Équipe de France de baseball

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

France

alt=Description de l'image France baseball.jpg.
Couleurs Bleu et blanc
Sélectionneur Éric Gagné
Premier match officiel 1929 contre l'Espagne

Uniformes

Joris Bert

L'équipe de France de baseball représente la Fédération française de baseball et softball lors des compétitions internationales, comme le Championnat d'Europe de baseball ou la Coupe du monde de baseball notamment.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

En 1929, l'équipe de France effectue ses débuts face à son homologue espagnole. Les Français s'imposent 10-6 à Barcelone à l'occasion de cette première sortie[1]. Dans les années 1930, l'opposition France-Pays-Bas devient un classique. Les Néerlandais remportent la première opposition à Paris 9-5, puis s'imposent encore à Amsterdam. Les Français enlèvent leur première victoire lors du troisième match, à Paris, 5-4. Un tournoi à trois avec la Belgique se met en place à la fin des années 1930[2].

À la Libération, l'équipe de France retrouve des couleurs quand, contre toutes attentes, et malgré des tenues peu adaptées à la pratique du baseball (un joueur en short, un autre en combinaison d'aviateur, par exemple), elle bat une sélection de l'armée américaine 5-3. En guise de casque, les Français utilisent des casques de mineurs ou des casques de combat[3].

L'équipe de France fait ses débuts en compétition en 1955 en participant à la phase finale de la seconde édition du Championnat d'Europe en terminant cinquième sur cinq[4]. L'équipe de France de 1955 qui participe au championnat d'Europe comprend nombre de joueurs de la Ligue tunisienne de baseball. Malgré ce renfort, la France signe quatre défaites pour aucun succès dans cette compétition. Ces médiocres résultats restent la norme jusque dans les années 1980. Entre 1955 et 1983, l'équipe de France ne compte que 2 victoires pour 39 défaites en championnat d'Europe[3].

Les Bleus depuis les années 1990[modifier | modifier le code]

L'équipe de France se qualifie trois fois pour la phase finale de la Coupe du monde, la première en 1994. Cette qualification est obtenue à l'issue d'un ultime match de barrage face à l'Afrique du Sud. Enregistrant sept défaites en autant de matchs disputés lors de la phase finale au Nicaragua, la France termine 16e et dernière[5]. En 2001 puis en 2003, les Bleus participent également à la phase finale du mondial. Ils terminent 15e à égalité avec les Philippines en 2001[6], puis 15e et derniers en 2003[7]. En 21 matchs joués lors des trois phases finales de Coupe du monde, les Bleus ont perdu tous leurs matchs.

En 1994, la France s'incline ainsi face à Cuba (24-1), au Nicaragua (4-0), à l'Italie (15-5), à Taïwan (10-0), à l'Australie (14-4), à la Colombie (5-0) et à la République dominicaine (8-0).

En 2001, les Bleus sont défaits par le Nicaragua (5-1), Taïwan (10-0), la République dominicaine (3-1), la Corée du Sud (14-1), l'Italie (5-1), l'Afrique du Sud (4-3) et les États-Unis (17-0).

Enfin, en 2003, la France s'incline contre la Chine (6-5), le Japon (18-0), les Pays-Bas (12-0), les États-Unis (12-0), le Mexique (15-0), le Brésil (7-4) et le Panama (19-2).

La France a participé à trois éditions de la Coupe intercontinentale de baseball : 1991[8], 1993[9] et 1997[10]. En 1991 et 1993, la France termine dixième et dernière. En 1997, les Français accrochent la septième place sur huit devant les Espagnols. Sur 25 matchs joués dans cette épreuve, les Bleus comptent 24 défaites pour une victoire (9-4 contre l'Espagne le 5 août 1997)[10].

En Championnat d'Europe, la France a pris part à dix-neuf phases finales et reste sur dix participations consécutives depuis 1987, onze si l'on inclut l'édition 2007[11]. Le meilleur résultat fut enregistré en 1999 avec une troisième place derrière les Pays-Bas et l'Italie[12].

En 2001, la France est encore stoppée en demi-finale après de bons résultats en poules (4 victoires pour 1 défaite face à l'Italie 7-2). Les Pays-Bas s'imposent 5-1. Lors du match de classement pour la troisième place, les Français s'inclinent 7-0 conte l'Italie, battue en demi-finale par la Russie.

En 2003, le parcours des Bleus s'achève en quarts de finale avec une lourde défaite face aux Américains de la sélection grecque (11-1). En finale de classement, la France décroche la 7e place en s'imposant 5-0 contre la Russie[13].

Lors du dernier rendez-vous continental en 2005, la France termina sixième. Après s'être extraite du groupe B (3 victoires : 2-0 contre la Croatie, 10-0 face à l'Ukraine et 12-2 contre la Grèce, pour 2 défaites : 3-5 contre l'Espagne et 3-2 en 11e manche face à la République tchèque), la sélection s'inclina lourdement en poule finale face à l'Italie (11-1) et aux Pays-Bas (17-1), avant de perdre 2-0 contre l'Allemagne[14].

Outre le tournoi de Pékin (15 au 24 août 2007), qui a permis aux Bleus de se mesurer aux Tchèques, aux Japonais et aux Chinois, la sélection française est présente à la phase finale du championnat d'Europe 2007 qui se tient du 7 au 16 septembre 2007 en Espagne. Elle y signe sa première victoire en match officiel face à l'Italie (5-1) le 9 septembre[15].

