Équipement et pouvoirs de Spider-Man

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

{ Cet article traite de l'équipement et des pouvoirs de Spider-Man.

Équipements[modifier | modifier le code]

Lance toiles[modifier | modifier le code]

Le lance toiles est un attribut du personnage de fiction Spider-Man, appartenant à l’univers de Marvel Comics. Ce super héros apparaît pour la première fois en 1962 dans comic book Amazing Fantasy #15 [1]. Suite au succès de ce numéro, Spider-Man aura sa propre série en 1963 The Amazing Spider-Man [2].

Le fluide permettant de créer la toile a les mêmes propriétés que la vraie toile d’araignée. Il se solidifie au contact de l’air. Le système que Spider-Man a créé lui permet de se déplacer dans la ville. En effet, le super héros, peut, s’il projette un fil, s’y balancer et avancer en en projetant un autre au fur et à mesure de sa progression. Spider-Man peut aussi attacher ses ennemis avec du fil ou leur lancer une toile pour les emprisonner. Son système lui permet aussi de créer des filets d’arrêts permettant de stopper les fugitifs voire des véhicules.

Spider-Man peut aussi lancer des boules de toiles, arrêter des balles ou encore aveugler ses adversaires. Il peut aussi modifier la composition du fluide en prévision de combats à mener. L’homme-araignée en viendra donc à modifier sa toile pour en créer une isolante contre les pouvoirs électriques du super-vilain Electro (comics).

Dans Spider-Man : Blue de Jeph Loeb et Tim Sale, l’Araignée récupère un morceau de la combinaison du Rhino, et élabore une toile qui lui permettra de dissoudre l’armure invulnérable de son ennemi, avec l’aide du docteur Curt Connors.

Si les cartouches contiennent une quantité considérable de fluide, il arrive à Spider-Man d’être à court de réserves, ce qui le met souvent dans des situations plus que délicates. Ainsi, à plusieurs reprises dans les comics, Spider-Man chute depuis les airs ou est contraint de trouver d’autres solutions pour combattre ses ennemis.

Dans la série Ultimate Spider-Man, qui raconte l’histoire de Spider-Man s’il était un adolescent des années 2000, Peter se crée également des lance-toiles. Il n’est pas mordu par une araignée radioactive mais par une araignée génétiquement modifiée.

Dans les films[modifier | modifier le code]

La trilogie de Sam Raimi, 2002, 2004 et 2007 : Dans le premier volet, Peter est mordu par une araignée qui combine les gènes de trois araignées aux caractéristiques précises : une fait des bonds hors du commun, une autre a des réflexes si aiguisés qu’ils sont assimilés à de la prescience, et la troisième est capable de créer des toiles aussi solides et résistants que des câbles de téléphérique. De ce fait, en étant mordu par cette « super-araignée », il assimile toutes ses caractéristiques dont la capacité de fabriquer sa toile lui-même.

Contrairement aux comics, les lances-toiles de cette trilogie cinématographique sont organiques. Sam Raimi, le réalisateur, a pris cette idée à James Cameron qui avait déjà intégré cette caractéristique dans son scénario (il devait réaliser le film à l’origine, mais abandonna à cause d’un imbroglio juridique concernant les droits du personnage à l’époque)[3]. Il justifie ce choix, décrié par les fans, en avançant l’argument qu’un Peter Parker capable de créer une technique telle que celle des lance-toiles mécaniques en aurait fait un personnage trop intelligent auquel les jeunes auraient eu du mal à s’identifier. Ce choix reste discutable car l’incroyable intelligence de Peter Parker a toujours été soulignée dans les comics et n’a pas empêché différentes générations de jeunes lecteurs de s’identifier au super-héros.

Dans le second volet de la trilogie, l’humanité de Spider-Man prend parfois le dessus sur son côté araignée. En effet, ses pouvoirs commencent à disparaître car de lourdes responsabilités pèsent sur lui. Il arrive donc au super-héros d’être à court de toile et de ne plus pouvoir en créer notamment au cours d’un combat contre le Dr Octopus. Cette partie du scénario permet à Sam Raimi de se rapprocher des comics et de rendre Spider-Man à court de fluide même avec des lances-toiles organiques.

