Équipe d'Ouzbékistan de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Drapeau : Ouzbékistan Équipe d'Ouzbékistan

Écusson de l' Équipe d'Ouzbékistan
Généralités
Confédération AFC
Couleurs Bleu et blanc
Surnom Oq boʻrilar (Les Loups Blancs)
Stade principal Stade Pakhtakor Markaziy
Classement FIFA en augmentation 52e (17 juillet 2014)[1]
Personnalités
Sélectionneur Drapeau : Ouzbékistan Mirjalol Qosimov
Plus sélectionné Timur Kapadze : 107
Meilleur buteur Maksim Shatskikh : 34

Rencontres officielles historiques

Premier match Tadjikistan Drapeau : Tadjikistan 2 - 2 Drapeau : Ouzbékistan Ouzbékistan
(17 juin 1992)
Plus large victoire Ouzbékistan Drapeau : Ouzbékistan 15 - 0 Drapeau : Mongolie Mongolie
(5 décembre 1998)
Plus large défaite Japon Drapeau : Japon 8 - 1 Drapeau : Ouzbékistan Ouzbékistan
(12 octobre 2000)

Palmarès

Coupe du monde Phases finales : 0
Coupe d’Asie Phases finales : 4
Quatrième en 2011

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour les résultats en cours, voir :
Équipe d'Ouzbékistan de football en 2014

L'équipe d'Ouzbékistan de football est l'équipe nationale masculine sous l'égide de la Fédération d'Ouzbékistan de football.

Historique[modifier | modifier le code]

Les débuts de l’Ouzbékistan[modifier | modifier le code]

La Fédération d'Ouzbékistan de football est fondée en 1946, alors que l'Ouzbékistan fait encore partie de l'Union soviétique. Après la dislocation de l'URSS en 1991, l'Ouzbékistan, comme les 14 autres pays de l'ancienne union, devient indépendant. Le premier match officiel de l'équipe nationale d'Ouzbékistan se déroule alors le 17 juin 1992, contre le Tadjikistan, pays voisin dont c'est également le premier match, et se solde par un match nul 2 buts partout. L'Ouzbékistan est affilié la même année au sein de la FIFA, puis au sein de l'AFC en 1994.

Les premières compétitions entre 1994 et 2002[modifier | modifier le code]

Dans le cadre de la Coupe d'Asie des nations 1996, l'Ouzbékistan commence ses éliminatoires aux Émirats arabes unis. Pour ses premiers matchs non amicaux, l'équipe nationale arrive à se qualifier pour la phase finale du tournoi continental, mais elle ne réussit pas à franchir le premier tour. Par la suite, l'Ouzbékistan ne réussit pas à se qualifier pour la Coupe du monde 1998 : première de sa poule lors de la première phase, l'équipe finit 4e sur 5 équipes dans le groupe B du tour final.

Au sein des éliminatoires de la Coupe d'Asie des nations 2000, pour laquelle il se qualifie, le pays enregistre la plus large victoire de son histoire : le 29 février 2000, l’Ouzbékistan accueille la Mongolie et s'impose 15 buts à 0. Durant la compétition, l'Ouzbékistan ne passe toujours pas le premier tour et subit même deux lourdes défaites, qui tranchent avec son large succès face à la Mongolie durant les qualifications. L'équipe ouzbèque enregistre en effet la plus large défaite de son histoire, lors du premier tour, en s'inclinant 8 buts à 1 contre le Japon. Le dessinateur de manga Yoichi Takahashi, célèbre pour Olive et Tom ou Captain Tsubasa, a d'ailleurs repris ce match pour l'intégrer dans les tomes 7 et 8 du manga Captain Tsubasa - World Youth. Dans le même tournoi, l'Ouzbékistan perd également 5 à 0 contre l'Arabie saoudite.

Lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2002, l'Ouzbékistan ne réussit toujours pas à se qualifier : comme pour l'édition précédente, les Ouzbeks terminent premiers de leur poule durant la première phase, mais échouent dans le groupe B du tour final, à la 3e place sur 5 équipes.

Une puissance montante de l'Asie depuis 2004[modifier | modifier le code]

L'année 2004 inaugure une nouvelle ère pour l'équipe ouzbèke. Parmi les cinq pays d'Asie centrale issus de l'ex-URSS, seul l'Ouzbékistan a su s'imposer comme un concurrent potentiel des grandes puissances footballistiques asiatiques comme le Japon, l'Arabie saoudite ou la Corée du Sud. Au classement de la FIFA, l'Ouzbékistan est d'ailleurs le sixième pays le mieux classé d'Asie en ce début de siècle.

L'équipe d'Ouzbékistan (en bleu), lors d'une défaite contre le Japon, durant les qualifications pour la Coupe du monde 2010

L'Ouzbékistan parvient deux fois à accéder aux quarts de finale de la Coupe d'Asie des nations en 2004 et en 2007. En 2004, l'équipe ouzbèke termine première de sa poule avec 3 victoires, avant de perdre de justesse face à Bahreïn (2-2, tab 4-3). En 2007, l'Ouzbékistan termine 2e de son groupe puis s'incline 1-2 face à l'Arabie saoudite.

L'Ouzbékistan passe aussi très près de la qualification dans les éliminatoires de la Coupe du monde de football 2006. Une polémique éclate après un match de barrage qualificatif lors duquel les Ouzbeks sont opposés à Bahreïn, équipe face à laquelle l'Ouzbékistan s'impose au match aller à domicile (1-0). L'AFC exige en effet que le match soit rejoué pour une faute d'arbitrage de l'arbitre japonais. La nouvelle confrontation se solde par un match nul (1-1) puis le match retour se termine sur le score de 0-0, qualifiant Bahreïn grâce au bénéfice du but marqué à l'extérieur. Cette élimination très controversée provoque une véritable colère des joueurs ouzbeks, ceux-ci étant à deux doigts de se qualifier pour le barrage suivant, ce qui ne leur était jamais arrivé auparavant.

