Équipe d'Italie de football à la Coupe du monde 2010

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Équipe d'Italie de football à la Coupe du monde 2010
Fédération : Fédération d'Italie de football
Organisateur(s) Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud
Participation 17e
Sélectionneur Marcello Lippi
Capitaine Fabio Cannavaro
Maillots
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Équipe d'Italie de football à la Coupe du monde
Précédent Coupe du monde 2006 Équipe d'Italie de football à la Coupe du monde 2014 Suivant

L'équipe d'Italie de football, participe en Afrique du Sud à la dix-septième Coupe du Monde de son histoire et à sa treizième consécutive.

L'Italie se présente en Afrique du Sud avec un rôle de favorite après avoir terminé première de son groupe de qualification devant l'Irlande et avec un statut de champion du monde acquis en Allemagne quatre ans auparavant. La « Nazionale » est emmenée par le célèbre Marcello Lippi, vainqueur à nombreuses reprises du scudetto et déjà aux commandes de la sélection lors de la Coupe du monde 2006.

Donnée favorite, la sélection est éliminée au premier tour après deux matchs nuls et une défaite face à la Slovaquie.

Historique[modifier | modifier le code]

Après l'Euro la fédération italienne décide de remercier Roberto Donadoni qui avait pour obligation d'amener l'Italie en demi-finale ce qui n'a pas été le cas. La fédération choisit de rappeler l'ancien sélectionneur qui avait gagné la Coupe du monde 2006 : Marcello Lippi. Pour son retour, l'Italie fait un match nul 2-2 face à l'Autriche. Mais elle l'emporte face à Chypre (2-1), lors de son premier match de qualification pour la Coupe du Monde 2010. Ensuite, les champions du monde en titre enchaîneront les victoires dans ces éliminatoires, face à la Géorgie 2-0, et par deux fois contre le Monténégro (2-1 ; 2-0). Mais les transalpins enregistreront deux matches nuls, contre la Bulgarie 0-0 et face à l'Irlande sur le score de 1-1. Mais les performances des Italiens, malgré les résultats, ne convainquirent pas du tout les supporters et les passionnés, l'Italie jouant un football peu attractif et peu spectaculaire, loin, très loin, de ceux qui avaient remporté le titre de champion du monde en 2006...

L'Italie est qualifiée pour la coupe des confédérations 2009, grâce à son titre de champion du monde en 2006. Dans son premier match, les Italiens sont opposés aux États-Unis, mais, pourtant en évoluant à 11 contre 10, ils concèdent l'ouverture du score sur un pénalty d'Altidore, mais ils gagneront finalement 3-1 avec 3 buts dans la dernière demi-heure (doublé de Giuseppe Rossi et but de Daniele De Rossi). Dans son deuxième match, l'Italie s'incline contre l'Égypte contre toute attente. Ils sont surpris peu avant la mi-temps par un coup de tête d'Homos qui donne la victoire à l'Égypte (1-0). Dans son 3e match, l'Italie sombre face au Brésil (0-3) et quitte ainsi la compétition dès le 1er tour[1].

Après cette coupe des confédérations gâchée, l'Italie a encore une mission, se qualifier pour le mondial 2010. Après un match nul face à la Suisse, l'Italie gagne 2-0 contre la Bulgarie. Elle joue ensuite contre la Géorgie (2-0) dans un match très spectaculaire où le joueur géorgien Kaladze (également joueur du Milan AC) marque deux buts contre son camp. Il ne manquait plus qu'un point pour que la Squadra se qualifie. C'est fait lors d'Irlande-Italie à Dublin. L'Italie perdait un zéro à la suite d'un but en lucarne, Camoranesi égalisa. L'Italie perdait 2-1, il restait une minute, Gilardino qui était rentré vingt minutes avant égalisa à la dernière minute. Comme à l'aller, les deux équipes se quittent sur un match nul, ce qui qualifie les Transalpins pour la phase finale.