The Amazing Spider-Man, 2012 : Dans ce film qui reprend l’histoire du Tisseur de zéro, le réalisateur, Marc Webb, fait le choix de revenir aux sources et rend à Spider-Man ses lances-toiles mécaniques, comme dans les comics [4]. Mais contrairement à ceux-ci, où Peter semble avoir eu la connaissance de la fabrication des toiles grâce à l’araignée qui l’a mordu, le système qu’il crée dans ce film est fortement inspiré d’une technique créée par la compagnie Oscorp. Il se procure un premier jeu de cartouches de toile pour en analyser le mécanisme, mais la façon dont Peter s’est procuré les cartouches reste mystérieuse.

Au cours de l’histoire de Spider-Man, les lance-toiles mécaniques demeurent un gadget indispensable de l’homme-araignée, mais quelques changements surviennent dans le cadre de certains événements.

(Secret Wars, mai 1984- avril 1985)

Quand Peter adopte le costume noir (symbiote), les propriétés du costume amplifient ses pouvoirs arachnéens : il est plus fort, plus agile, et le costume crée lui-même la toile d’araignée. La toile ne sort d’ailleurs plus par ses poignets, mais par le dessus de ses mains.

Dans les comics[modifier | modifier le code]

La saga The Other[modifier | modifier le code]

(publiée d’octobre 2005 à janvier 2006 aux États-Unis dans les comics Friendly Neighborhood Spider-Man #1-4, Marvel Knights Spider-Man #19-22, The Amazing Spider-Man #525-528)

Pendant cette saga [5], Peter, à l’issue d’un combat avec le vampire Morlun, décède des suites de ses blessures. Son côté araignée se réveille alors, et Peter se retrouve dans un cocon similaire à celui qu’ont les araignées pour leur mue. À sa sortie, il a un corps neuf, vierge de toute cicatrice, et ses pouvoirs sont considérablement amplifiés. Après cet événement, Peter découvre qu’il fabrique sa toile de façon naturelle, et qu’il n’a plus besoin de ses lance-toiles mécaniques.

One More Day[modifier | modifier le code]

(publiée aux États-Unis dans The Amazing Spider-Man #544, Friendly Neighborhood Spider-Man #24, The Sensational Spider-Man (vol. 2) #41, et Amazing Spider-Man #545)

Cette saga relate comment Peter essaie de sauver sa Tante May, touchée par balle par un assassin qui en voulait à l’homme-araignée, dont l’identité est désormais publique suite aux événements de la saga Civil War (publiée de juillet 2006 à janvier 2007 aux États-Unis).

Peter Parker est devenu Spider-Man après avoir laissé s’échapper un voleur qui tua plus tard son Oncle Ben. Peter s’en voudra toute sa vie car il aurait pu empêcher cela s’il n’avait pas été égoïste et aveuglé par l’appât du gain que ses pouvoirs pouvaient lui apporter.

Au cours de la saga One More Day, Peter fait la rencontre surprenante de plusieurs versions de lui-même représentant ce qu’il serait devenu s’il n’était pas devenu l’homme-araignée. Une de ces versions est l’homme riche qu’il serait devenu s’il avait déposé le brevet pour le fluide des lance-toiles, une technique que lui seul a été capable de mettre en place. L’homme riche explique à Peter qu’avec le brevet des lance-toiles, il touchait son premier million de dollars à 16 ans.

À l’issue de la saga One More Day, Peter Parker a choisi de sauver sa tante et offre son mariage avec Mary-Jane Watson au diable en échange de la vie de Tante May. Le pacte implique que le mariage n’a jamais eu lieu, que Peter récupère son identité secrète. Peter perd également sa capacité à créer des toiles organiques et revient aux lance-toiles mécaniques, sans explication valable cependant.

Brand New Day est surtout lié au souhait de Marvel de rendre Spider-Man plus proche du personnage des débuts, avec un Peter Parker fauché, immature et qui vit encore chez sa tante. De cette volonté de retour aux sources découle sans doute le retour des lance-toiles mécaniques.

Les lance-toiles suscitent la curiosité des fans depuis leur apparition. Le fantasme de pouvoir avoir un jour un tel système perdure même depuis longtemps, étant donné que les scientifiques, malgré leurs efforts, n'ont toujours pas réussi à percer complètement le mystère de la toile d'araignée et à la synthétiser.