En 2008, Fabien Proust, ancien international français (50 sélections) jusque là responsable de l'équipe de France des moins de 21 ans, est nommé manager-sélectionneur de l'équipe A. Absent du rendez-vous olympique, le programme de l'année 2008 se limite au tournoi de la Prague Baseball Week en juin et les French-German Series en juin avec comme objectif la préparation pour la Coupe du monde en septembre 2009 puis le championnat d'Europe 2010[16].

En 2010, la France termine le Championnat d'Europe à la 6e place, synonyme de non-qualification pour la prochaine Coupe du monde. Une contre-performance, d'autant plus que l'équipe pouvait viser un peu mieux. Cette épreuve marque les débuts de joueurs originaires de la partie française de l'île de Saint-Martin ainsi que, peut-être, la fin de la carrière internationale de Samuel Meurant[17], l'un des meilleurs lanceurs que la France ait compté. Suite à ce résultat, la France sera absente des compétitions internationales en 2011.

En juin 2011, la World Baseball Classic Corporation annonce que la France est retenue parmi douze nations pour disputer le tour préliminaire de la Classique mondiale 2013[18]. En septembre 2012 à Jupiter, après un Championnat d'Europe où elle termine à la 8e place, la France s'incline 8-0 face à l'Espagne puis 5-2 en prolongations face à l'Afrique du Sud dans un tour préliminaire remporté par l'Espagne[19]

Palmarès[modifier | modifier le code]

David Gauthier

Coupe du monde de baseball

Coupe intercontinentale de baseball

Tour de qualification à la Classique mondiale de baseball

Championnat d'Europe de baseball

   

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Balle de baseball signée par l'équipe de France.

Liste des joueurs sélectionnés pour les championnats d'Europe 2014

Nom Club Position
Matthieu Brelle Sénart RHP
Patrice Briones Anglet LHP
Dan Camou Rouen RHP
Leo Cespedes Toulouse RHP
Nicolas Dubaut Paris RHP
Thomas Langlois Montpellier LHP
Pierrick Lemestre Sénart RHP
Thomas Meley Montpellier LHP
Jonathan Mottay Sénart RHP
Owen Ozanich Rouen RHP
Yoann Vaugelade Rouen RHP
Boris Marche Rouen C
Aram Kushigian Paris C
Andy Paz Oakland Athletics A (Drapeau : États-Unis) C
Rene Leveret Québec (Drapeau : Canada) INF
Omar Williams DOOR Neptunus (Drapeau : Pays-Bas) INF
Maxime Lefevre Rouen INF
Félix Brown Trois-Rivières (Drapeau : Canada) INF
George Hereaud Toulouse INF
Pierre Turettes Paris OF
Arthur Paturel Rouen OF
Jacques Boucheron Sénart OF
Fred Hanvi Kochi (Drapeau : Japon) OF

Les équipes de jeunes[modifier | modifier le code]

Les Espoirs vice-champions d'Europe en 2006 - Crédit : FFBS

Les cadets restent sur un titre de vice-champion d'Europe glané en 2006 en Espagne tandis que les juniors, trois fois troisièmes du championnat d'Europe (1988, 1989 et 1990) terminent cinquièmes de leur championnat d'Europe en 2005 et 2007[20].

Les espoirs (moins de 21 ans) sont vice-champions d'Europe en titre (2006)[20]. Frédéric Hanvi figurait dans cette équipe.

En 2009, les juniors terminent troisièmes du championnat d'Europe derrière les Italiens et les Néerlandais[21]. En 2010, ils participent donc aux championnats du monde juniors au Canada et terminent à la 11e place[22], signant une première pour le baseball français : remporter un match en compétition internationale[23].

En 2014, les 12U terminent deuxièmes du championnat d'Europe derrière les Russes.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Peter C. Bjarkman, Diamonds around the globe, Wesport (CT), Greenwood Press, 2005, p.355 (ISBN 0313322686)
  2. (en) Josh Chetwynd, Baseball in Europe, A county by country history, Jefferson (NC), McFarland & co, 2008, p. 164, (ISBN 9780786437245)
  3. a et b (en) Josh Chetwynd, op. cit., p. 166
  4. honkbalsite.com - Championnat d'Europe 1955
  5. honkbalsite.com - Coupe du monde 1994
  6. honkbalsite.com - Coupe du monde 2001
  7. honkbalsite.com - Coupe du monde 2003
  8. Site officiel de l'IBAF - Coupe intercontinentale 1991
  9. Site officiel de l'IBAF - Coupe intercontinentale 1993
  10. a et b Site officiel de l'IBAF - Coupe intercontinentale 1997
  11. honkbalsite.com - Palmarès complet du championnat d'Europe
  12. honkbalsite.com - Championnat d'Europe 1999
  13. honkbalsite.com - Championnat d'Europe 2003
  14. honkbalsite.com - Championnat d'Europe 2005
  15. Fédération Française de Baseball et de Softball
  16. Sélection officielle Équipe de France Senior de Baseball sur le site officiel de la FFBSC
  17. (de) Fin de carrière pour S. Meurant ?
  18. (en) « 2013 World Baseball Classic field expands to 28 teams », mlb.com,‎ 1er juin 2011 (lire en ligne)
  19. (en) « WBCQ: Spain and Israel to play in Final in Jupiter », IBAF,‎ 22 septembre 2012 (lire en ligne)
  20. a et b Site officiel de la Fédération française de baseball - Historique des classements des équipes de France (PDF)
  21. « Les résultats du Baseball en 2009 », sur le site de la Fédération française de baseball.
  22. Final Standings of the 2010 IBAF World Championship Junior
  23. L'Équipe de France junior remporte sa première victoire internationale

Lien externe[modifier | modifier le code]