Équipe du Kenya de rugby à XV

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

KenyaEmpty.pngKenya


maillot dd2222 maillot dd2222 maillot dd2222
short FFFFFF
bas 000000
Entrée au Board 1995
Sélectionneur Jérôme Paarwater
Premier match officiel
5 juillet 1955
Drapeau : Kenya Kenya Tanzanie Drapeau : Tanzanie

Plus large victoire
10 août 1987
Drapeau : Kenya Kenya 96 - 3 Drapeau du Nigeria Nigeria

Plus large défaite
27 mai 2006
Drapeau : Namibie Namibie 84 - 12 Kenya Drapeau : Kenya

Coupe du monde  
· Phases finales 0/7
· Meilleur résultat Néant


L'équipe du Kenya de rugby à XV rassemble les meilleurs joueurs du Kenya. Elle est sous l'égide de la Fédération Kenyane de rugby à XV. Membre de la confédération Africaine de rugby (CAR), elle participe chaque année aux compétitions continentales organisés par cette dernière.

Aujourd'hui, l'équipe Kenyanne est considérée comme l'une des meilleures sélections africaines, elle est quatrième dans la hiérarchie Africaine. Au 30 juin 2014, elle est trente et unième au classement des équipes nationales de rugby[1] soit son meilleur classement depuis son intégration à l'IRB.


Elle participe chaque année à la Coupe d'Afrique, compétition qualificative pour la Coupe du monde, mais également à l'Elgon Cup et la Victoria Cup (voir articles ci-dessous).

Historique[modifier | modifier le code]

L'année 1925 voit la première représentation d'une sélection Kényane lors d'une opposition avec la Royal Navy. Ce 25 juin, l'équipe Kényane s'impose 11-3. À partir de 1929, de nombreuse tournée sont organisées notamment en Afrique du Sud (rencontres face à des universitées ou des équipes militaires). En 1955 à lieu la première rencontre officielle du Kenya, face à la Tanzanie. Ces deux sélections se rencontrent une nouvelle fois en 1955 et 1956. En 1958, le Kenya rencontre l'Ouganda pour la première fois. Ces deux équipes sont les principales oppositions du Kenya durant des années mais celles-ci sont irrégulières notamment à cause des problèmes politiques dans cette région d'Afrique.

Depuis 1958, année de la première opposition entre le Kenya et l'Ouganda, un trophée est remis au vainqueur de ce match appelé L'Elgon Cup.

Dans les années 1970 et 1980, le Kenya s'ouvre à de nouvelles oppositions tel que la Zambie et le Zimbabwe. La création de la confédération Africaine de rugby y est pour beaucoup.

Depuis le début des années 1980, une compétition est créée entre les sélections du Kenya, de l'Ouganda et du Zimbabwe. Cette dernière se nomme la Victoria Cup .

En 1987, la sélection remporte sa plus large victoire de son histoire, 96-3, contre le Nigeria.

Alors que le rugby à XV à du mal à s'imposer réellement ici, le rugby à sept, quant à lui, prend une part importante au Kenya. Depuis la création de l'IRB Sevens Séries en 1999-2000, l'équipe Kényane ne cesse de progresser. En effet, après une 10e place lors des éditions 2002-2003 et 2004-2005, elle ne cesse de progresser dans la hiérarchie mondiale en atteignant son meilleur classement en 2012-2013 avec une cinquième place.

Depuis 2000, année de la création de la Coupe d'Afrique par la confédération Africaine de rugby, la sélection Kényane participe à toutes les éditions à laquelle elle a inscrit son nom au palmarès à deux reprises en 2011 et 2013.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Africa Cup[modifier | modifier le code]

Victoria Cup[modifier | modifier le code]

Compétition qui oppose le Kenya , le Zimbabwe et l'Ouganda.

  • Vainqueur en 1981, 1997, 2001, 2003, 2008 et 2009.

Elgon Cup[modifier | modifier le code]

Compétition qui oppose le Kenya et l'Ouganda.

  • Vainqueur en 1958, 1997, 2001, 2003, 2004, 2005, 2007, 2008, 2009, 2010 et 2011

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) IRB World Rankings, sur irb.com

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Navigation[modifier | modifier le code]