Équipe cycliste Chocolade Jacques-Wincor Nixdorf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chocolade Jacques-Wincor Nixdorf
{{#if:
Informations
Code UCI CHO 2004
MAR 2002-2003
VDC 2000-2001
HOM 1998-1999
CED 1995-1997
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Création 1995
Disparition 2004
Discipline(s) Route
Budget 30 millions de francs belges en 2002
Statut GSII 1996-2003
GSI 2004
Marque de cycles MBK 2004
Gir's 2002-2003
Veneto-Orbea 1999-2001
Cycles Bernard Hinault 1998
Basso 1997
Leleu 1995-1996
Encadrement
Manager général Didier Paindavaine 1995-2003
Joseph Braeckevelt 2004
Manager sportif Joseph Braeckevelt
Directeur technique Andreï Tchmil 2003-2004
Directeur sportif Denis Gonzalez : 1995-06/1997-1999
Directeur sportif Johan Capiot 2004
Directeur sportif Daniel Dubois 2001-2003
Directeur sportif Alain de Roo 1995-1997
Directeur sportif Frans Assez 1997-1998
Ancien(s) nom(s)
1995
1996-1997
1998-1999
2000-2001
2002
2003
2004
Cedico-Sunjets-Ville de Charleroi
Cedico-Ville de Charleroi
Home Market-Ville de Charleroi
Ville de Charleroi-New Systems
Marlux - Ville de Charleroi
Marlux - Wincor-Nixdorf
Chocolade Jacques-Wincor Nixdorf

L'équipe Chocolade Jacques-Wincor Nixdorf est une ancienne équipe cycliste belge. Elle fut créée en 1995 sous le nom de Cedico-Sunjets-Ville de Charleroi par Didier Paindavaine[1]. L'équipe se voulait au début une équipe promotionnelle, pendant de Vlaanderen 2002 en Wallonie[réf. nécessaire]. Mais au fil des années, elle devient une équipe majeure en Belgique sans pour autant perdre son identité. En 2003, Didier Paindavaine partit laissant l'équipe à Andreï Tchmil. Elle disparut en 2004 après avoir accédé à la première division. Une partie de l'équipe forme la nouvelle équipe Jartazi.

Histoire[modifier | modifier le code]

Une genèse difficile[modifier | modifier le code]

L'équipe cycliste Marlux naît d'un projet de Didier Paindaveine qui s'occupait alors de l'équipe Eurotel. En effet, début 1993, alors que son équipe vient de péricliter faute d'argent, il débauche la chaîne de supermarchés Cédico dont le marché se situe en région wallonne et dans le Nord-Pas-de-Calais. Ne pouvant monter une équipe pour la saison 1993, il décide de devenir directeur sportif dans l'équipe Russ-Baikal qui participe au Tour d'Espagne[2]. Fin 1993, il décide de sauter le pas et se lance dans la création d'une équipe qui aurait pour but de permettre aux jeunes cyclistes wallons de passer professionnels avant de faire leurs preuves. À nouveau, il se rend compte que le palier va être plus difficile à franchir que prévu. Il décide donc à nouveau de diriger une équipe en place, l'équipe Catavana[3], composée d'un effectif regroupant des stars sur le déclins et des jeunes coureurs débutants. À la fin de l'année 1994, l'équipe Cédico voit le jour avec un budget de 30 millions de francs. Elle est basée à Charleroi. Cette ville, qui avait refusé dans un premier temps en 1994, offre son partenariat à l'équipe après avoir eu connaissance du projet[4].

Cédico[modifier | modifier le code]

1995[modifier | modifier le code]

L'équipe Cédico naît à la fin de l'année 1994 d'un montage public et privé, rassemblant la ville de Charleroi, les supermarchés Cédico et Sunjets, une agence de voyage qui décide de sponsoriser l'équipe. L'équipe dispose d'un budget de 30 millions de francs belges sur trois ans soit l'un des plus petits budget du peloton professionnel. Elle se veut d'emblée le pendant wallon de l'équipe Vlaanderen 2002[5]. Le recrutement est donc effectué en conséquence avec une majorité de jeunes wallons et quatre étrangers. L'équipe ne présente pas vraiment de tête d'affiche apte à la faire sélectionner sur les épreuves de coupe du monde ou sur les grandes courses.