Les matchs de préparation de l'Italie pour le mondial apparaissent peu convaincants, même si les Italiens n'ont pas coutume d'être les « champions du monde des matches amicaux » : 0-0 le 3 mars contre le Cameroun, défaite 1-2 contre le Mexique le 3 juin et nul 1-1 face à la Suisse le 5 juin. La Squadra Azzurra, misant sur l'expérience, s'est peu renouvelé depuis son précédent titre, les cadres de l'équipe ayant pour la plupart dépassé les trente ans[2].

Le tirage au sort effectué au Cap le 4 décembre 2009, a réservé à l'Italie un plateau assez varié composé du Paraguay, longtemps leader des qualifications d'Amérique du Sud, de la Nouvelle-Zélande qui honorera sa deuxième participation en Coupe du monde et de la jeune Slovaquie à son début. Au moment du tirage, soixante-treize places séparaient au classement FIFA l'Italie, 4eme, et la Nouvelle-Zélande 77eme. Le Paraguay et la Slovaquie étant intercalées respectivement aux 30e et 34e places. La fédération italienne a choisi et pour toute la durée du tournoi auquel participera l'équipe nationale d'établir son quartier général au Southdowns College situé entre Pretoria et Johannesburg. L'endroit composé d'un gymnase et de deux terrains d'entrainement avait été retenu également par l'Italie pour la Coupe des confédérations 2009.

La Nazionale évoluera dans trois villes différentes. Tout d'abord au Cap et le Green Point Stadium pour son premier match de la compétition face au Paraguay, à Nelspruit et le Mbombela Stadium contre la Nouvelle-Zélande et enfin à Johannesburg et l'Ellis Park Stadium pour clôturer le premier tour face aux Slovaques. Ce sont deux premières concernant l'histoire de l'Italie en Coupe du monde. En effet, ni la Nouvelle-Zélande[3] ni la Slovaquie n'ont encore rencontré la Squadra Azzurra en phase finale. Seul le Paraguay pu s'y frotter lors de la Coupe du monde 1950 avec une victoire de l'Italie deux buts à rien (Riccardo Carapellese et Egisto Pandolfini).

Les Italiens ont commencé le premier match de cette coupe du monde contre le Paraguay, ils ont été menés au score sur un coup franc, puis sont revenus grâce à Daniele De Rossi. Le match s'est soldé par un nul (1-1). Lors du deuxième match, la Squadra peine à prendre l'avantage sur la Nouvelle-Zélande. L'équipe italienne est menée au score dès la septième minute. Si une faute d'un défenseur néo-zélandais dans la surface de réparation lui permet d'égaliser sur penalty réussi par Vincenzo Laquinta, et si elle conserve le ballon tout le long du match, l'Italie n'arrache pourtant que le nul (1-1)[4].

Le 24 juin 2010, l'Italie est éliminée de la coupe du monde après une défaite 3-2 contre la Slovaquie, un match à haute tension ayant duré 97 minutes au total. Un but hors-jeu injustement refusé et une volée de Fabio Quagliarella détournée sur la ligne par Martin Škrtel auront raison de l'Italie. L'Italie connaît alors sa première élimination au premier tour de coupe du monde depuis 1974. Cet échec signe la fin de carrière internationale du ballon d'or 2006, Fabio Cannavaro. Cette élimination est aussi considérée comme un des plus grands échecs de l'histoire de la Squadra Azzurra puisque l'équipe termine 26e de la compétition sans aucune victoire, ce qui n'est jamais arrivé dans les précédentes coupes du monde.

L'Italie est aussi le troisième champion du monde en titre à être éliminé dès le 1er tour, après le Brésil en 1966 et la France en 2002. Elle avait cependant déjà perdue au premier tour en tant que tenant du titre en 1950.

Maillots[modifier | modifier le code]

Couleurs Bleu et blanc
Marque Puma
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Pour la troisième fois consécutive, l'équipementier allemand Puma fournit les tenues de la "Nazionale". Elles sont présentées au public à l'occasion du match amical Italie-Cameroun joué à Monaco.