Conscient de l'engouement des fans pour cet accessoire, les studios Sony ont publié des photographies montrant le mécanisme des lance-toiles du film The Amazing Spider-Man. Il existe de nombreuses vidéos et sites de fans montrant comment ils ont créé leurs propres lance-toiles et expliquant en détail la marche à suivre.

Les fabricants de jouets ne se sont pas trompés sur l'engouement suscité par la capacité de Spider-Man a tisser des toiles, auprès des enfants comme des fans plus âgés. Ainsi, à l'occasion de la sortie des films, la société Hasbro commercialise des jouets reproduisant le principe des lance-toiles. Le pack se compose d'un gant et d'une bonbonne qui se fixe au système de gâchette et qui permet de projeter des serpentins ressemblant à la toile de l'homme-araignée.

Caméra[modifier | modifier le code]

Peter Parker cherchait désespérément un emploi pour soutenir sa tante, May Parker,suite à la mort de son oncle,Ben Parker. May donna à Peter un appareil photo qui appartenait auparavant à Ben et Peter décida de l’utiliser comme photographe indépendant, avec quelques modifications, comme un viseur à portée automatique et un déclencheur détectant le mouvement.Naturellement,Peter se spécialisa dans les photos de Spiderman.Peter place habituellement son appareil photo dans un lieu stratégique avant une altercation,programmé pour prendre une photo chaque fois qu’il passe devant lui ou il le programme pour prendre des photos automatiques depuis sa ceinture. De telles photos sont de faible qualité, mais le Daily Bugle saute presque toujours sur elles.

Camera automatique[modifier | modifier le code]

L'appareil photo de Spidey a appartenu à son père, Richard Parker. L'appareil photo est automatisé pour prendre des photos lorsque le mouvement se produit en face d'elle.

Cela semblait une caractéristique assez sophistiqué pour les appareils photo de l'époque mais quand vous vous rappelez que Richard et Mary Parker ont révélé être d'anciens espions américains, qui contribue certainement à expliquer pourquoi il aurait possédé une pièce d'une technologie aussi moderne.

Spider-Signal[modifier | modifier le code]

Le Spider-Signal est une lumière focalisée à haute puissance, avec un filtre à motifs colorés.Les applications pratiques se sont avérées limitées.

Essentiellement, l'utilisation réelle est d'intimider les méchants avant de commencer un combat.À l'occasion, il a été utilisé pour demander de l'aide, ou comme source de lumière un peu irréaliste lors de l'utilisation dans l'obscurité.

Lors de son emploi au Labo horizon, Peter a amélioré sa ceinture utilitaire de tenir cartouches de différents types de sangle et son Spider-signal a un réglage de la lumière UV pour l'analyse médico-légale.

Costumes[modifier | modifier le code]

Rouge et bleu[modifier | modifier le code]

Peter a fabriqué son premier costume avec des vieux collants de danse récupérés à l'école de danse à côté de son lycée. Dans un premier temps, ce costume coloré rouge et bleu était fait pour participer a un championnat de Catch.

Noir[modifier | modifier le code]

Le costume de Ben Reilly[modifier | modifier le code]

Le costume de Stark (Iron Spider)[modifier | modifier le code]

Iron Spider est une armure dotée de 4 bras lançant de la toile d'araignée fabriquée par Tony Stark et offerte à Spider-man lors des événements de Civil War.

Costume furtif[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Le costume de discrétion, également surnommé le Big Time Suit, est un costume de Spiderman créé dans les labo Horizon par Peter Parker. Comme dit Black Cat, ce nouvel accoutrement ressemble à une pub pour le film Tron.

Après une bataille avec le nouveau Super-Bouffon dans The Amazing Spider-Man # 649 et # 650, Peter développe un nouveau costume utilisant des nouvelles technologies, créé à son travail au labo Horizon, où il commence à porter dans The Amazing Spider-Man # 650 dans le cadre de la Big Time histoire arc.

Il est créé un "maillage omni-harmonique" basé sur une des théories de Henry Pym, avec la technique d'ondes de flexion à la fois la lumière et le son avec Peter le concepts d'adaptation, il a développé au cours de son travail avec Tony Stark.

Le costume furtive dispose de plusieurs modes:

Mode vert camouflage: Le premier mode qui transforme les lumières du costume en vert fluo et lui donne la capacité d'être invisible aux moyens visuels et sonores à l'exception de certaines lentilles et les fréquences de manière à ce que des alliés peuvent le voir et communiquer avec lui actuellement la seule personne à disposer des c'est appareil est Black Cat. Les couleurs verte sur le costume sont à l'avantage de celui qui a besoin de le voir (tout en portant l'objectif), avec lui-même,autrement il est invisible à ses propres yeux.