Les débuts officiels ont lieu à l'occasion du Tour Méditerranéen. L'équipe essuie les plâtres pendant toute la première partie de saison en apprenant le monde professionnel. Par exemple au Grand Prix Sigma, le premier coureur Pascal Duez finit à 9 minutes de Johan Capiot, vainqueur[6]. L'équipe participe à la Flèche wallonne qui prend son départ de Charleroi. Le meilleur coureur semble Sebastien Van den Abeele qui réussit de nombreuses places d'honneurs en début de saison[7]. Un autre jeune semble se distinguer, Olivier Van Coningsloo dont le père Georges fut l'un des meilleurs coureurs belges amateurs. Van Coningsloo réussit en effet un bon début de saison mais ne réussit pas à confirmer[8]. Fin juillet l'équipe remporte son unique victoire de l'année au Circuit de Getxo, grâce au Finlandais Hietanen. La fin de la saison est plus difficile mais le manager est globalement satisfait de sa première année. Paindavaine ne conserve pas à l'issue de la saison Dubois, Mortier et Meunier qui ne l'ont pas satisfait. Il recrute le très prometteur Thierry Marichal à qui il offre l'occasion de faire ses preuves. L'ancien Franck Van den Abeele vient aussi grossir l'effectif en tant que capitaine de route[9]. L'année se conclut sur un bilan mitigé puisque Paindavaine ne parvient pas à convaincre Dernies de signer[10].

1996[modifier | modifier le code]

L'année 1996 commence avec l'arrivée de Frank Van den Abeele en qualité de meneur et de Stéphane Hennebert qui vient de l'équipe Le Groupement. Hennebert fut chez les espoirs double vainqueur du Het Volk. Frank Van den Abeele fut l'un des meilleurs espoirs belges mais tarde à confirmer. Il arrive chez Cédico pour se relancer. Durant l'intersaison Denis Gonzales et Didier Paindaveine changent les méthodes d’entraînement en privilégiant le ski de fond et le VTT[11]. Cédico débute au Grand prix la Marseillaise où Hennebert est tenant du titre. Ensuite, l'équipe poursuit sa tournée dans le sud de la France. Elle fait débuter le jeune Thierry Marichal, qui a repoussé les offres de Force Sud et Lotto et ne tarde pas à être remarqué par ses qualités lui[12].

Le début de la saison est bien meilleur que l'année précédente dès le début de la saison belge. Stéphane Hennebert termine second du Samyn à Fayt-le-Franc au terme d'une course où la Cédico a été présente de bout en bout puisqu'Anthony Rokia fait partie de l'échappée matinale. Il récidive la semaine suivante du Grand Prix de Lillers[13]. Ce bon début de saison est concrétisé début avril par Marc Bouillon qui remporte le Tour d'Armorique en solitaire. Bouillon remporte ensuite la Route Adélie de Vitré. Lors de Liège-Bastogne-Liège, la première manche de coupe du monde à laquelle l'équipe participe, le meilleur coureur de l'équipe, Cédico Hennebert, finit hors-délais. Elle fait toutefois mieux que Lotto qui à déjà abandonné dans son ensemble lors du passage de la Haute-Levée[14]. Franck Van den Abeele débute le mois de mai sur une victoire au Ruban Granitier Breton, et termine troisième du classement général. À la fin du mois de mai après des Quatre jours de Dunkerque tranquilles, l'équipe remporte la dernière étape des Quatre jours de l'Aisne[15].

La suite de la saison est plus difficile. Seule bonne nouvelle, le partenariat est très tôt renouvelé par Cédico courant août. De plus, le recrutement se fait en recherche de bons coureurs pour épauler les jeunes et leur permettre de progresser. L'équipe recrute Jean-Pierre Heynderickx en qualité de capitaine de route. En revanche, Hennebert part chez Tonnisteiner. L'équipe ne parvient pas à recruter Ludovic Capelle qui reste chez les amateurs.

