restera près de six ans. Il travaille pour tout type d'événements et tout type de supports : expositions, animations, réalisations pour de nombreuses structures (villes, centres culturels, librairies, etc.).

En 1996, son modèle de hérisson est primé par la Nippon Origami Association, Tokyo. Il participe à plusieurs reprises au festival Southeast Origami, Charlotte (NC) aux États-Unis. Il en sera l'invité d'honneur en 2002.

En 1999, il est invité par Akira Yoshizawa pour son exposition au Matsuya Ginza à Tokyo.

En 2001, il débute une collaboration active avec la société Art Management.

En 2005, il participe à l'exposition « Masters of Origami », qui réunit une cinquantaine d'origamistes, parmi les plus renommés dans le monde.

Il est décédé dans la nuit du 10 au 11 octobre 2010, des suites d'un cancer du poumon.

Technique[modifier | modifier le code]

Éric Joisel est à l'origine un sculpteur. Ses créations sont réalistes et fluides. Son processus de création laisse une part importante à l'improvisation même s'il prépare des modèles avant de se lancer dans une réalisation.

Il utilise une méthode dite de « pliage humide » qui consiste à humidifier la feuille pour réussir à créer des plis arrondis donnant ainsi des formes vivantes et réalistes[4].

Réalisations[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]