Pour les qualifications de la Coupe du monde de football 2010, l'Ouzbékistan ne réussit pas à faire fructifier ses performances des années précédentes : après avoir passé facilement la première phase face à Taïwan, l'équipe ouzbèke finit dernière de sa poule avec 6 défaites en 8 matches.

Lors de la Coupe d'Asie des nations 2011, les Ouzbeks bénéficient d'un parcours favorable où ils évitent à la fois les grandes puissances du continent et leur bête noire, Bahreïn. Ils terminent premiers de leur poule avec des victoires contre le Qatar (2-0) et le Koweït (2-1) puis un match nul contre la Chine (2-2). En quarts de finale, ils battent la Jordanie (2-1) et accèdent au dernier carré de la compétition pour la première fois de leur histoire[2]. En demi-finale, ils perdent toutefois lourdement contre l'Australie sur le score de 6 buts à 0. Pour le match de 3e place, ils sont à nouveau battus par la Corée du sud (2-3), malgré une belle remontée au fil du match puisqu'ils étaient menés 3 à 0. Avec cette quatrième place, l'Ouzbékistan réalise alors sa meilleure performance en compétition internationale.

Lors des éliminatoires de la coupe du monde 2014, l'Ouzbékistan réussit un très bon troisième tour de la zone Asie, finissant première du groupe C devant le Japon. Néanmoins, l'équipe ouzbèke entame le quatrième tour par une défaite à domicile contre l'Iran qui entraîne le limogeage de l'entraîneur[3]. L'Ouzbékistan parvient ensuite à remonter dans le classement du groupe, gagnant à l'extérieur contre l'Iran[4] et occupant même la 1re place du groupe à plusieurs reprises[5],[6], mais elle termine à la 3e place malgré une nette victoire contre le Qatar lors du dernier match (5-1). Ce classement empêche l'équipe ouzbèke de valider directement sa qualification mais lui permet de jouer le cinquième tour contre la Jordanie et espérer jouer le barrage de qualification contre une équipe sud-américaine[7]. Lors du match aller à Amman, l'Ouzbékistan fait match nul (1-1)[8], se mettant alors en position favorable[9] ; mais au match retour à Tashkent, après avoir pourtant ouvert le score, l'Ouzbékistan s'incline aux tirs au but (1-1, t.a.b. 9-8)[10]. À cause de cette élimination, Mirjalol Qosimov décide de démissionner de son poste de sélectionneur[11].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Supporters de l'équipe d'Ouzbékistan

Parcours en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Tour préliminaire
  • 2002 : Tour préliminaire
  • 2006 : Tour préliminaire (Barrages)
  • 2010 : Tour préliminaire
  • 2014 : Tour préliminaire (Barrages)

Parcours en Coupe d'Asie des nations[modifier | modifier le code]

  • 1996 : 1er tour
  • 2000 : 1er tour
  • 2004 : Quart de finale
  • 2007 : Quart de finale
  • 2011 : Quatrième

Records individuels[modifier | modifier le code]

Chiffres au 18 novembre 2009

Joueurs les plus capés
Sélections Joueur Période Buts
107 Timur Kapadze 2002-... 9
94 Server Djeparov 2002-... 20
83 Aleksandr Geynrikh 2002-... 28
82 Ignatiy Nesterov 2002-... 0
67 Mirjalol Qosimov 1992-2005 30
64 Andrei Fyodorov 1994-2002 6
Meilleurs buteurs
Buts Joueur Période Matches
34 Maksim Shatskikh 1999-... 60
30 Mirjalol Qosimov 1992-2005 67
28 Aleksandr Geynrikh 2002-... 83
20 Igor Shkvyrin 1992-2000 31
20 Server Djeparov 2002-... 94
15 Jafar Irismetov 1997-2007 36


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Classement mondial », sur fr.fifa.com,‎ 17 juillet 2014 (consulté le 17 juillet 2014).
  2. « Japon et Ouzbékistan dans le dernier carré », sur fr.fifa.com,‎ 21 janvier 2011 (consulté le 6 juillet 2012)
  3. « L'Ouzbékistan limoge le sélectionneur Abramov », sur fr.fifa.com,‎ 6 juin 2012 (consulté le 6 juillet 2012)
  4. « Trois équipes se relancent, l'Iran cale », sur fr.fifa.com,‎ 14 novembre 2012 (consulté le 5 juin 2013)
  5. « Le Japon peut ouvrir la voie », sur fr.fifa.com,‎ 24 mars 2013 (consulté le 5 juin 2013)
  6. « Favoris à la peine et outsiders heureux », sur fr.fifa.com,‎ 26 mars 2013 (consulté le 5 juin 2013)
  7. « Les Ouzbeks rêvent d'un autre scénario », sur fr.fifa.com,‎ 3 septembre 2013 (consulté le 7 septembre 2013)
  8. « Nul entre Jordanie et Ouzbékistan », sur fr.fifa.com,‎ 6 septembre 2013 (consulté le 7 septembre 2013)
  9. « L'Ouzbékistan en ballotage favorable », sur fr.fifa.com,‎ 9 septembre 2013 (consulté le 14 septembre 2013)
  10. « La Jordanie qualifiée pour l'intercontinental », sur fr.fifa.com,‎ 10 septembre 2013 (consulté le 14 septembre 2013)
  11. « Kasimov quitte son poste », sur fr.fifa.com,‎ 11 septembre 2013 (consulté le 14 septembre 2013)