1997 : Thierry Marichal remporte le Tour de Wallonie[modifier | modifier le code]

Cedico agrémentée de la marque de pâtes Lustucru décide d'augmenter sa participation dans l'équipe. Le budget passe à 40 millions de francs belges. Ce budget permet à l'équipe de se procurer du matériel de meilleure qualité. Paindavaine s'adjoint également les services d'un médecin et d'Alain De Roo, ancien coureur devenu directeur sportif au Royaume-Uni. De plus Michel Nottebart est recruté pour amener Heynderickx le mieux possible dans les sprints massifs. L'équipe se veut donc ambitieuse en ce début 1997. Pourtant le début de saison comme en 1995 va lui donner tort[16]. Le début de saison se déroule sans résultat notable hormis le titre de champion de Finlande de Hietanen. Denis Gonzales part fin juin s'occuper de l'équipe US-Postal

L'équipe accueille le jeune Letton Raivis Belohvoščiks, vainqueur à deux reprises de Liège-Bastogne-Liège espoirs. Belohvosciks fait forte impression lors de la fin de saison où l'équipe relève la tête. L'équipe se distingue notamment lors du Tour des Régions wallonnes qui voit Belohvosciks remporter la cinquième étape. Thierry Marichal est présent tous les jours à l'avant. L'équipe Cédico soudée déjoue les plans de l'équipe Vlaanderen 2002 qui cherche à reprendre le maillot[17]. Thierry Marichal remporte l'épreuve, devançant Nico Mattan pourtant plus expérimenté et dans une meilleure équipe. Grâce à la victoire de Marichal, le destin d'une équipe condamnée à disparaître faute de sponsor, Cédico étant sur le point d'être racheté par le leader français du hard-discount ED, change radicalement[18]. La victoire relance l'équipe qui se distingue en fin de saison ce qui lui permet de retrouver en fin d'année un repreneur après de difficiles négociations qui n'aboutissent que fin novembre[19]. L'équipe absorbe l'équipe RDM, récupérant son directeur sportif Frans Assez. Elle sera sponsorisée par Home Market, numéro 1 de la décoration en Belgique, qui succède début 1998 à Cédico. L'équipe recrute en prime le champion olympique de VTT Bart Brentjens, qui concourra sur route en parallèle à son programme VTT.

Home Market[modifier | modifier le code]

1998 Une année de transition[modifier | modifier le code]

L'année 1998 débute par la venue d'un nouveau sponsor. L'équipe profondément renouvelée : elle compte un nouveau directeur sportif, le Flamand Frans Assez. Son fils Ronny est également recruté. L'équipe engage deux vététistes : Filip Meirhaeghe et le champion olympique Bart Brentjens, qui souhaite se consacrer davantage à la route. La saison débute au Trophée Luis Puig. L'équipe compte aussi Ludovic Capelle, jeune espoir de Namur qui ne tarde pas à se faire remarquer par sa pointe de vitesse lors des arrivées[20].

Globalement le début de l'année est conforme aux attentes de Paindaveine. L'équipe participe à la Flèche wallonne comme chaque année. L'épreuve part de son fief de Charleroi où la course a été relocalisée après un détour par Spa-Francorchamps entre 1986 et 1997[21]. L'équipe se fait davantage remarquer en VTT que sur route. Meirhaeghe remporte la manche de coupe du monde de Saint-Wendel en Sarre[22]. L'équipe cherche à rééditer des performances semblables sur route. Il faut attendre la seconde partie de la saison pour voir l'équipe accomplir des performances significatives. Ludovic Capelle remporte la seule victoire de l'équipe cette année-là. L'année se finit sur une note positive : le sponsor poursuit mais demande davantage de coureurs français. Marc Bouillon et Jean-Pierre Heynderickx prennent leur retraite[23]. Paindavaine engage Laurent Pillon, 34 ans, pour remplacer Heynderickx en tant que capitaine de route.

