Éric Carreel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Éric Carreel

Naissance 28 juin 1959 (55 ans)
Amiens
Nationalité Drapeau : France française
Diplôme

Éric Carreel (né le 28 juin 1959, Amiens) est un ingénieur et entrepreneur[1] français[2]. Il est le président fondateur de Withings, Sculpteo et Invoxia. Ingénieur ESPCI et docteur de l'Université Pierre-et-Marie-Curie, il est l'auteur d’une cinquantaine de brevets[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ingénieur de l'ESPCI ParisTech (diplômé en 1984), Éric Carreel a d'abord travaillé dans la recherche institutionnelle comme chercheur dans le domaine radio. En 1990, en collaboration avec Jacques Lewiner, il fonde Inventel, dont il a été président de 2002 à 2005 et est ainsi l'un des architectes majeurs du Triple play (télécommunications) en Europe. Inventel conçoit notamment la livebox pour France Telecom. Après le rachat d'Inventel par Thomson[4] en 2005[5], il devient directeur technique de la division produits domestiques de Thomson. Il a créé et dirigé l'Advanced Product Development Group au sein de cette division.

En juin 2008, il fonde, avec Frédéric Potter et Cédric Hutchings, Withings[6], fabricant d'objets communicants liés à la santé et au bien-être, dont la balance Wi-Fi[7] lancée à l’été 2009 est devenu une icône de l’e-santé[8].

En juin 2009, il fonde, avec Clément Moreau, Sculpteo[9] la plateforme en ligne d’impression 3D, qui commercialise son service de fabrication d’objets à partir de fichiers 3D pour le grand public et les professionnels. Puis en juin 2010, il fonde Invoxia avec Serge Rénouard. Invoxia est un fabricant de téléphones IP de haute qualité. Le premier appareil Invoxia, dévoilé à l'IFA Berlin en septembre 2011[10], marque l'avènement du Smart Office Phone[11].

Engagements[modifier | modifier le code]

En juillet 2012 il prend la vice présidence de France Digitale[12]. France Digitale est une association qui vise à mettre en relation entrepreneurs et capital-risqueurs et à promouvoir l'économie numérique auprès des pouvoirs publics.

En septembre 2013 il est nommé responsable du plan Objets Connectés mis en place par le Ministère du Redressement productif[13],[14].

En semptembre 2014, il est nommé membre du conseil d'administation de l'institut national de la propriété industrielle en qualité de représentant des milieux industriels intéressés par la protection de la propriété industrielle[15].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Éric Carreel a reçu, en décembre 2011, le prix de l’Ingénieur de l’année 2011 pour un entrepreneur, décerné par le Conseil national des ingénieurs et scientifiques de France[16] et l’Usine Nouvelle[17].

En avril 2012 Eric Carreel reçoit le prix le Prix des Technologies Numériques de l'Innovateur 2012 décerné par Telecom ParisTech[18].

En novembre 2013, Eric Carreel reçoit le prix BFM Award de la révélation de l'Année[19],[20].

Notes et références[modifier | modifier le code]