Mode rouge anti-sonor: Le second mode, transforme les lumières sur son costume en rouge, et peut annuler toutes les attaques soniques basés sur sa personne. Un effet secondaire de ceci est que cela perturbe toute tentative de communiquer avec Peter utilisant le son, et vice versa. Selon ce principe, Peter a développé de nouvelles technologie de casque léger est des écouteur de réduction du bruit pour son travail chez Horizon.

Araignées Anti-métal: Le costume comprend également un nouveau type d'arme au fonctionnement semblable à la forme des Spider-traceurs, mais créé à partir d'anti-Métal (aussi connu comme le Vibranium Antarctique), qui peut être tiré du haut de son poignet sur des objets de métal, les obligeant à se dissoudre. Peter peut apparemment transporter un grand nombre de ces nouvelles araignées anti-métal sur sa personne sans que cela lui cause préjudice ou à ses lance-toile.

Spider-island:

Après avoir été prêté à Kaine pour lutter contre la reine dans le scénario de Spider-island, la combinaison s'est révélée efficace, car elle a permis l'immunité à Kaine contre les attaques soniques de la Reine. La combinaison de furtivité est actuellement en possession de Kaine car Madame Web lui a conseillé de la garder. Cependant, madame Web a altéré le costume de sorte qu'il est verrouillé en permanence en mode rouge comme un moyen de perpétuer la nouvelle identité de Kaine comme Scarlet spider.


Superior spiderman[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Version 1

Quand Otto Octavius échange son corps avec celui de Peter Parker, dans Amazing Spider-Man 700 sentiments et souvenirs , il décide de reprendre le rôle de Peter comme Spider-Man, il décide d'ajouter des améliorations techniques dans l'équipement de Spider-man.

Le premier costume de Octavius comme Spider-Man supérieur est une refonte mineure du costume d'origine rouge et bleu de Parker. Le costume est un peu plus sombre avec un motif d'araignée plus imposante sur le dos les bottes sont façonné comme des chaussures Jika-tabi. Les lentilles du masque sont construites dans le système d'affichage tête haute, fonction polarisant, et sont capables de suivre les signatures énergétiques ; jusqu'ici Octavius a démontré que les lentilles sont capables de suivre la signature magnétique du harnais de vol du Vautour. Octavius a ajouté quelques placages de carbonadium pour éviter tout risque d'échanges des esprits; les gants et les bottes sont équipé de griffes. Les griffes peuvent également injectés des nano-traceurs GPS avec systèmes d'écoute.

Version 2

Le deuxième costume de Octavius comme Spider-Man supérieur est un changement plus important de son costume précédente, pour montrer qu'il n'est plus lié à Parker. Le costume est majoritairement noir et rouge. Le costume a un grand nombre des caractéristiques du précédent, mais le costume porte plusieurs améliorations et de nouveaux équipements. La caractéristique la plus marquante de cette combinaison consiste en quatre bras mécaniques d'araignée qui s'inspirent de l'armure Iron spider et des bras mécaniques du Docteur Octopus. Ils sont stockés dans le dos du costume dans un sac à dos; le sac à dos peut également être utilisé pour stocker les vêtements civils d' Octavius. Les gants ont des griffes plus grandes que l'ancien costume. Les bras sont assez pointus et leur force est assez grande pour que Octavius puisse soulever une limousine au-dessus de sa tête. Le costume à aussi des fonctionnalités intégrées avec des communicateurs sur le poignet qui lui permet de communiquer à la fois avec son armée de Spiderlings et ses Spider-Bots. Les nano-traceurs ont été améliorés de sorte qu'ils peuvent maintenant exploser et infliger des dommages à l'objet à un sous-niveau cutané. Une autre mise à jour d'Octavius est l'ajout d'une toile améliorée (la toile ne se dissout pas et reste indéfiniment jusqu'à ce qu'il active l'agent de dissolution intégré dans la formule) ; récemment il a échangé ses anciens appareils de communications au poignet pour des armes spécialement prévues pour la lutte contre Venom.  

Pouvoirs[modifier | modifier le code]

Sens de l’araignée[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]