Équipe de France de water-polo masculin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Flag of France.svg France

Couleurs Bleu, blanc et rouge
Fédération Fédération française de natation
Sélectionneur Florian Bruzzo

L'équipe de France de water-polo est la sélection des meilleurs joueurs français de water-polo.

Historique[modifier | modifier le code]

Les années Malara[modifier | modifier le code]

Peu avant son remplacement, Paolo Malara conduit l’équipe à la première place du championnat d’Europe « B » de septembre 2004[1].

Les années Missy[modifier | modifier le code]

Franck Missy, alors entraîneur de la Société de natation de Strasbourg, est nommé sélectionneur le 30 novembre 2004 avec pour objectif la qualification pour le tournoi des Jeux olympiques d’été de 2008[2].

Les années Kovačević[modifier | modifier le code]

De janvier 2009 à sa suspension pendant l'été 2011[3], le sélectionneur est le Monténégrin Petar Kovačević, simultanément entraîneur du Cercle des nageurs de Marseille[4] depuis 2006, champions de France depuis 2005. Il entraîne une équipe composée généralement d’un noyau de joueurs du Cercle des nageurs de Marseille et de l'Olympic Nice Natation, complété de meilleurs ou de jeunes éléments des autres équipes du championnat élite.

Au moment de sa suspension, l'équipe de France, absente des championnats d’Europe depuis 2001, est parvenue à battre l'équipe de Russie (8-8 à l'aller et 11-10 au retour) malgré une erreur d’enregistrement de joueurs commise par la Fédération française de natation limitant à dix joueurs l'équipe lors du match aller en Russie[5],[6]. Elle est alors dans le premier pot pour le tirage au sort de la deuxième partie des qualifications pour le championnat de 2012.

Son adjoint Samuel Nardon, entraîneur de l’Olympic Nice Natation, assure l’intérim pour un match de qualification européenne début juillet 2011, mais refuse la place d’entraîneur jugeant la proposition qu'il lui est faite « indécente ». L'indemnité proposée de six cents euros par mois est le tiers du revenu mensuel d’un entraîneur du championnat élite[7]. Début août, alors que l'appel de Kovačević doit être étudié à la fin du même mois, Nicolas Jeleff assure l’intérim pour l'Universiade d'été 2011 du 11 au 23 août[8].

Finalement, Kovačević retrouve sa licence au 15 septembre en appel et l’autorisation de reprendre sa place d’entraîneur de l’équipe nationale[9]. En octobre cependant, l'équipe échoue à se qualifier pour le championnat d’Europe de janvier 2012 à cause d’une défaite quatre buts à douze face à l’équipe de Macédoine[10].

En décembre 2011 et 2012, le temps de la recherche d’un nouveau sélectionneur, c'est Dominique Basset, adjoint au directeur technique national et ancien rameur d’aviron, qui convoque les joueurs aux stages de l’équipe de France[11]. Au cours de celui de mars 2012, ils sont encadrés par Joseph Britto, conseiller technique sportif du Languedoc-Roussillon, et Alexandre Donsimoni, l’entraîneur de Pays d’Aix Natation[12].

Florian Bruzzo[modifier | modifier le code]

Le 24 juin 2012, la FFN annonce le recrutement de Florian Bruzzo, entraîneur du Cercle des nageurs noiséens[13], qui a terminé neuvième sur dix du championnat de France élite 2011-2012. Il doit ainsi faire réussir la qualification de l’équipe nationale au championnat d’Europe de 2014.

Palmarès et Participations[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Ligue mondiale[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe « A »[modifier | modifier le code]

Jeux méditerranéens[modifier | modifier le code]

Championnat d’Europe « B »[modifier | modifier le code]

Le nombre de participants aux Championnats d'Europe, dits « A », a varié de 8 à 16 équipes avant de redescendre à 12. Entre parenthèses le rang européen, une fois compté le nombre d’équipes qualifiées en « A ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Emmanuel Langellier, « Water-polo : Missy nouvel entraîneur », Sport365.fr, 30 novembre 2004 ; page consultée le 31 octobre 2011.
  2. « Franck MISSY successeur de Paolo MALARA », ffnatation.fr, 30 novembre 2004 ; page consultée le 31 octobre 2011.
  3. À la suite d'un incident avec un arbitre pendant la finale du championnat élite 2010-2011, Petar Kovačević est sanctionné d'une suspension de dix-huit mois fermes plus six mois de sursis. Sophie Tutkovics, « Dix-huit mois ferme pour Kovacevic », L'Équipe, 13 juillet 2011.
  4. Alain Agostini, « Water polo : Kovacevic à la tête de l'équipe de France », La Provence, 30 décembre 2008.
  5. « Réduite à dix joueurs, la France ramène un bon nul de Volgograd », Association des clubs de water-polo français, 31 mars 2011 ; page consultée le 11 mai 2011.
  6. Charles Knappek, « Bourde en eaux troubles », L'Équipe, 11 mai 2011, page 25.
  7. Sophie Tutkovics, « La France sans entraîneur », L'Équipe, 15 juillet 2011.
  8. P. G., « Jeleff en intérim à la tête des Bleus », L'Équipe, 3 août 2011.
  9. « Water-polo : sanction réduite pour Kovacevic », laprovence.com, 2 septembre 2011 ; page consultée le 3 septembre 2011.
  10. « Les Bleus éliminés », lequipe.fr, 29 octobre 2011 ; page consultée le 1er novembre 2011.
  11. « 4 Montpelliérains en Équipe de France », site du Montpellier Water-Polo, non daté [8 ou 9 mars 2012] ; page consultée le 9 mars 2012.
  12. « Équipe de France - Un stage pour reconstruire », Association des clubs de water-polo français, 10 mars 2012 ; page consultée le 11 mars 2012.
  13. « Nomination de Florian BRUZZO comme entraîneur national de l'équipe de France A messieurs », ffnatation.fr, 24 juin 2012 ; page consultée le 26 juin 2012.
  14. La France est représentée par deux clubs qui terminent tous deux à la troisième place : Libellule de Paris et Pupilles de Neptune de Lille.

Liens externes[modifier | modifier le code]