Effectif[modifier | modifier le code]

Numéro / Nom / Sel.(buts) Équipe actuelle Date de naissance J. Soccerball shade.svg Yellow card.svg Yellow card.svgRed card.svg Red card.svg
Gardiens de but
1 Gianluigi Buffon 101(0) médaille d'or, Coupe du Monde Drapeau : Italie Juventus FC 28.01.1978 1 0 0 0 0
14 Morgan De Sanctis (190 cm, 86 kg) / 3(0) Drapeau : Italie SSC Napoli 26.03.1977 0 0 0 0 0
12 Federico Marchetti (186 cm, 76 kg) / 5(0) Drapeau : Italie Cagliari Calcio 07.02.1983 2 0 0 0 0
Défenseurs
13 Salvatore Bocchetti (178 cm, 70 kg) / 4(0) Drapeau : Italie Genoa CFC 30.11.1986 0 0 0 0 0
23 Leonardo Bonucci (190 cm, 82 kg) / 2(1) Drapeau : Italie AS Bari 01.05.1987 0 0 0 0 0
5 Fabio Cannavaro Capitaine Cap. (176 cm, 75 kg) médaille d'or, Coupe du Monde / 133(2) Drapeau : Italie Juventus FC 13.09.1973 2 0 0 0 0
4 Giorgio Chiellini (186 cm, 76 kg) / 29(2) Drapeau : Italie Juventus FC 14.08.1984 2 0 0 0 0
3 Domenico Criscito (183 cm, 70 kg) / 6(0) Drapeau : Italie Genoa FC 30.12.1986 2 0 0 0 0
2 Christian Maggio (184 cm, 79 kg) / 5(0) Drapeau : Italie SSC Napoli 11.02.1982 0 0 0 0 0
19 Gianluca Zambrotta (181 cm, 76 kg) médaille d'or, Coupe du Monde / 94(2) Drapeau : Italie AC Milan 19.02.1977 2 0 0 0 0
Milieux de terrain
16 Mauro German Camoranesi (174 cm, 70 kg) médaille d'or, Coupe du Monde / 53(5) Drapeau : Italie Juventus FC 04.10.1976 2 0 1 0 0
6 Daniele De Rossi (184 cm, 83 kg) médaille d'or, Coupe du Monde / 54(8) Drapeau : Italie AS Roma 24.07.1983 2 1 0 0 0
8 Gennaro Gattuso (177 cm, 77 kg) médaille d'or, Coupe du Monde / 72(1) Drapeau : Italie AC Milan 09.01.1978 0 0 0 0 0
15 Claudio Marchisio (179 cm, 70 kg) / 4(0) Drapeau : Italie Juventus FC 19.01.1986 2 0 0 0 0
22 Riccardo Montolivo (181 cm, 74 kg) / 13(0) Drapeau : Italie AC Fiorentina 18.01.1985 2 0 0 0 0
17 Angelo Palombo (177 cm, 77 kg) / 17(0) Drapeau : Italie UC Sampdoria 25.09.1981 0 0 0 0 0
7 Simone Pepe (178 cm, 73 kg) / 15(0) Drapeau : Italie Udinese Calcio 24.08.1983 2 0 0 0 0
21 Andrea Pirlo (177 cm, 68 kg) médaille d'or, Coupe du Monde / 66(8) Drapeau : Italie AC Milan 19.05.1979 0 0 0 0 0
Attaquants
10 Antonio Di Natale (170 cm, 70 kg) / 33(9) Drapeau : Italie Udinese Calcio 13.10.1977 2 0 0 0 0
11 Alberto Gilardino (184 cm, 76 kg) médaille d'or, Coupe du Monde / 41(16) Drapeau : Italie AC Fiorentina 05.07.1982 2 0 0 0 0
9 Vicenzo Iaquinta (190 cm, 84 kg) médaille d'or, Coupe du Monde / 37(5) Drapeau : Italie Juventus FC 21.11.1979 2 1 0 0 0
20 Giampaolo Pazzini (180 cm, 74 kg) / 8(1) Drapeau : Italie UC Sampdoria 02.08.1984 1 0 0 0 0
18 Fabio Quagliarella (180 cm, 79 kg) / 20(4) Drapeau : Italie SSC Napoli 31.01.1983 0 0 0 0 0
Sélectionneur
Marcello Lippi 12.04.1948
Réserve
Blessé
A.Pirlo Drapeau : Italie
  • La première pré-liste de 30 joueurs donnait quelques indications sur le futur de la Nazionale engagée en Coupe du Monde, en particulier l'âge moyen de l'equipe qui sera de 28 ans. Longtemps critiquée, l'Italie rajeunit legerement son effectif.