1999 L'équipe prend l'accent français[modifier | modifier le code]

L'équipe recrute sept coureurs français pour agrémenter son effectif, au point que Georges Leekens la considère comme une équipe française. Cinq de ces recrues viennent de l'équipe Mutuelle de Seine-et-Marne, qui disparait fin 1998, dont Laurent Pillon qui a remporté une étape du Tour de France 1993 lors du contre-la-montre par équipes avec l'équipe GB-MG. Les deux autres Français engagés sont Gilles Bouvard et Vincent Cali, provenant de l'équipe Casino. Le premier doit être le leader de l'équipe pour les courses par étapes[24] ; le second a remporté l'année précédente le Tour du Limousin. L'équipe nourrit quelques ambitions sur la possibilité de devenir la deuxième équipe belge et de participer à la Coupe du monde de cyclisme[25]. La saison débute à l'étoile de Bessèges de manière incongrue. En effet, l'équipe est victime d'un vol de matériel. Paindavaine se fait prêter du matériel par d'autres équipes et dès le premier jour quatre coureurs abandonnent. Le reste du mois de février se passe mieux, ce qui permet à l'équipe de pouvoir prétendre pour la première fois aux classiques flandriennes[26]. Elle participe à Gand-Wevelgem, faute d'avoir été retenue au Tour des Flandres. L'équipe se distingue grâce à Capelle sur le Tro Bro Leon puis par une cinquième place à Denain. Elle doit attendre la fin du mois de mai pour remporter son premier succès sur route. En VTT, Meirhaeghe a de nouveau remporté la coupe du monde de Saint-Wendel[27].

L'équipe manque de peu une sélection au Tour de France, à laquelle elle s'est portée candidate[28]. Non sélectionnée, l'équipe se rattrape lors de la seconde moitié de saison grâce à Ludovic Capelle qui confirme ses qualités de coureur de classique et de sprinteur. La fin de saison est tout de même incertaine car le sponsor Home Market décide de ne pas renouveler son contrat. L'équipe est sauvée in extremis par la commune de Charleroi et l'industriel Remi de Moor via la société New-Systems qui remplace RDM[29].

Ville de Charleroi-New Systems[modifier | modifier le code]

2000[modifier | modifier le code]

L'année débute mal quand le principal sponsor décide de quitter le navire ce qui laisse planer un doute. Mais finalement l'équipe est sauvée par la ville de Charleroi et par un industriel flamand. Comme chaque année, l'équipe démarre avec peine[30]. Elle participe aux classiques belges avec des résultats conformes aux attentes, surtout sur les ardennaises pour lesquelles l'équipe n'est pas bien armée. Filip Meirhaeghe remporte le titre de champion d'Europe et la médaille d'argent au Jeux olympiques. Sur route, Ludovic Capelle termine troisième de Paris-Bruxelles.

2001 une année difficile[modifier | modifier le code]

L'équipe perd la majorité de ses leaders qui partent dans d'autres équipes. À la fin de l'année, la municipalité décide de ne plus financer l'équipe. Paindavaine parvient à convaincre l'entreprise Marlux, fabricant d’auto-bloquants et dalles, qui accepte de reprendre l'équipe[31].

2002 l'équipe renouvelée gagne de nouveau[modifier | modifier le code]

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Avant 1995, les équipes sont classées en un groupe unique. Dans un souci de hiérarchisation l'Union cycliste internationale décide en 1995 de scinder les équipes en 2 groupes. L'équipe fut classée d'abord en GSII de 1996 à 2003 et en GS1 en 2004.

