Équipe d'Argentine de football féminin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drapeau : Argentine Équipe d'Argentine féminine
logo
Généralités
Confédération CONMEBOL
Couleurs Bleu ciel, blanc et noir
Classement FIFA en diminution 36e (7 décembre 2012)[1]
Personnalités
Sélectionneur Drapeau : Argentine José Carlos Borrello
Rencontres officielles historiques
Premier match Argentine Drapeau : Argentine 3 - 2 Drapeau : Chili Chili
(3 décembre 1993)
Plus large victoire Argentine Drapeau : Argentine 12 - 0 Drapeau : Bolivie Bolivie
(12 janvier 1995)
Plus large défaite Allemagne Drapeau : Allemagne 11 - 0 Drapeau : Argentine Argentine
(10 septembre 2007)
Palmarès
Coupe du monde Phases finales : 2
1er tour en 2003 et 2007
Sudamericano Femenino Phases finales : 5
médaille d'or, Amérique du Sud Vainqueur en 2006
Maillots
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Actualités
Pour les résultats en cours, voir :
Équipe d'Argentine de football féminin en 2014

L'équipe d'Argentine de football féminin est l'équipe nationale qui représente l'Argentine dans les compétitions majeures de football féminin : la Coupe du Monde de football féminin, les Jeux olympiques d'été et la Sudamericano Femenino[2]. Elle est sous l'égide de la Fédération d'Argentine de football, membre de la FIFA et du CONMEBOL.

La sélection argentine fait partie des deux nations qui dominent le continent sud-américain avec le Brésil. Qualifiée lors des deux dernières éditions de la Coupes du Monde, elle n'est jamais parvenue à franchir le premier tour, en revanche en Sudamericano Femenino, elle est la première sélection à avoir battu le Brésil lors de la finale de l'édition 2007 et y a décroché son seul titre dans une compétition internationale. À noter que l'Argentine ne s'est jamais qualifiée pour les Jeux olympiques d'été. Elle occupe actuellement la 28e place au classement FIFA.

Elles évoluent dans les mêmes couleurs que l'équipe d'Argentine masculine c'est-à-dire maillot rayé bleu et blanc, short noir et chaussettes blanches. Leur surnom est l' "albiceleste"[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Argentine dispute son premier match international lors d'une rencontre amicale contre le Chili le 3 décembre 1993 à Santiago avec une victoire 3-2[4]. Deux ans plus tard, elle participe à sa première compétition internationale à l'occasion de la Sudamericano Femenino 1995, elle termine finaliste de la compétition derrière le Brésil[5] et se positionne comme deuxième nation forte du continent sud-américain. En revanche, cette place de finaliste ne lui permet pas de se qualifier pour la coupe du monde 1995 en Suède et pour les Jeux olympiques de 1996 à Atlanta.

Lors de la Sudamericano Femenino 1998, elle confirme son rang de seconde nation sud-américaine en parvenant de nouveau en finale après avoir battue le Pérou en demi-finale aux tirs aux buts (1-1; 5-4 aux t.a.b.) mais est battue sèchement par le Brésil sur le score de 7-1, cette place de finaliste l'oblige à disputer des matchs de barrage de qualification pour la coupe du monde 1999 contre le Mexique (arrivé seconde de la zone CONCACAF derrière le Canada, les États-Unis étant déjà qualifiée en tant que pays hôte[6]) mais elle est éliminée par cette dernière (battue 3-1 au Mexique et 3-2 à Buenos Aires)[7].