En outre, le joueur italien type mesurerait 1,82 m pour un poids de 77 kg.

  • Les 23 joueurs choisis par Lippi proviennent exclusivement de la Serie A. Fabio Cannavaro ayant signé pour le club emirati d'Al-Ahli le 2 juin.

Qualifications[modifier | modifier le code]

L'Italie de Marcello Lippi s'est qualifiée en toute fin d'éliminatoires. Son concurrent le plus sérieux, l'Irlande, l'accrocha à deux reprises et les deux formations durent se partager les points. La Nazionale obtient symboliquement une première place absolue grâce à la meilleure attaque et la meilleure défense du groupe. De plus, aucune défaite ne vient entacher le parcours des champions du monde en titre, non exempts de tout reproche cependant techniquement.

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.) Drapeau : Italie Drapeau : Irlande Drapeau : Bulgarie Drapeau : Chypre Drapeau : Monténégro Drapeau : Géorgie
1 Drapeau : Italie Italie 24 10 7 3 0 18 7 +11 Drapeau : Italie Italie 1-1 2-0 3-2 2-1 2-0
2 Drapeau : Irlande République d'Irlande 18 10 4 6 0 12 8 +4 Drapeau : Irlande République d'Irlande 2-2 1-1 1-0 0-0 2-1
3 Drapeau : Bulgarie Bulgarie 14 10 3 5 2 17 13 +4 Drapeau : Bulgarie Bulgarie 0-0 1-1 2-0 4-1 6-2
4 Drapeau : Chypre Chypre 9 10 2 3 5 14 16 -2 Drapeau : Chypre Chypre 1-2 1-2 4-1 2-2 2-1
5 Drapeau : Monténégro Monténégro 9 10 1 6 3 9 14 -5 Drapeau : Monténégro Monténégro 0-2 0-0 2-2 1-1 2-1
6 Drapeau : Géorgie Géorgie 3 10 0 3 7 7 19 -12 Drapeau : Géorgie Géorgie 0-2 1-2 0-0 1-1 0-0

Buteurs[modifier | modifier le code]

Neuf joueurs ont trouvé le chemin des filets durant ces éliminatoires, le florentin Alberto Gilardino étant le plus prolifique avec quatre réalisations. Andrea Pirlo s'est chargé de transformer l'unique penalty concédé à son équipe. À noter que le Géorgien Kakhaber Kaladze a inscrit deux buts contre son camp en faveur de l'Italie.

Pos Joueur Pays Buts
1 Alberto Gilardino Drapeau : Italie Italie 4
2 Alberto Aquilani Drapeau : Italie Italie 2
2 Antonio Di Natale Drapeau : Italie Italie 2
2 Vincenzo Iaquinta Drapeau : Italie Italie 2
2 Daniele De Rossi Drapeau : Italie Italie 2
6 Andrea Pirlo Drapeau : Italie Italie 1
6 Giampaolo Pazzini Drapeau : Italie Italie 1
6 Fabio Grosso Drapeau : Italie Italie 1
6 Mauro Camoranesi Drapeau : Italie Italie 1

Joueurs utilisés[modifier | modifier le code]

soit un total de 35 joueurs.

Préparation[modifier | modifier le code]

  • Le 2 mai, Marcello Lippi a convoqué 29 joueurs en vue d'un stage a Rome qui prit fin le mercredi suivant.