Classement par équipes[modifier | modifier le code]

  • * classement cycling-ranking UCI non disponible

Classement individuel[modifier | modifier le code]

Coupe du monde UCI[modifier | modifier le code]

Effectifs[modifier | modifier le code]

Effectif 2004 : Chocolade-Jacques - Wincor-Nixdorf[modifier | modifier le code]

Coureur Date de naissance Nationalité Équipe 2003 Équipe 2005
Igor Abakoumov 30/05/1981 Drapeau de la Belgique Belgique Van Hermert Groep Jartazi-Revor
Andoni Aranaga 01/01/1979 Drapeau de l'Espagne Espagne Elite 2 Kaiku
Mauricio Ardila 21/05/1979 Drapeau de la Colombie Colombie Marlux Rabobank
Raivis Belohvosciks 21/01/1976 Drapeau de la Lettonie Lettonie Marlux Universal Caffe
Michael Blanchy 24/09/1981 Drapeau de la Belgique Belgique Elite 2 Jartazi
Florent Brard 07/02/1976 Drapeau de la France France Marlux Agritubel
Dave Bruylandts* 12/07/1976 Drapeau de la Belgique Belgique Marlux Suspension
Andy Cappelle 30/04/1979 Drapeau de la Belgique Belgique Marlux Elite 2
Mathieu Criquielion** 27/04/1981 Drapeau de la Belgique Belgique Elite 2 Landbouwkrediet
Leonardo Duque** 10/04/1980 Drapeau de la Colombie Colombie Jartazi Jartazi
John Gadret 22/04/1979 Drapeau de la France France Elite 2 Jartazi
Bert Hiemstra 09/08/1973 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Bankgiroloterij Skil-Moser
Jans Koerts 24/08/1969 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Bankgiroloterij Cofidis
Denys Kostyuk 13/03/1982 Drapeau de l'Ukraine Ukraine Elite 2 Jartazi
Gerben Löwik 29/06/1977 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Bankgiroloterij Rabobank
Kevin Neirynck** 16/11/1982 Drapeau de la Belgique Belgique Elite 2 Elite 2
Chris Peers 03/03/1970 Drapeau de la Belgique Belgique Cofidis Retraite
Zbigniew Piątek 01/05/1966 Drapeau de la Pologne Pologne Action Intel-Action
Francesco Planckaert 12/03/1982 Drapeau de la Belgique Belgique Elite 2 MrBookmaker.com
Rik Reinerink 21/05/1973 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Bankgiroloterij Shimano
Bjorn Rondelez 23/07/1976 Drapeau de la Belgique Belgique Elite 2 MTB Elite 2 MTB
Maxim Rudenko 12/10/1979 Drapeau de l'Ukraine Ukraine Marlux Jartazi
Christophe Stevens*** 10/08/1974 Drapeau de la Belgique Belgique Marlux Skil-Moser
Jurgen Van de Walle 09/02/1977 Drapeau de la Belgique Belgique Vlaanderen T Interim Landbouwkrediet
Jan van Velzen 07/12/1975 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Bankgiroloterij Skil-Moser
Geert Verheyen 10/03/1973 Drapeau de la Belgique Belgique Marlux Landbouwkrediet
Bart Voskamp 06/06/1968 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Bankgiroloterij Skil-Moser
Cezary Zamana 14/11/1967 Drapeau de la Pologne Pologne Action Intel-Action
  • * Licencié le 31 juillet
  • ** Stagiaire à partir du 1/09
  • *** À partir du 1er avrill

Effectif 2003 : Marlux - Wincor-Nixdorf[modifier | modifier le code]