En 2003, l'Argentine, après s'être qualifiée dans un premier tour en battant le Paraguay (3-0) et l'Uruguay (8-0) pour terminer première de son groupe, accède au tournoi final de la Sudamericano Femenino 2003 qui regroupe quatre équipes (Argentine, Brésil, Colombie et Pérou), elle termine seconde de ce tournoi après avoir battue la Colombie 3-2, tenue en échec le Pérou (1-1) et avoir été battue par le Brésil (2-3). Cette seconde place lui permet de se qualifier pour la première fois de son histoire en coupe du monde qui a lieu la même année aux États-Unis[8]. Pour préparer l'évènement, elle dispute les Jeux panaméricains de Saint-Domingue, elle termine quatrième de la compétition après des défaites contre le Brésil (1-2) et le Mexique en match de classement (1-4)[9]. Pour sa première participation à la coupe du monde, l'Argentine termine dernière de son groupe avec trois défaites en autant de matchs : défaites contre le Japon (0-6), le Canada (0-3) et l'Allemagne (1-6), elle aura encaissé quinze buts pour un seul marqué face aux futures championnes du monde[10]. Elle ne participe pas aux Jeux olympiques de 2004 à Athènes car la CONMEBOL a décidé d'attribuer le qualification au Brésil en raison de ses victoire en Sudamericano Femenino 2003 et des Jeux panaméricains 2003[11].

Trois ans plus tard, durant la Sudamericano Femenino 2006 organisée en Argentine, l'Argentine parvient à terminer première de son groupe lors de la phase de poule avec quatre victoires (2-1 contre l'Uruguay, 8-0 contre le Chili, 1-0 contre l'Équateur et 6-0 contre la Colombie) et se qualifie pour la tournoi final qui se dispute entre quatre nations (Argentine, Brésil, Paraguay et Uruguay). Tenue en échec lors du premier match par le Paraguay 0-0, elle domine ensuite l'Uruguay 2-0, le troisième match décisif contre le Brésil voit la victoire surprise de l'Argentine 2-0 qui remporte pour la première fois la compétition mettant ainsi fin à l'invincibilité des Brésiliennes dans cette compétition depuis sa création. Il s'agit du premier titre décroché par la sélection argentine, lui permettant par la même occasion de se qualifier pour la coupe du monde 2007[12]. Durant l'été 2007, elle participe de nouveau aux Jeux panaméricains pour sa préparation, elle sera éliminée dès le premier tour malgré une victoire acquise contre le Mexique (1-0), mais elle est battue ensuite par les États-Unis (0-3)[13]. Forte de son titre continental, les Argentines misent beaucoup sur cette coupe du monde pour évaluer les efforts effectués ces dernières années, mais lors du match d'ouverture contre les tenantes du titre allemandes, elles subissent leur plus large défaite de leur histoire sur le score de 11-0. Elles ont du mal à se remettre en confiance, comme le prouvent les deux matchs suivants qu'elles perdent également contre le Japon (0-1) et l'Angleterre (1-6), terminant comme quatre ans plus tôt à la dernière place de leur groupe avec trois défaites[14].

Parcours dans les compétitions internationales[modifier | modifier le code]

Le football féminin au niveau des sélections nationales en Amérique du Sud est organisé autour de trois grandes compétitions internationales : la Coupe du monde mis en place en 1991 par la FIFA qui réunit les meilleures nations mondiales et où tous les continents y ont leur(s) représentant(s), les Jeux olympiques mis en place en 1996 par le CIO qui autorise une compétition de football féminin (sans restriction d'âge[15] contrairement aux hommes[16]) où tout comme la Coupe du monde chaque continent dispose d'un représentant ou plus, enfin la Sudamericano Femenino mise en place par le CONMEBOL qui est un tournoi continental où seules les sélections sud-américaines y sont réunies. Il existe d'autres tournois comme les Jeux panaméricains, mais qui revêtent d'une importance moindre par rapport aux trois autres compétitions et sont disputés en général dans le cadre d'une préparation à un mondial[17].

Parcours en Coupe du Monde[modifier | modifier le code]

Performances de l'Argentine en Coupe du monde.
Édition Performance J V N D BP BC
1991 Non inscrite 0 0 0 0 0 0
1995 Non qualifiée 0 0 0 0 0 0
1999 Non qualifiée 0 0 0 0 0 0
2003 1er tour 3 0 0 3 1 15
2007 1er tour 3 0 0 3 1 18
Total - 6 0 0 6 2 33

Le tableau ci-contre récapitule les performances de l'Argentine en coupe du monde. Les Argentines ne se sont qualifiées qu'à deux reprises en Coupe du monde (en 2003 et en 2007), sans parvenir à remporter un seul match.