Voici la liste des joueurs qui y prirent part: Buffon (Juventus), De Sanctis (Napoli), Marchetti (Cagliari), Sirigu (Palermo); Bocchetti (Genoa), Bonucci (Bari), Cannavaro (Juventus), Cassani (Palermo), Chiellini (Juventus), Criscito (Genoa), Grosso (Juventus), Legrottaglie (Juventus), Zambrotta (Milan); Camoranesi (Juventus), Candreva (Juventus), Cossu (Cagliari), Gattuso (Milan), Marchisio (Juventus), Maggio (Napoli) Montolivo (Fiorentina), Palombo (Sampdoria), Pepe (Udinese), Pirlo (Milan); Borriello (Milan), Di Natale (Udinese), Gilardino (Fiorentina), Iaquinta (Juventus), Pazzini (Sampdoria), Quagliarella (Napoli).

  • Le 11 mai, c'est cette fois-ci une liste de 30 joueurs qui est délivrée officiellement à la FIFA. La seule diffèrence réside dans l'arrivée pour le stage de Sestrières de l'attaquant Giuseppe Rossi.
  • Le 1er juin, le sélectionneur toscan a rendu définitive la liste de 23 joueurs, sans grande surprise.
Match amical
3 mars 2010
20h45
historique Historique des rencontres
Italie Drapeau : Italie 0-0
(0-0)
Drapeau : Cameroun Cameroun Stade Louis-II
Monaco,
Spectateurs : 10 752
Arbitrage : Saïd Ennjimi Drapeau de la France France
1 Marchetti, 5 Cannavaro (37'st Cassani), 4 Chiellini, 2 Bonucci, 7 Maggio, 6 De Rossi (1'st Gattuso), 10 Pirlo (1'st Montolivo), 3 Criscito (1'st Marchisio), 8 Cossu, 11 Di Natale (16'st Quagliarella), 9 Borriello (1'st Pazzini)
Équipes
Match amical
30 mai 2010
11h00
Italie Drapeau : Italie 2-0
(2-0)
Unione Sportiva Russi Stadio Comunale
Sestriere,
Match amical
30 mai 2010
12h00
Italie Drapeau : Italie 8-0
(5-0)
Settimo Torinese Stadio Comunale
Sestriere,
Match amical
3 juin 2010
20h45
historique Historique des rencontres
Italie Drapeau : Italie 1-2
(0-1)
Drapeau : Mexique Mexique Stade Roi Baudouin
Bruxelles, Belgique
Spectateurs : 41 700
Arbitrage : Johan Verbist Drapeau de la Belgique Belgique

Vela

Buffon;Zambrotta,Bonucci,Cannavaro,Criscito;Pirlo,De Rossi,Marchisio;Iaquinta,Di Natale (Pepe 45'),Gilardino
Équipes
Perez;Aguilar,Rodriguez,Osorio,Salcido;Marquez (Barrera 45'),Juarez,Torrado;Dos Santos,Vela,Hernandez
Match amical
5 juin 2010
historique Historique des rencontres
Suisse Drapeau : Suisse 1-1
(1-1)
Drapeau : Italie Italie Stade de Genève
Genève, Suisse
Arbitrage : Hervé Piccirillo Drapeau de la France France
Benaglio; Lichtsteiner, Senderos, Grichting, Ziegler; Inler, Huggel, Behrami, Fernandes; Nkufo, Frei.
Équipes
Buffon; Zambrotta (Criscito 81'), Chiellini, Bocchetti, Maggio; Montolivo, Palombo, Gattuso (Iaquinta 86'); Quagliarella (Di Natale 66'), Cossu (Pepe 46'); Pazzini (Gilardino 77').