Coureur Date de naissance Nationalité Équipe 2002 Équipe 2004
Mauricio Ardila 21/05/1979 Drapeau de la Colombie Colombie Marlux Chocolat Jacques
Raivis Belohvoščiks 21/01/1976 Drapeau de la Lettonie Lettonie Lampre Chocolat Jacques
David Boucher* 17/03/1980 Drapeau de la France France Elite 2 Oktos-St Quentin
Florent Brard** 07/02/1976 Drapeau de la France France Crédit agricole Chocolat Jacques
Dave Bruylandts 12/07/1976 Drapeau de la Belgique Belgique Domo-Farm Frites Chocolat Jacques
Andy Cappelle 30/04/1979 Drapeau de la Belgique Belgique Marlux Chocolat Jacques
Johan Coenen 04/02/1979 Drapeau de la Belgique Belgique Marlux MrBookmaker.com
Geoffrey Coupé 26/01/1981 Drapeau de la Belgique Belgique Elite 2 Flanders
Johan Dekkers 15/09/1978 Drapeau de la Belgique Belgique Marlux Elite 2
Steven De Neef** 16/01/1971 Drapeau de la Belgique Belgique Marlux Jong Vlaanderen 2016
Yuiriy Deychuk* 21/05/1980 Drapeau de l'Ukraine Ukraine Elite 2 Elite 2
Patrick D'Hont*** 18/11/1975 Drapeau de la Belgique Belgique ex-pro FDJ Elite 2
Guillaume Girout 29/06/1979 Drapeau de la France France Marlux Triathlon
Charles Guilbert 15/05/1972 Drapeau de la France France Bonjour Elite 2
Dimitri Konyshev 18/02/1966 Drapeau de la Russie Russie Fassa Bortolo Team LPR
Manu L'Hoir 24/07/1975 Drapeau de la Belgique Belgique Fakta Elite 2
Sébastien Mattozza 11/10/1977 Drapeau de la Belgique Belgique Landbouwkrediet Flanders
Christian Poos 05/11/1977 Drapeau du Luxembourg Luxembourg Marlux Elite 2
Maxim Rudenko* 12/10/1979 Drapeau de l'Ukraine Ukraine Elite 2 Chocolat Jacques
Saulius Ruškys 18/04/1974 Drapeau de la Lituanie Lituanie Gerolsteiner Oktos-St Quentin
Christophe Stevens 10/08/1974 Drapeau de la Belgique Belgique Marlux Chocolat Jacques
Jean-Michel Tessier**** 20/12/1977 Drapeau de la France France Cofidis Oktos-St Quentin
Geert Verheyen 10/03/1973 Drapeau de la Belgique Belgique Rabobank Chocolat Jacques
  • * Stagiaire à partir du 1/09
  • ** À partir du 5/03
  • *** À partir du 11/08
  • **** À partir du 14/03

Effectif 2002 : Marlux - Ville de Charleroi[modifier | modifier le code]

Coureur Date de naissance Nationalité Équipe 2001 Équipe 2003
Mauricio Ardila 21/05/1979 Drapeau de la Colombie Colombie Elite 2 Marlux
Andy Cappelle 30/04/1979 Drapeau de la Belgique Belgique VC Saint Quentin - Oktos Marlux
Marc Chanoine 01/10/1975 Drapeau de la Belgique Belgique Ville de Charleroi Elite 2
Johan Coenen 04/02/1979 Drapeau de la Belgique Belgique Elite 2 Marlux
Mathieu Criquielion* 27/04/1981 Drapeau de la Belgique Belgique Elite 2 Elite 2
Johan Dekkers 15/09/1978 Drapeau de la Belgique Belgique Elite 2 Marlux
Steven De Neef 16/01/1971 Drapeau de la Belgique Belgique Bankgiroloterij Marlux
Shinichi Fukushima** 13/09/1971 Drapeau du Japon Japon Elite 2 Bridgestone
Guillaume Girout* 29/06/1979 Drapeau de la France France Elite 2 Marlux
Kristoffer Ingeby 28/01/1978 Drapeau de la Suède Suède Fakta Elite 2
Lorenzo Lapage 14/04/1966 Drapeau de la Belgique Belgique Collstrop-Palmans Retraite
Gaetan Marques 09/06/1975 Drapeau de la France France Elite 2 Elite 2
Thierry Masschelein 02/07/1973 Drapeau de la Belgique Belgique Collstrop-Palmans Flanders
Kris Matthijs 31/03/1974 Drapeau de la Belgique Belgique Flanders Elite 2
Christian Poos 05/11/1977 Drapeau du Luxembourg Luxembourg Post-Swiss Team Marlux
Tom Desmet 29/11/1969 Drapeau de la Belgique Belgique Bankgiroloterij Retraite
Christophe Stevens 10/08/1974 Drapeau de la Belgique Belgique Elite 2 Marlux
Marc Vanacker 29/03/1976 Drapeau du Luxembourg Luxembourg Post Swiss Team Elite 2
Rik Van Isterdael* 02/06/1980 Drapeau de la Belgique Belgique Elite 2 Elite 2
  • * Stagiaire à partir du 1/09
  • ** À partir du 8/06