Seule nation sud-américaine à avoir participé à une phase finale de coupe du monde avec le Brésil, l'Argentine avec ses deux participations présentent un bilan peu honorable avec deux éliminations au premier tour de la compétition, de plus elle fut battue dans tous ses matchs (six défaites en six matchs) avec deux buts inscrits pour trente-trois encaissés.

Parcours aux Jeux olympiques d'été[modifier | modifier le code]

À trois reprises, elle a eu la possibilité de se qualifier pour les Jeux olympiques, mais fut à chaque fois devancée par ses voisines brésiliennes.

  • 1996 : non qualifiée
  • 2000 : non qualifiée
  • 2004 : non qualifiée
  • 2008 : 1er tour

Parcours en Sudamericano Femenino[modifier | modifier le code]

Performances de l'Argentine en Sudamericano Femenino.
Édition Performance J V N D BP BC
1991 Non inscrite 0 0 0 0 0 0
1995 Finaliste 5 3 0 2 18 11
1998 Finaliste 6 4 1 1 18 9
2003 Finaliste 5 3 1 1 17 6
2006 Vainqueur 7 6 1 0 21 1
2010 Quatrième 7 3 1 3 7 2
Total - 30 19 4 7 81 34

Le tableau ci-contre récapitule les performances de l'Argentine en Sudamericano Femenino. Absente en 1991, elles terminent à l'occasion des éditions 1995, 1998 et 2003 à la place de dauphin derrière le Brésil. En 2006, elles réussissent à détrôner le Brésil en parvenant à les battre et devient la seconde nation à inscrire son nom au palmarès de cette compétition en infligeant ainsi la première défaite des brésiliennes de leur histoire dans cette compétition sur le score de 2-0. En 2010, les tenantes du titre finissent à la quatrième place de la compétition.

Autres tournois[modifier | modifier le code]

À deux occasions, l'Argentine a pris part aux Jeux panaméricains, en 2003 à Saint-Domingue elle prend la quatrième place (battue 4-1 par le Mexique dans le match de classement pour la troisième place). En 2007 au Brésil, elle ne parvient pas à se qualifier pour les demi-finales en raison de sa troisième place dans son groupe derrière les États-Unis et le Mexique). Il en est de même en 2011 au Mexique, les Argentines terminant dernières de leur groupe derrière le Brésil, le Canada et le Costa Rica.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Classement mondial féminin de la FIFA », sur fr.fifa.com,‎ 7 décembre 2012 (consulté le 18 mars 2013).
  2. Sudamericano Femenino : Compétition internationale entre nations d'Amérique du Sud qui se tient tous les quatre ans. l'équivalent de la Copa América pour les hommes.
  3. albiceleste : Albi/o signifiant en espagnol clair/blanc et celeste bleu clair.
  4. Matchs de l'Argentine entre 1993 et 2006 sur rsssf.com.
  5. Résultats de la Sudamericano Femenino 1995 sur rsssf.com.
  6. Résultats des qualifications de la zone CONCACAF sur rsssf.com.
  7. Résultats de la Sudamericano Femenino 1998 et des matchs de barrages pour la coupe du monde 1999 sur rsssf.com.
  8. Résultats de la Sudamericano Femenino 2003 sur rsssf.com.
  9. Résultats des Jeux Panaméricains 2003 sur rsssf.com.
  10. résultats de la coupe du monde 2003 sur rsssf.com.
  11. Décision de la CONMEBOL (CSF) pour l'attribution de la qualification aux JO 2004 sur rsssf.com.
  12. résultats de la Sudamericano Femenino 2006 sur rsssf.com.
  13. Résultats des Jeux panaméricains sur rsssf.com.
  14. Résultats de la coupe du monde 2007 de l'Argentine sur fifa.com.
  15. Histoire du football féminin sur cio.org, "Contrairement au football masculin, aucune restriction d’âge ne s’applique au tournoi."
  16. Dans le tournoi olympique, les équipes nationales masculines se voient obliger d'aligner seulement de joueurs de moins de 23 ans, à l'exception de trois joueurs s'ils le désirent.
  17. Mondial : surnom de la Coupe du monde.

Liens externes[modifier | modifier le code]