Calendrier et résumés des rencontres[modifier | modifier le code]

  • Le 9 juin, l'équipe d'Italie atterrit à Johannesburg, à cinq jours de son premier match face au Drapeau : Paraguay Paraguay. Elle enchaine directement avec un premier entrainement.
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Drapeau : Paraguay Paraguay 5 2 1 1 0 3 1 +2
2 Drapeau : Slovaquie Slovaquie 4 2 1 1 1 4 5 -1
3 Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 3 2 0 3 0 2 2 0
4 Drapeau : Italie Italie 2 2 0 2 1 4 5 -1
14 juin 2010
20:30 UTC+2
historique Historique des rencontres
Italie Drapeau : Italie 1 – 1
(0 – 1)
Drapeau : Paraguay Paraguay Green Point Stadium, Le Cap
Spectateurs : 62 869
Arbitrage : Drapeau : Mexique Benito Archundia[5]

Daniele De Rossi But inscrit après 63 minutes 63e

Antolín Alcaraz But inscrit après 39 minutes 39e

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Italie
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Paraguay
Drapeau de l'Italie
Italie :
G 1 Gianluigi Buffon Remplacé après 46 minutes 46e
D 3 Domenico Criscito
D 4 Giorgio Chiellini
D 5 Fabio Cannavaro Capitaine
M 6 Daniele De Rossi But inscrit après 63 minutes 63e
M 7 Simone Pepe
A 9 Vicenzo Iaquinta
A 11 Alberto Gilardino Remplacé après 72 minutes 72e
M 15 Claudio Marchisio Remplacé après 59 minutes 59e
D 19 Gianluca Zambrotta
M 22 Riccardo Montolivo
Remplaçants :
G 12 Federico Marchetti Entré après 46 minutes 46e 
G 14 Morgan De Sanctis
D 2 Christian Maggio
M 8 Gennaro Gattuso
A 10 Antonio Di Natale Entré après 72 minutes 72e 
D 13 Salvatore Bocchetti
M 16 Mauro Camoranesi Entré après 59 minutes 59e  Averti après 70 minute(s) 70e
M 17 Angelo Palombo
A 18 Fabio Quagliarella
A 20 Giampaolo Pazzini
M 21 Andrea Pirlo
D 23 Leonardo Bonucci
Sélectionneur :
Drapeau : Italie Marcello Lippi
ITA-PAR 2010-06-14.svg
Drapeau du Paraguay
Paraguay :
G 1 Justo Villar Capitaine
D 3 Claudio Morel Rodríguez
M 6 Carlos Bonet
M 13 Enrique Vera
D 14 Paulo da Silva
M 15 Víctor Cáceres Averti après 62 minute(s) 62e
M 16 Cristian Riveros
D 17 Aureliano Torres Remplacé après 60 minutes 60e
A 18 Nelson Valdez Remplacé après 68 minutes 68e
A 19 Lucas Barrios Remplacé après 76 minutes 76e
D 21 Antolín Alcaraz But inscrit après 39 minutes 39e
Remplaçants :
G 12 Diego Barreto
G 22 Aldo Bobadilla
D 2 Darío Verón
D 4 Denis Caniza
D 5 Julio César Cáceres
A 7 Óscar Cardozo Entré après 76 minutes 76e 
M 8 Édgar Barreto
A 9 Roque Santa Cruz Entré après 68 minutes 68e 
A 10 Édgar Benítez
M 11 Jonathan Santana Entré après 60 minutes 60e 
M 20 Néstor Ortigoza
A 23 Rodolfo Gamarra
Sélectionneur :
Drapeau : Argentine Gerardo Martino

Assistants :
Drapeau du Canada Hector Vergara
Drapeau du Mexique Marvin Torrentera
Quatrième arbitre :
Drapeau du Salvador Joel Aguilar
Cinquième arbitre :
Drapeau du Salvador Juan Zumba

Homme du Match :
Drapeau du Paraguay Antolín Alcaraz


20 juin 2010
16:00 UTC+2
historique Historique des rencontres
Italie Drapeau : Italie 1 – 1
(1 – 1)
Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Mbombela Stadium, Nelspruit
Spectateurs : 38 229
photos du match
Arbitrage : Drapeau : Guatemala Carlos Batres

Iaquinta But inscrit après 29 minutes 29e (pén.)

