Équité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

Sur les autres projets Wikimedia :

L'équité, du latin aequitas, désigne une forme d'égalité ou de juste traitement.

Elle appelle des notions de justice naturelle et d'éthique, dans l'appréciation par tous et chacun de ce qui est dû à chacun ; au-delà des seules règles du droit en vigueur[1].

Dans la société humaine, l'équité permet une discrimination positive adaptant les conséquences de la Loi (souvent générale) aux circonstances et à la singularité des situations et des personnes (spécificités historiques, socioculturelles liées aux passés et cultures individuelles).

La notion d'équité appelle celle d'impartialité et de justice, et se rapproche de celle d'égalité des chances[1] (relevant plutôt du domaine de l'éthique) tandis que la notion d'égalité se rapproche de l'égalité de traitement[1] (relevant plutôt du domaine de la morale), bien que ces notions soient proches.

L'éthologie a montré que l'Homme n'est pas la seule espèce a éprouver le « sens de l'équité » : de nombreuses expériences scientifiques ont récemment montré que des primates non humains et d'autres animaux en sont ou en semblent dotés[2]

Pour le philosophe et les évolutionnistes[modifier | modifier le code]

Le sens humain de l'équité, lié aux idéaux d'impartialité et de protection du bien commun, a longtemps été une énigme évolutive car semblant aller à l'encontre des intérêts à court terme d'au moins une partie des individus, notamment dans un monde réputé dominé par des processus de concurrence, de compétitivité ou du « struggle for life ».

Les éthologues ont montré que l'Homme n'est pas la seule espèce a éprouver le sens de l'équité ; des primates non humains et d'autres animaux en sont ou en semblent dotés. Et ce sens en favorisant la cohérence du groupe social et de la société semble être un avantage du point de vue de la sélection naturelle[2].

Dans le domaine du développement durable[modifier | modifier le code]

Dans ce domaine on parle aussi d'équité intergénérationnelle[3],[4], envers les jeunes ou plus âgés, ou envers les générations futures qui ne sont pas encore nées.

Dans le domaine de la santé publique[modifier | modifier le code]

En santé publique, l’équité se rapporte à l’impartialité dans l’allocation de ressources ou le traitement des résultats entre différents individus ou groupes. Référence est généralement faite à l’équité horizontale et verticale.
L’équité horizontale s’applique communément à un « traitement égal de besoin égal ». Par exemple, l’équité horizontale en matière d’accès aux soins de santé implique l’accès équitable à tous quels que soient les facteurs comme le lieu, l’ethnicité ou l’âge.
En revanche, l’équité verticale porte sur la mesure dans laquelle les personnes dotées de caractéristiques différentes doivent être traitées différemment. Par exemple, le financement des soins de santé par le biais d’un régime d’assurance maladie peut exiger que, par solidarité, les personnes à revenus plus élevés contribuent davantage au système d’assurance que les personnes à revenus modestes.

Selon l'OMS, les hommes et les femmes doivent tous pouvoir améliorer ou préserver leur santé et leur bien-être[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Glossaire associé à la Charte de la diversité en entreprise
  2. a et b Sarah F. Brosnan1, & Frans B. M. de Waal (2014) Review : Evolution of responses to (un)fairness ; Vol. 346 no. 6207 DOI: 10.1126/science.1251776 Science 17 10 2014, en ligne 18 09 2014 (résumé)
  3. Hartwick JM (1977) Intergenerational equity and the investing of rents from exhaustible resources. American economic review, 67(5), 972-974.
  4. Solow, R. M. (1974). Intergenerational Equity and Exhaustible Resources. Review of Economic Studies, 41(5).
  5. OMS, comité régional de l’Europe, cinquante-huitième session, Tbilissi (Géorgie), 15-18 septembre 2008