Épitaphios

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Epitaphios, Nijni-Novgorod, XVIIe siècle

L‘Épitaphios (en grec : Επιτάφιος, epitaphios, ou Επιτάφιον, epitaphion ; en slave : Плащаница, plashchanitsa ; en arabe : نعش, naash) est une icône, existant le plus souvent aujourd'hui sous la forme d'un grand tissu brodé et souvent richement orné. Elle est utilisée au cours des offices du Vendredi Saint et du Samedi Saint dans l'Église orthodoxe et les Églises orientales catholiques de rite byzantin. L'icône existe également peinte ou en mosaïque.

Iconographie[modifier | modifier le code]

L'icône représente le Christ après qu'il est descendu de la croix, couché, comme si son corps était en cours de préparation pour l'enterrement. La scène est tirée de l'Évangile de saint Jean (Jean 19:38-42). Peints autour de lui, en deuil, sont présents : sa mère (la Théotokos ou Très Sainte Vierge Marie), Jean le disciple bien-aimé, Joseph d'Arimathie, Marie-Madeleine, ainsi que des anges. Nicodème et d'autres peuvent également être représentés. Parfois, le corps du Christ apparaît seul, accompagné de la seule présence des anges.

La plus ancienne icône brodée connue, dont la date est environ 1200 (Venise), est dans cette forme. Des sujets équivalents en Occident sont appelés "L'onction du corps du Christ", ou Lamentation (avec un groupe), ou la Pietà (avec seulement le corps du Christ supporté par Marie).