Rapport

But inscrit après 7 minutes 7e Smeltz

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Italie[6]
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Nouvelle-Zélande[6]
Drapeau de l'Italie
Italie :
12 Federico Marchetti
3 Domenico Criscito
4 Giorgio Chiellini
5 Fabio Cannavaro Capitaine
6 Daniele De Rossi
7 Simone Pepe Remplacé après 46 minutes 46e
9 Vicenzo Iaquinta
11 Alberto Gilardino Remplacé après 46 minutes 46e
15 Claudio Marchisio Remplacé après 61 minutes 61e
19 Gianluca Zambrotta
22 Riccardo Montolivo
Remplaçants :
10 Antonio Di Natale Entré après 46 minutes 46e 
16 Mauro Camoranesi Entré après 46 minutes 46e 
20 Giampaolo Pazzini Entré après 61 minutes 61e 
Sélectionneur :
Drapeau : Italie Marcello Lippi
ITA-NZL 2010-06-20.svg
Drapeau de la Nouvelle-Zélande
Nouvelle-Zélande :
1 Mark Paston
3 Tony Lochhead
4 Winston Reid
5 Ivan Vicelich Remplacé après 80 minutes 80e
6 Ryan Nelsen Capitaine Averti après 87 minute(s) 87e
7 Simon Elliott
9 Shane Smeltz
10 Chris Killen Remplacé après 90+3 minutes 90+3e
11 Leo Bertos
14 Rory Fallon Remplacé après 62 minutes 62e Averti après 14 minute(s) 14e
19 Tommy Smith Averti après 28 minute(s) 28e
Remplaçants :
13 Andrew Barron Entré après 90+3 minutes 90+3e 
20 Chris Wood Entré après 62 minutes 62e 
21 Jeremy Christie Entré après 80 minutes 80e 
Sélectionneur :
Drapeau : Nouvelle-Zélande Ricki Herbert

Assistants :
Drapeau du Costa Rica Leonel Leal
Drapeau du Honduras Carlos Pastrana
Quatrième arbitre :
Drapeau du Mali Koman Coulibaly
Cinquième arbitre :
Drapeau du Maroc Redouane Achik

Homme du Match :
Drapeau de l'Italie Daniele De Rossi


24 juin 2010
16:00 UTC+2
historique Historique des rencontres
Slovaquie Drapeau : Slovaquie 3–2
(1–0)
Drapeau : Italie Italie Ellis Park, Johannesburg
Spectateurs : 53 412
photos du match
Arbitrage : Drapeau : Angleterre Howard Webb

Róbert Vittek But inscrit après 25 minutes 25e But inscrit après 73 minutes 73e
Kamil Kopúnek But inscrit après 89 minutes 89e

Rapport

But inscrit après 81 minutes 81e Antonio Di Natale
But inscrit après 90+2' minutes 90+2'e Fabio Quagliarella

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Slovaquie
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Italie
Drapeau de la Slovaquie
Slovaquie :[7]
Gardien de but 1 Ján Mucha Averti après 82 minute(s) 82e
2 Peter Pekarík Averti après 50 minute(s) 50e
3 Martin Škrtel
5 Radoslav Zabavník
6 Zdeno Štrba Remplacé après 87 minutes 87e Averti après 16 minute(s) 16e
11 Róbert Vittek Remplacé après 90+2 minutes 90+2e
15 Miroslav Stoch
16 Ján Ďurica
17 Marek Hamšík Capitaine
18 Erik Jendrišek Remplacé après 90+4 minutes 90+4e Averti après 40 minute(s) 40e
19 Juraj Kucka
Remplaçants :
9 Stanislav Šesták Entré après 90+2 minutes 90+2e 
20 Kamil Kopúnek Entré après 87 minutes 87e 
22 Martin Petráš Entré après 90+4 minutes 90+4e 
Sélectionneur :
Drapeau : Slovaquie Vladimír Weiss
SVK-ITA 2010-06-24.svg
Drapeau de l'Italie
Italie :[7]
Gardien de but 12 Federico Marchetti
3 Domenico Criscito Remplacé après 46 minutes 46e
4 Giorgio Chiellini Averti après 67 minute(s) 67e
5 Fabio Cannavaro Capitaine Averti après 31 minute(s) 31e
6 Daniele De Rossi
7 Simone Pepe Averti après 76 minute(s) 76e
8 Gennaro Gattuso Remplacé après 46 minutes 46e
9 Vicenzo Iaquinta
10 Antonio Di Natale
19 Gianluca Zambrotta
22 Riccardo Montolivo Remplacé après 56 minutes 56e
Remplaçants :
2 Christian Maggio Entré après 46 minutes 46e 
18 Fabio Quagliarella Entré après 46 minutes 46e  Averti après 83 minute(s) 83e
21 Andrea Pirlo Entré après 56 minutes 56e 
Sélectionneur :
Drapeau : Italie Marcello Lippi