Saisons précédentes[modifier | modifier le code]

Grand tour[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Championnat du monde sur route[modifier | modifier le code]

Championnat du monde de cyclo-cross[modifier | modifier le code]

Jeux Olympiques[modifier | modifier le code]

VTT[modifier | modifier le code]

Piste[modifier | modifier le code]

Classiques[modifier | modifier le code]

Année Milan-San Remo Tour des Flandres Gand-Wevelgem Paris-Roubaix Amstel Gold Race Flèche wallonne Liège-Bastogne-Liège Grand Prix de Plouay Paris-Bruxelles Paris-Tours Tour de Lombardie
1995 / / / / /  ?? / / 23e : Marc Bouillon / /
1996 / / / / /  ?? Hors-Délais :Stéphane Hennebert / 27 ème Pascal Defourni / /
1997 / / / / /  ?? 48e : Thierry Marichal /  ?? / /
1998 / / 54e : Thierry Marichal / /  ?? / /  ??  ?? /
1999 / / 67e : Laurent Pillon / / 55e : Roméo Hernandez  ?? / / 6e : Ludovic Capelle /
2000 / /  ?? / / 46 ème : Philippe Vereecke  ?? / 3 ème : Ludovic Capelle  ?? /
2001 / / / / / 70e : Grégory Barbier 86e Renaud Boxus 39e : David Debreamaker 7 ème : Bart Heirewegh / /
2002 / / / / / 63e : Tom Desmet / / 33e : Christophe Stevens / /
2003 / 10e : Dave Bruylandts 6e : Raivis Belohvoščiks / 21e : Dave Bruylandts 19e : Dave Bruylandts 39e : Dave Bruylandts 19e : Geert Verheyen Abandon / /
2004 / 3e : Dave Bruylandts 29e : Chris Peers 53e : Bert Hiemstra 38e : Geert Verheyen 49e : Geert Verheyen 47e : Geert Verheyen 13e : Florent Brard 7e : Rik Reinerink 27e : Florent Brard /

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Principales victoires[modifier | modifier le code]

Principales places d'honneurs[modifier | modifier le code]

Championnats nationaux[modifier | modifier le code]

Palmarès en VTT[modifier | modifier le code]

Palmarès en Cyclo-Cross[modifier | modifier le code]