Assistants :
Drapeau de l'Angleterre Darren Cann
Drapeau de l'Angleterre Michael Mullarkey
Quatrième arbitre :
Drapeau de la France Stephane Lannoy
Cinquième arbitre :
Drapeau de la France Eric Dansault

Homme du Match :
Drapeau de la Slovaquie Róbert Vittek

Déclarations[modifier | modifier le code]

  • À l'issue du tirage au sort, les sélectionneurs des futurs adversaires de l'Italie ont livré leur commentaire.

Gerardo Martino, sélectionneur du Paraguay : « Un bon résultat face aux champions du monde en titre sera très certainement un exploit et un espoir pour cette compétition ».

Brian Turner, sélectionneur adjoint de la Nouvelle-Zélande : « Après 28 ans d'absence affronter l'Italie est un véritable défi. Notre objectif est simple : gagner le respect du monde entier. »

Vladimír Weiss, sélectionneur de la Slovaquie : « Ce sera dur de jouer les champions du monde, ils ont une grande expérience qui nous fait défaut. Mais je pense que ce sera dur pour tout le monde. »

Giancarlo Abete, président de la FIGC : « Il ne faut pas oublier que l'Italie est championne du monde, cependant de nombreuses équipes furent meilleures que la nôtre durant ces quatre dernières années. Les favoris seront sans surprise l'Espagne, l'Angleterre, l'Argentine et le Brésil, mais nous avons confiance en nos 23 joueurs. Les valeurs d'un homme ressortent toujours lors d'un événement aussi important que la Coupe du monde de football. »[8]

Marcello Lippi, sélectionneur de la Nazionale : « Notre équipe est l'une des plus vieilles du tournoi mais je n'ai jamais vu un champion du monde en titre se présenter avec 23 joueurs differents. L'Italie n'est jamais partie favorite mais cinq-six équipes ont toujours pour but de remporter la compétition et nous en faisons partie. La technique ne sera pas la seule à faire le travail. »[9]

Diffusion[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Baptiste Desprez et AFP, « L'Italie humiliée, éliminée », Eurosport,‎ 22 juin 2009 (consulté le 17 mars 2014)
  2. Onze Mondial Hors-Série, Le Guide de la coupe du monde 2010, avril-mai 2010, p 94
  3. Les deux équipes se sont rencontrées en Afrique du Sud lors de la Coupe des confédérations, avec une victoire 4 à 3 de l'Italie.
  4. AFP, « Coupe du Monde - L'Italie tenue en échec par la Nouvelle-Zélande », Le Point.fr,‎ 20 juin 2010 (consulté le 17 mars 2014)
  5. (en) « Referee designations for matches 1-16 », FIFA.com (consulté le 11 juin 2010)
  6. a et b (en) « Tactical Line-up - Group F - Italy-New Zealand » [PDF]
  7. a et b (en) « Tactical Line-up - Group F - Slovakia-Italy » [PDF]
  8. http://www.gazzetta.it/Speciali/Mondiale_2010/Squadre/09-06-2010/italia-sudafrica-7124651654.shtml
  9. http://www.figc.it/it/204/24977/2010/06/News.shtml