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Palmarès derrière derny[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cyclisme une nouvelle ambition est née Olivier Vanconingsloo endosse une vareuse de pro - archives.lesoir.be du 9/01/1995 - consulté le 5/12/2010
  2. De Cauwer, Paindaveine et... Van Impe restent en piste Trois naissances sont encore possible. - archives.lesoir.be du 23/02/1993 consulté le 07/12/2010
  3. Patinage Artistique : Un titre (de champions d'Europe par couples) pour Gordeeva et Grinkov - archives.lesoir.be du 20/01/1994 - consulté le 07/12/2010
  4. De l'emploi pour des coureurs wallons : Dirigés par Didier Paindaveine et Willy van der Eecken, 2 nouveaux groupes belges - archives.lesoir.be du 06/12/2010 - consulté le 07/12/2010
  5. Quand le cyclisme suit l'évolution d'un pays, la Belgique : état à 2 équipes les flamands de l'an 2002, les Wallon's Boys -archives.lesoir.be du 03/12/1995 - consulté le 07/12/2010
  6. Superbe coup de Capiot pour Johan,l'italien: Troisième victoire au Grand Prix sigma de Fayt-le-Franc - archives.lesoir.be du 02/03/1995 - consulté le 07/12/2010
  7. Le Grand Prix Cerami à Wasmuel: Les jeunes Wallons de Cédico jouent à domicile - archives.lesoir.be du 7/05/1995 - consulté le 07/12/2010
  8. Deux Wallons dans leur jardin: François prend son temps,Van Coningsloo ne cesse de grimper - archives.lesoir.be du 24/05/1995 - consulté le 07/12/2010
  9. Collstrop,Cédico,Vlaanderen 2002 le marché belge commence à s'activer doucement - archives.lesoir.be du 12/10/1995 - consulté le 07/12/2010
  10. Quand Dernies et d'autres changent de voie walonnie, terre d’écueil Les 17 wallons du peloton une dizaine d'hommes suivent... - archives.lesoir.be du 05/12/1995 - consulté le 07/12/2010
  11. Le choix Tactique de Cedico - archives.lesoir.be du 22/01/1996 consulté le 07/12/2010
  12. Cedico ira d'espérances en expériences - archives.lesoir.be du 01/02/1996 - consulté le 07/12/2010
  13. De Meester à Fayt-Le-Franc - archives.lesoir.be du 07/03/1996 - consulté le 07/12/2010
  14. Parce que Merckx a été le seul a achever la doyenne, le cyclisme belge n'est pas sorti du trou,la renaissance était une fausse couche - archives.lesoir.be du 23/04/1996 - consulté le 07/12/2010
  15. Les quatre jours de Dunkerque démarrent aujourd'hui avec l'équipe Franco-Belge dopé à l'air breton. Cedico revient en ses terres - archives.lesoir.be du 07/05/1996 - consulté le 07/12/2010
  16. Cedico se donne de nouveaux moyens moral retrouve de Jean-Pierre Heynderickx - archives.lesoir.be du 31/01/1997 - consulté le 07/12/2010
  17. Changement de maillot jaune à Namur Marichal prend le pouvoir en attendant du jouer au Casino - archives.lesoir.be du 06/08/1997 consulté le 07/12/2010
  18. D'hollander gagne l'étape et marichal,le Tour de la région wallonne à Saint-Hubert, Thierry Marichal a gagné son corps à corps avec Mattan - archives.lesoir.be du 07/08/1997 - consulté le 07/12/2010
  19. Cyclisme RDM et Cédico - archives.lesoir.be du 27/11/1997 - consulté le 07/12/2010
  20. Ludovic Capelle 22 ans profession coureur cycliste être namurois n'est pas toujours un avantage - archives.lesoir.be du 10/03/1998 - consulté le 08/12/2010
  21. Quand la flèche redevient wallonne... Quinze wallons pour l'histoire Quinze wallons pour aujourd'hui - archives.lesoir.be du 15/04/1998 - consulté le 08/12/2010
  22. Brèves Sports - archives.lesoir.be du11/05/1998 - consulté le 08/12/2010
  23. Brèves Sports - archives.lesoir.be du 26/10/1998 - consulté le 08/12/2010
  24. « Présentations des formations Home Market et Tonissteiner », sur lesoir.be,‎ 28 janvier 1999 (consulté le 7 juin 2011)
  25. Présentations des formations Home Market et Tonissteiner Paindaveine rattache Wallonie à la France Tonissteiner formation satellite en infériorité numérique - archives.lesoir.be du 28/01/1999 - consulté le 09/12/2010
  26. David Lefèvre premier leader à l'étoile de bessèges et si Tchmil succédait à Planckaert -archives.lesoir.be du 04/02/1999 - consulté le 09/12/2010
  27. Grand Prix de Denain Jeroen Blijlevens, En france comme à Schoten - archives.lesoir.be le 23/04/1999 - consulté le 09/12/2010
  28. Brèves Sports - archives.lesoir.be du 11/06/1999 - consulté le 09/12/2010
  29. brèves sports - archives.lesoir.be du 27/01/2000 - consulté le 09/12/2010
  30. Le grand prix "Fina" ce mercredi,entre Dour et Fayt le Franc à la frontière française Thierry Marichal rêve de succéder à Tchmil - archives.lesoir.be du 01/03/2000 - consulté le 9 décembre 2010
  31. Brèves Sports - archives.lesoir.be du 12/12/2001 - consulté le 10/12/2010

Liens externes[modifier | modifier le code]